close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Pianos numériques
Matériel Pianos numériques {{currentManName}}swap_horiz Yamahaswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Un instrument contrasté - Avis Yamaha CP300

Rapport qualité/prix : Correct Cible : Tout public
J'ai possédé pendant 10 ans un Yamaha P200 qui, à l'époque, m'avait comblé par son toucher et son moteur sonore. En raison d'un usage intensif, celui-ci a commencé à donner des signes de fatigue et j'ai dû m'en séparer le jour ou son système MIDI s'est mis à dysfonctionner sérieusement. Je me suis donc naturellement tourné vers le CP300 pour le remplacer sans spécialement l'essayer longuement.
J'ai pratiqué le CP300 pendant six années, instrument que j'ai revendu l'année dernière. J'ai beaucoup apprécié son toucher que j'estime de qualité. Il n'est certes pas du niveau d'un CP1, que j'ai possédé pendant une très courte période, mais il fait partie selon moi des meilleurs dans ce domaine, lourd et bien progressif. Le système d'amplification est appréciable et l'équilibre sonore du piano acoustique principal (par défaut à l'allumage) est de bon aloi après une très légère correction via le petit équaliseur.

Les sons :
Le son de piano principal est bien équilibré, pas trop brillant/métallique, pas de creux dans le médium et progressif dans les basses. Bien sûr, la gestion des fréquences peut être modulée mais par défaut, la sonorité est vraiment agréable et passe-partout.
Le son de Rhodes est correct, en-deça de ce que l'on peut trouver de nos jours sur les pianos équivalents modernes mais je me suis surpris à l'employer régulièrement et lui trouver une certaine authenticité. Petite préférence pour une sonorité dépourvue d'effets à l'exception d'une réverbération. Comme son homologue acoustique, il est plutôt bien équilibré au départ et le ressenti à la frappe est cohérent (pour info, j'ai toujours réglé la courbe de vélocité du CP300 sur la position "médium").
Le Wurlitzer et le clavinet dépannent. Ils sont jouables mais il ne faut pas s'attendre à plus, ils datent un peu tout de même du point de vue du réalisme.

Après avoir décrit ces quatre sonorités, avec lesquelles j'ai principalement travaillé, pour les autres c'est plus compliqué. Je conçois que la conception de cet instrument date de 2006, certes. Cependant, Yamaha ne s'est vraiment pas foulé pour concevoir ce piano. En effet, le moteur sonore est plutôt indigne dans l'ensemble et bien des sons rappellent ceux que l'on trouvait dans des expandeurs de la fin des années 90, et encore, des expandeurs un peu "cheap" ou certaines cartes sons pourvues d'un module MIDI. C'est assez indigne, surtout qu'en 2006, il ne faut pas charrier, on savait déjà faire bien mieux en termes de réalisme, et sans forcément taper dans des instruments dits Premium. En tout cas, avec un prix qui oscillait entre 1900€ et 2200€, je trouve que c'était un peu abusé de la part du constructeur nippon. Du coup, ce n'est pas très exploitable, voire pas du tout, pour jouer en direct ou concevoir une maquette un minimum décente (sons de guitares innommables, boucle vraiment perceptible sur des sons entretenus comme les violons,....) . La seule utilisation reste la possibilité de concevoir, comme je le faisais parfois, des petites séquences "mémo" avec le séquenceur multi-pistes du CP quand on souhaite mettre de côté une idée musicale qui nous vient. Pour parler du séquenceur, il n'est pas très pratique et souple d'utilisation (je n'ai jamais réussi à programmer une simple boucle rythmique, il y'avait toujours quelques temps en plus). Sa gestion n'est d'ailleurs pas aidée par l'écran à cristaux liquides qui en limite les possibilités d'édition.

Pour émettre un avis synthétique :
+ toucher
+ sonorité du piano principal vraiment agréable à jouer et Rhodes pas si mal
+ ergonomie générale bien pensée (bouton d'envoi de commandes MIDI vraiment appréciable)
+ équaliseur qui fait le job et de manière aisée et rapide
+ une amplification confortable de 2X30 Watts
+ le large plateau au-dessus du clavier très pratique pour y déposer un petit ordinateur, un ipad ou un expandeur
+ deux sorties XLR en plus des sorties Jack
+ ensemble solide ....

- ...mais très lourd (35Kg) et donc pas pratique du tout pour les concerts
- moteur sonore indigne pour la très grande majorité des sonorités
- processeur d'effets très léger et au rendu vraiment moyen
- séquenceur qui se rapproche plus d'un bloc-note musical que d'un véritable séquenceur
- appréciable en tant que clavier de commande MIDI mais fort peu de contrôleurs présents sur le panneau malheureusement

Possesseur actuellement d'un Nord Piano 3, je ne suis pas certain que je serais capable de réapprécier ce CP300 pour sa sonorité de piano, bien que je lui reconnaisse certaines qualités. Ce qui est sûr en revanche, c'est qu'en home-studio ça reste un très bon clavier maître, surtout du point de vue du toucher, et que son système d'amplification permet de jouer en direct sans recours à un équipement annexe. Pour celui qui se contente du piano acoustique principal et du Rhodes, en concert ça le fait toujours. En piano d'étude (pas pour une pratique poussée en conservatoire), ou pour assurer des répétitions de groupes et/ou de choeurs, ça reste encore un bon instrument.

https://www.youtube.com/watch?v=tUKtw3paU-Y

photo