close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Pianos acoustiques virtuels
Matériel Pianos acoustiques virtuels {{currentManName}}swap_horiz Synthogyswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Le haut de gamme à prix digne - Avis Synthogy Ivory II - American Concert D

Depuis mon acquisition, Synthogy et cette version Steinway 1951 sont devenus ma référence (avec VSL, mais un cran plus coûteux, pour une différence de rapport de qualité-prix qui devient peu significative). Même si plusieurs pianos produits il y a quelques déjà années gardent leur mot à dire (CG7 et TBO Sampletekk, voire certains Galaxy), ou que les versions antécédentes Ivory I sont maintenant surpassées, les pianos Synthogy Ivory II actuels sont des réussites qui s'inscrivent pour un bon temps. Car il ne suffit pas de se laisser enchanter par le son sur des démos.

Le "American Concert D" sonne avant tout particulièrement bien, en tout bon Steinway de facture peu récente. Il ne conviendra ni à tout ni à tous, question d'affinité sonore pour un piano, ni selon le besoin ou ce à quoi vous vous destinez comme type de répertoire prod'. (mais grâce à la sérieuse interface ivory II, il y a tout de même de quoi se satisfaire amplement selon quelque style et fonction, en terme de son et de malléabilité).

Sonorité et dynamique réalistes et homogènes. Excellente sensation et de sensibilité au toucher (pas d'approximation entre certains paliers de dynamique de frappe), on n'est pas si loin du piano acoustique... 20 niveaux de répartie sur l'étendue de la tessiture. (Avec la possibilité de réduire à 19, 18, ou 17, 16, etc). C'est ce qui manque à beaucoup de samples de pianos : l'impression, le confort, le plaisir, la sensation, au jeu (à part la qualité sonore à l'écoute).
Sans crier sur les TBO et CG7 de chez Sampletekk qui offrent une dynamique et une sensation très réalistes et agréables pour qui s'y connaît (et qui restent dans mes samples), pour le reste, dans cette tranche de prix, autant tout virer ! pour opter sur Ivory II. Il y a le "Italian" - p-e pas pour du jazz sauf intimiste - , les bien connus "Grand" (dont un Yamaha C parfait pour les takes et mixes de studio).

Nombreux points forts :
sensibilité et sensation au jeu
qualité et réalisme sonore
malléabilité en studio, pour le montage audio et les mix (bien échantillonné et bien conçu techniquement)
interface Ivory II très complète, offrant une panoplie de réglages en finesse
fonctionne en standalone (moins gourmand)
super en live (n'y a qu'à le brancher), il passe très bien "devant" (pas engouffré par les rides etc)
et, bling bling, ...petit synthé intégré dans l'interface, si vous voulez napper votre son piano et doser
pas de dépendance à un sampleur tel que Kontakt
Une clé iLok est nécessaire, mais c'est un moindre mal et pas si compliqué

J'ai posté des photos des différentes fenêtres de l'interface (programs, keysets, effects,...) pour montrer la série de patches-son du piano proposés initialement proposés par le fabricant, etc. L'intérêt de l'interface est aussi de permettre aux utilisateurs de pouvoir jouer sur les paramètres du mieux possible, tout en économisant du cpu si leur bécane ne suivait pas.

Aucun souci pour ma part niveau latence et requirements ; vous pouvez racler le clavier de part en part, pas de "crac" ; or je tourne sur simple core 2 - duo sous leopard - avec une machine nickel j'admets que niveau cash-disk etc...) via les samples sur HDD externe Lacie 7200tr/min évidemment). Le processeur est bien sollicité mais loin d'être dans le rouge.

Bref, du beau matos. Ya plus qu'à savoir en jouer !