close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Pédales/pédaliers MIDI
Matériel Pédales/pédaliers MIDI {{currentManName}}swap_horiz Rjm Music Technologiesswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Après quelques mois de prise en pieds et d'utilisation - Avis Rjm Music Technologies Mastermind GT/16

Rapport qualité/prix : Correct Cible : Les utilisateurs avertis
Je souhaitais un nouveau pédalier midi pour piloter mon tout nouvel Axe-Fx.
L’expérience m’a appris que si jouer en nocturne ne pose pas de soucis, jouer en plein air au soleil est une autre histoire… La lecture des informations sur mes précédents pédaliers était souvent scabreuse dans des conditions très lumineuses, ce qui m’avait déjà posé problème.
Je cherchais donc un pédalier le plus visuel possible pour accompagner mon nouveau ‘précieux’.

Les pédaliers RJM Mastermind GT semblaient répondre à ce critère, mais difficile de se faire un avis sans en toucher un. Et pour en voir un en France, c’était mission impossible…
Je me suis donc fié aux commentaires du web. Comme ce pédalier est entièrement configurable, la version 16 boutons me semblait la plus adaptée à mon utilisation.

Le pédalier (commandé chez le distributeur Europe en Allemagne) est livré dans un carton sobre mais suffisamment protégé. Outre le pédalier, on trouve dans le carton une alimentation et une clé USB contenant le soft et une notice en anglais. On trouve sur le site RJM les dernières versions de soft qu’il est souhaitable et très facile de charger dans le pédalier.
J’alimente le pédalier via le connecteur Midi 7 broches. Attention, l’alimentation fantôme ne doit en aucun cas passer par l’Axe, le courant consommé par le pédalier est supérieur aux capacités de l’Axe. Il existe des adaptateurs pour cet usage, je me le suis fabriqué par moi-même…
J’ai adjoins 2 pédales d’expressions directement raccordées au MMGT. Attention également, les connections jacks doivent être croisées avec les pédales Fractal.


La configuration du pédalier est très simple et plutôt intuitive.
Le pédalier est programmable soit directement en autonome avec ses boutons, soit avec le logiciel d’édition MMGTEditor raccordé en USB.

Pour ceux qui ne veulent pas s’embêter à configurer la bête, la grande majorité des appareils à piloter sont déjà pré configurés. Il suffit de sélectionner son appareil dans la liste (dans mon cas Axe-Fx II+) pour que tous les boutons soient assignés aux fonctions principales avec les bons CC#. Les 2 pédales d’expressions que j’ai rajoutées sont même déjà configurées et calibrées dans le MMGT.
Ce pédalier sait également aller plus loin en pilotant plusieurs appareils. Il est capable sur appuis d’un bouton de demander un changement de scène sur l’axe, de modifier un paramètre, puis d’envoyer d’autres codes à d’autres appareils connectés dans la foulée (switch midi par exemple).
Chaque bouton est configurable, les actions, leur ordre, les couleurs (indépendantes On/Off), les textes, le maintient (et les durées), le double clic, les groupes de boutons, les macros, le tuner, gérer le looper, et j’en oublie…
Le pédalier dispose de ses propres setlists configurables (que je n’utilise pas car j’utilise l’ordre de l’Axe-Fx).

Je joue dans un groupe de reprises. Chaque morceau de la setlist a son propre preset. L’Axe dispose de 8 scènes par preset, mais je n’utilise actuellement que 4 scènes au maximum par morceau. J’ai donc configuré la ligne du bas avec 5 scènes (une de plus on ne sait jamais) et le bouton à l’extrême droite : Preset + (morceau suivant). J’ai configuré un appui long = preset -.

La ligne du dessus pour visualiser et/ou appeler directement les 5 morceaux contiguës (presets), ainsi qu’un bouton pour preset – (redondant avec l’appui long du bouton du dessous, je vais sans doute le remplacer par appel par numéro).
Enfin, les 2 boutons de part et d’autre de l’afficheur principal pour appeler :
- le tuner
- visualiser ou modifier le tempo.
- l’accès aux autres pages (en page 2 je me suis fait un accès aux presets via bank+ / bank – (5 presets par 5), ou appel du preset directement par son numéro à 3 digits. (Le MMGT peut intégrer 16 pages)
- Le Mode IA donne accès aux différents blocs de l’Axe (que je ne modifie pas en cours de morceau puisque je change de scène. Du coup deux pages me suffisent).

Tout cela est configurable à souhait. Par exemple, je me suis configuré le tuner de deux manières indépendantes très pratiques.
Comme j’aime visualiser le tuner pendant certaines parties de solos et que j’ai pour habitude d’être en scène 3 pour les solos, j’ai configuré le bouton 3 de manière à ce qu’il m’active le tuner après avoir envoyé le code de scène, les boutons scènes 1,2,4,5 enlèvent le tuner.
Par contre, entre les morceaux j’ai besoin de muter pour me réaccorder. Et comme j’ai configuré l’Axe afin qu’il ne passe pas en mute en mode tuner (pas terrible pendant un solo…) J’ai programmé le bouton que j'ai dédié au Tuner, afin qu’il envoi 0 aux volumes OUT1 et OUT2, et remette 127 au second appui de sortie du mode tuner.

Je n’utilise ce pédalier que depuis quelques mois, mais il comble mes attentes, Configurable à souhait et plutôt facilement. Les afficheurs sont très lisibles même en plein soleil. Le texte est bien visible. La nuit, ou dans les ambiances sombres je baisse la luminosité qui est réglable (Lumière, contraste et couleurs sont ajustable…)

Ce pédalier n’est pas donné, mais pour moi il vaut son prix.
Reste maintenant à voir dans le temps. Les boutons semblent de très bonne qualité, quant aux afficheurs (il y en a autant que de boutons + le principal), l’avenir le dira.
Enfin, les concepteurs sont à l’écoute. Il suffit de voir la réactivité sur le forum dédié lorsqu’une demande d’amélioration est faite. Les mises à jours ne tardent pas…
photo photo photo photo photo