close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Pianos numériques
Matériel Pianos numériques {{currentManName}}swap_horiz Claviaswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Un instrument de rêve - Avis Clavia Nord Electro 4 SW73

Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Tout public
Caractéristiques

Clavier 6 octaves (Fa à Fa) avec toucher waterfall : le meilleur compromis pour jouer à la fois des sons de pianos acoustiques, de pianos électriques, d’orgues et de cordes !
Mémoire pianos : 380 Mo, ce qui équivaut à environ 3 bons pianos à queue, 3 bons pianos droits, 1 clavecin, 1 clavinet (avec 4 variations), 1 wurlitzer et 6 rhodes
Mémoire samples : 128Mo, ce qui équivaut entre 30 et 60 selon les samples choisis (les sons de Mellotron et de Solina sont plus lourds que les sons de synthé par exemple)
3 types d’orgues (Vox, Hammond, Farfisa) modifiables à foison, avec les effets et les 9 tirettes (digitales, contrairement aux tirettes physiques sur le modèle 61)
Section d’effets très complète avec 9 potards et plusieurs choix (vibrato, chorus, rotary et simulation de Leslie pour les orgues, tremolo, chorus, pan, phaser, flanger, delay, reverb etc. pour les pianos)
4 modèles de vélocité, ainsi que possibilité de rajouter de la « longueur » et de la résonnance aux cordes
Un équaliseur
Léger mais très solide (à peine plus de 9 kilos)
Possibilité de charger d’autres modèles de pianos ainsi que des dizaines de banques de claviers mythiques, tels Mellotron, Chamberlin, Solina, Oberheim, Korg Delta, Jupiter 4 et 8, VP 330, Yamaha CS80, Prophet 5, Elka Rhapsody, ainsi que des synthés Nord comme le Lead 2x et le Modular G2, dans la limite de la mémoire de l’instrument
Un éditeur informatique bien pratique pour classer et charger ses sons
Goût personnel : il est magnifique, avec ses flancs vernis en rouge

Utilisation

J’ai jusqu’à présent toujours donné un avis sur Audiofanzine sur les claviers que j’ai possédés, mais habituellement après plusieurs mois, voire années, d’utilisation. Je n’ai le NE4 que depuis quelques jours, mais il est tellement intuitif, simple et agréable qu’on en fait vite le tour (dans le bon sens du terme).
Je cherchais depuis quelques années une machine qui me permettrait d’avoir accès à tous les sons qui m’ont fait rêver plus jeune : de bons pianos évidemment, mais aussi les fameux sons reconnaissables dans une chanson (la flûte de Strawberry Fields Forever, le Wurlitzer de Supertramp, le Clavinet de Superstition, l’orgue des Doors, etc.). J’avais essayé le Korg SV1, une superbe machine, mais je n’ai pas eu un super feeling. J’avais essayé à plusieurs reprises le NE3, et je n’avais pas été emballé par ses sons. J’ai le Kurzweil PC3LE8, qui possède tous ces sons et qui me comble. Seul souci, il pèse 25 kilos, et j’avais besoin d’un clavier plus léger pour faire de la scène. Le NE4 me comble donc à tous points de vue.
Je trouve qu’il y a une réelle évolution entre le 3 et le 4. Les sons sont grandioses, et le fait qu’on puisse les modifier en temps réel est vraiment un plus, avec notamment tous les effets présents en façade. L’avantage aussi de ce genre de clavier est qu’il possède peu de sons, juste ce dont on a besoin, sans fioritures. Le fait de pouvoir supprimer tous les presets d’origine et de charger uniquement les sons que l’on veut permet de le personnaliser à son goût. Depuis 5 jours que je l’ai, j’ai testé quasiment tous les pianos et de très nombreux samples, ce qui fait qu’à présent mon clavier possède uniquement ceux qui m’ont plu et dont j’aurai besoin. Sur le site de Clavia, on peut écouter la plupart des sons, ce qui permet de faire sa sélection en amont.
L’application Nord Sound Manager permet de trier ses sons dans l’ordre que l’on souhaite et d’en supprimer ou rajouter. Pour charger un piano d’environ 80Mo, il faut à peu près 7 minutes. Les samples, qui font entre 500ko et 6Mo, se chargent très rapidement, ce qui fait qu’on peut vite les charger, les jouer, et éventuellement les supprimer s’ils ne conviennent pas.
Mon « set » se compose donc ainsi : 3 pianos à queue dont un L et deux M, 3 pianos droits dont un M et deux S (la taille, de S à XL, a une incidence sur le son), 2 Rhodes, 1 Wurly, 1 Clavinet et 1 Clavecin, et 47 samples, dont de nombreux Mellotrons.
Il y a aussi 128 emplacements pour les « programmes », classés en 32 banques de 4 emplacements, il s’agit des sons que l’on aura modifiés avec tel ou tel effet et enregistrés dans un emplacement pour l’utiliser plus tard. Apparemment, certains programmes d’origine comportent 2 sons ou plus, ce qui implique que l’on peut donc en empiler. Je ne sais pas encore comment faire, ce n’est pas indiqué dans le manuel. Il y a également 4 emplacements « Live ».

Sonorités

Les pianos sont excellents (il s’agit des mêmes modèles que le Nord Piano et le Nord Stage), les orgues et les Rhodes aussi. Le Clavinet est en 4 exemplaires, chacun avec les micros placés différemment. Je suis un poil déçu par le Wurlitzer que je trouve bien meilleur sur mon Kurzweil, mais peut-être qu’en appliquant les bons réglages je serai plus satisfait. Enfin, les samples sont une pure merveille. Dans les centaines proposés par Clavia, il y a bien sûr à boire et à manger, mais j’ai sélectionné ceux que je voulais, et alors quelle claque ! J’ai donc la flûte de Strawberry Fields Forever (qui est aussi celle utilisée par Led Zeppelin dans Stairway to Heaven), des ensembles de cordes à tomber, des émulations de String Machine (Solina, Arp Eminent, Elka Rhapsody…) parfaites, le son de Lucy in The Sky, un Pianet, ainsi que divers sons de synthé dont le fameux Jump 

Avis global

Je suis emballé par ce clavier, il n’a que des qualités. La limitation de mémoire pourrait être un bémol, mais j’ai eu des synthés avec 2000 presets, et bien on y passe plus de temps à chercher un son qu’à jouer. Là avec le Nord Electro, on sait ce qu’on a, on sait pourquoi on l’achète. Personnalisé avec uniquement des sons que j’aime, choisis avec soin et patience, je passe des heures à jouer avec. Je suis surtout heureux d’avoir pu acheter la version 73 touches, qui possède 2 fois plus de mémoire que le 61, et puis c’est toujours bien d’avoir 6 octaves, ça évite de transposer à tout bout de champ.
J’ai retrouvé le plaisir de jouer, perdu ces dernières années avec des workstations compliquées avec clavier en plastique ; là je ressens presque un orgasme quand je le touche lol ;)