LiveRendez-vous jeudi à 18h pour "Les pieds dans le patch" avec Yarol Poupaud!
close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left PC de bureau
Matériel PC de bureau {{currentManName}}swap_horiz Cakewalkswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down

Test de l'Audio WorkStation de Cakewalk

PC of cake
Acheter un ordinateur est devenu un acte plutôt banal. Mais en acquérir un pour la MAO est une autre paire de manches. C'est pour répondre à ceci que Roland Central Europe a lancé des offres de PC livrés avec Sonar et spécialement optimisés et préinstallés pour la MAO : les Cakewalk Audio Workstation.

Ces machines visent essentiellement le débutant en MAO qui veut pouvoir travailler immédiatement, sans prise de tête informatique. C'est la version XL que nous testons ici.

Un ordinateur est un appareil complexe. Puissance du processeur et quantité de mémoire sont des indicateurs de ses capacités, mais ne suffisent pas à déterminer les performances d'une machine. Les données circulent dans de nombreux composants et chacun d'entre eux peut constituer un véritable goulot d'étranglement s'il n'est pas à la hauteur.

 

Achat
Avantages
Inconvénients
Note
Configs toutes faites en grandes surfaces et VPC
Prix bas
  • certains composants souvent bas de gamme
  • certains composants surdimensionnés (cartes graphiques)
  • certains composants inadaptés (RAM, disques durs)
Pour tirer les prix, il faut bien rogner quelque part.
Une machine faite pour le plus grand nombre n'est pas une machine faite pour la MAO.
Assembleurs généralistes
  • Prix intéressants
  • configuration sur mesure
  • proximité (service)
Connaissent très rarement les spécificités de la MAO.
Une solution intéressante si vous avez un bon assembleur et que vous savez optimiser Windows
Monter son ordinateur
  • Prix bas
  • Configuration sur mesure
  • Réservé aux grands connaisseurs
  • demande une importante recherche préalable
  • demande pas mal de temps
  • pas de service en cas de pépin
Le temps passé à monter son ordinateur n'est pas passé à faire de la musique.
Achat d'un ordinateur spécialisé audio
  • Configuration adaptée spécialement à l'audio
  • service de gens qui connaissent la MAO
  • Prix souvent élevés
  • peu d'offres et hors Etats-Unis (attention aux alimentations 110 V)
La bonne solution pour être tranquille, mais elle a un prix.
Possibilité de machines en racks.

 

Une machine spécialement conçue pour l'audio représente généralement un prix plus élevé, mais celui-ci est à relativiser. En effet, ces machines reposent sur des composants plutôt haut de gamme et sont silencieuses, ce qui représente des coûts non négligeables par rapport à une configuration "de base". De plus, elles comportent des systèmes optimisés pour l'audio. Au final, on paye pour être tranquille et gagner du temps. Quand on voit celui qu'on peut perdre avec une machine pas adéquate ou mal configurée, le calcul peut être vite rentable.

Ceci vu, passons à la machine qui nous intéresse aujourd'hui.

La Cakewalk Audio Workstation XL

Cakewalk WorkStationOn voit les deux USB et le FireWire accessibles en façade (même porte fermée).

Les Cakewalk Audio Workstation ont été lancées par Roland Central Europe. Inutile d'en chercher en Amérique du Nord, ou ailleurs : c'est à ce jour une initiative purement européenne. Actuellement, la gamme comporte la version simple destinée à un usage courant de MAO et la version XL destinée à une utilisation plus exigeante et qui est surtout plus évolutive. L'offre comporte l'ordinateur et la licence de Sonar 7 Producer Edition, le tout installé et configuré, tout prêt à être utilisé dès la sortie du carton.

La première impression est bonne. Le boîtier est un P180 de Antec avec un beau logo Sonar sur la face avant. Ça en jette. Ce boîtier de bonne qualité et silencieux est un des points forts de cette machine. Il offre notamment de vastes possibilités d'extensions avec ses 11 baies pour disques et lecteurs. Je ne m'étendrai pas plus puisqu'il suffit d'aller lire le test complet de ce boîtier vedette chez nos confrères de présence-PC.

Une fois en fonctionnement, le système se montre très discret. Il n'est toutefois pas totalement silencieux et demandera quelques précautions pour enregistrer avec un micro sensible dans la même pièce, surtout si la source à capter n'est pas très puissante. En situation de mixage, il devient totalement inaudible et ne gêne vraiment en rien le travail sur le son, même à faible volume.

La carte vidéo est une Nvidia GeForce 8500 GT silent dual head. Ouf. En mots simples, elle est suffisamment performante (elle permet notamment de la vidéo HD), silencieuse et présente deux sorties pour deux écrans. Une en numérique (HDMI), l'autre en analogique. J'y ai branché mes deux écrans : un Samsung 20" wide et un Samsung 19" wide... 16/10. Or, la carte ne gère pas les 1440 x 960 de cet écran. Elle ne propose que de 1280 x 960 points. Je ne peux donc pas exploiter toute la largeur de mon écran 16/10. Dommage.

Projet SonarPresque 45 pistes au total dont 5 instruments virtuels et la jauge de CPU (en bas à droite) est à 35 %.

Le processeur est un Intel E6550 qui n'est pas un foudre de guerre ni une tortue et se situe dans une honnête moyenne, mais a l'avantage d'une consommation d'énergie et d'un dégagement de chaleur modéré. Côté mémoire, on dispose de 2 Go. Un départ correct qui méritera une augmentation à l'avenir si on utilise de grosses banques de samples. Enfin, le disque dur est un 160 Go ce qui est quand même bien juste pour la MAO. S'il suffira pendant quelque temps, il faudra rapidement songer à lui adjoindre un deuxième disque de plus grande capacité.

Côté connectique, outre les classiques clavier souris et Ethernet, on dispose de six USB à l'arrière et de deux à l'avant ainsi qu'un Firewire à l'arrière et un à l'avant. On dispose également de 2 ports PCI Express, 2 ports PCI, 1 port eSATA (permettant la connexion d'un disque SATA externe en 3 Gbps), 5 ports SATA, 1 port IDE. Comme on le voit, on a tout ce qu'il faut pour agrandir considérablement sa configuration de base à l'avenir.

Un sujet qui fâche par contre est le clavier et la souris livrés. C'est du Logitech bas de gamme, vraiment histoire de dire qu'on livre quelque chose avec. Vu le prix de la config, c'est limite scandaleux !

Côté logiciel

IntérieurA droite les racks extractibles pour recevoir disques et lecteurs. En bas derrière l'alim, le ventilateur central.

Les CAW sont livrées avec Windows Vista. Un choix curieux pour l'audio. Si le dernier système de Microsoft commence à acquérir une certaine maturité, il est encore loin de la stabilité et des performances qu'offre le très éprouvé XP. Les débats Vista vs XP sont nombreux y compris chez les spécialistes. De mes diverses lectures sur le sujet, j'en déduis que pour l'audionumérique, XP reste la solution la plus adéquate aujourd'hui et qu'à terme, Vista sera l'avenir... en 64 bits. Alors, pourquoi livrer un ordinateur dédié à l'audio avec un Vista 32 bits ?

Oublions le 64 bits réservé aux spécialistes, trop peu de drivers étant disponibles pour ce format. Alors pourquoi Vista plutôt que XP ? La raison principale est que seul Vista permettait le système configuré par Roland permettant une installation automatique et transparente des drivers des produits Boss, Edirol et Roland. Effectivement, ce système fonctionne très bien. Je l'ai testé avec une interface audio Edirol USB UA101. La carte branchée, Vista affiche un petit message indiquant la présence du matériel, puis très vite le driver est installé ! Rien à faire : formidable ! OK, mais même pour un utilisateur débutant, installer un driver n'est pas la mer à boire et on n'a pas à le faire tous les jours. C'est peut-être payer bien cher en perte de performances un gain de confort somme toute modeste. Il est vrai que la philosophie du produit est que l'utilisateur n'ait pas à faire d'informatique, mais uniquement de la musique. Peut-être aussi a-t-on estimé que l'acheteur d'un ordinateur neuf voudrait y trouver le dernier OS en date ? Lequel, après tout, évolue à grands pas.

Surprise ! Vista est configuré avec son interface graphique Aero. Celle-ci est très agréable et met un bon coup de vieux à XP, mais on sait qu'elle est considérablement consommatrice de ressources. Un choix curieux, donc, d'autant qu'en MAO, on travaille longuement dans ses logiciels et assez peu avec l'interface de l'OS. Mais Roland CE affirme que ces machines sont très optimisées. Le travail se serait fait en collaboration avec Intel (avec lequel Cakewalk semble d'ailleurs avoir une longue collaboration) et Microsoft. Peut-être cette optimisation récupère-t-elle les ressources dévorées par Aero ? Bien sûr, on pourra désactiver l'interface Aero et gagner ainsi en performance. Mais pour respecter la "philosophie" plug-and-play de l'offre, j'ai conservé l'interface telle quelle et n'ai modifié aucun paramètre de la machine.

Et là, ça envoie vraiment !

Arrière6 prises USB, une FireWire, les E/S de l'audio intégré, les deux sorties de la carte vidéo (une numérique et une analogique utilisables simultanément en bureau étendu), les deux ventilateurs arrière et les baies libres pour des cartes d'extention.

 

Passons donc au test d'efficacité en lançant Sonar avec un projet chargé. Le test avec l'UA101 montre une très bonne efficacité de la machine, mais rien d'extravagant. En tout cas, c'est efficace et on peut travailler sereinement avec le projet suivant :

  • une bonne trentaine de pistes audio
  • une instance de Rapture
  • une instance de Absynth 3
  • 6 bus auxiliaires et pas mal d'effets en insert et en aux (notamment tranche de console VC64 sur 10 pistes)

Le tout en en 24 bits 96 kHz avec une latence inférieure à 10 ms sans jamais taper dans le rouge des processeurs.

Testons maintenant avec une carte son plus haut de gamme : une RME Multiface. L'installation de la carte PCI se fait en un rien de temps (merci l'ouverture facile). Installation des drivers, flashage de la carte pour mise à jour, redémarrage. Un quart d'heure plus tard, Sonar est lancé et configuré pour la carte.

On peut travailler sur le même projet avec une latence de 2 ms ! Certes, on touche là aux limites du système. En montant à 6 ms, non seulement on a de la marge, mais on peut encore charger le projet. J'ai donc ajouté un Absynth 3 et deux instances de Reaktor avec la groovebox Massive en instrument et la réverbe SpaceMaster en bus (un autre bus contenant déjà trois effets Ohm Force chaînés). La moyenne du processeur 1 est autour de 40% avec quelques crêtes à 60%, celle du processeur 2 plutôt autour de 30 %. Ça tourne.

Comme on n'utilisera pas forcément son ordinateur que pour l'audio, j'ai effectué un test de traitement de photos avec Lightroom et Photoshop de Adobe. Pas de soucis, le travail est très fluide sur des images en 10 Mp.

Conclusion

Vista performancesAvec un indice de 4,5, l'ordinateur se situe dans une moyenne acceptable (le maximum étant 5,6). La machine de test n'a qu'1 Go de RAM, mais l'offre publique en a 2.

Avec un prix réel de vente autour de 1700 € TTC (le prix public officiel dépasse 2000 € !), cette offre semble vraiment chère. Si l'on considère que le prix comprend la licence de Sonar, ça met l'ordinateur autour de 1100 €. À ce prix, un geek aura une machine plus puissante. Sauf que tout ordinateur non testé pour l'audio présente des dysfonctionnements potentiels. Il suffit de parcourir nos forums pour constater le nombre non négligeable de désillusions ou de longues périodes de résolutions de problèmes pour rendre fonctionnelle une configuration neuve. Au final, il n'est pas certain qu'on ordinateur plus puissant sur le papier s'avérera plus performant en pratique. De ce côté, la Cakewalk Audio Workstation XL tient ses promesses. On déballe et on a un ordinateur utilisable immédiatement, sans prise de tête, qui fonctionne parfaitement bien, permet de travailler en MAO sur des projets assez conséquents et dont le support logiciel et matériel seront assurés par le même interlocuteur. À vous donc de juger ce que vaut le prix de la tranquillité et du temps gagné.

 

Les Plus :

+ Vraiment plug and play (promesse tenue)
+ Qualité du boîtier
+ Importantes possibilités d'évolutions
+ Très faible bruit

 

Les moins :

- Le choix de Vista
- Prix de la tranquillité un peu trop élevé pour des spécialistes
- Carte graphique ne supportant pas toutes les résolutions
- Disque dur un peu léger
- Périphériques honteux