close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Simulateurs d'ampli/baffle logiciels pour guitare/basse
Matériel Simulateurs d'ampli/baffle logiciels pour guitare/basse {{currentManName}}swap_horiz IK Multimediaswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Aussi merdique/excellent que plusieurs autres! - Avis IK Multimedia AmpliTube MAX

Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Les utilisateurs avertis
Clarifions avant tout l’aspect que j'apprécie le moins chez IK : leur « shop » et le fait qu’il n’est pas possible d’afficher uniquement les presets en fonction des « packs/modules » qu’on a achetés. Comme d’autres l’ont mentionné, au début, quand je n’avais pas le « Bundle Max » ainsi que quelques séries spéciales (Slash, Darrell, etc.), 2 fois sur 3 quand tu cliques sur un preset, t’as un foutu message qui te dit que ce dernier utilise /une pédale/ampli/HP/cab que t’as pas acheté. :oops2:

Ceci étant précisé, poursuivons...

Après un peu plus de 20 ans à faire de la MAO, après avoir acquis de l’expérience et après avoir tout testé, mon avis a changé sur certaines questions. Et aussi concernant Amplitube!

Je joue de la guitare depuis plus de 30 ans (essentiellement du métal, donc soit en high gain, soit son clean, mais très rarement en crunch/soft overdrive). Je connais et utilise Amplitube depuis sa toute première version (à l’époque où il était en « mauve »). Je possède et/ou j'ai utilisé toutes les simulations d’amplis gratuites/payantes connues : LePou/Poulin, ACME Bar Gig, Nick Crow, Studio Devils, TSE Audio, Kuassa, Kazrog, NI Guitar Rig, Peavey ReValver, Magix Vandal, Waves GTR, Overload TH2/TH3, Positive Grid, Three-Body Technology et, dernièrement, j’ai acheté le Mercuriall ReAxis (excellent, mais peu « versatile », polyvalent) et testé les versions démo de Scuffham S-Gear, toutes les simu de Nembrini Audio, de Neural DSP et STL Tones (ancien Ignite Amp).

Et mon constat est le suivant : concernant essentiellement le son (car, oui, question ergonomie, fonction, look, etc., il y a de tout), m'est d'avis que nous nous faisons tous plus ou moins baiser par une multitude de facteurs et de phénomènes qui entrent en jeu!

Je m’explique...

Oui, à la première écoute pendant mes essais, pendant les premières 20 minutes, j’avais, à l’époque, P. Ex., trouvé que ReValver sonnait « mieux » que ceux que j’utilisais alors. Ensuite, ce fut pareil avec Vandal, « plus de dynamique » me disais-je! Idem la toute première fois que j’avais testé TH2, ensuite Positive Grid et, récemment, ce fut la claque quand j’ai acheté Mercuriall ReAxis et tout autant quand j’ai testé, il y a quelques semaines, les Fortin, Abasi, Nolly, Plini de Neural DSP et les STL Tonality James, Putney, Benson de STL Tones.

...sauf que, depuis, j’ai rouvert Amplitube 4 que je n’utilisais plus depuis quelques années et puisque j’ai encore acquis de l’expérience et ai changé ma façon d’aborder et de paramétrer les réglages des pédales, amplis, micros et cabs, ben là, j’ai pris une tout aussi grosse claque en plein visage! :8O:

Voilà ce que j’en déduis :

- aucun utilisateur n’a la même expérience et ne paramètre les boutons et potards de la même façon. Certains ont pris l’habitude de certains réglages de base (par exemple en réglant le volume et le gain de telle façon sur une Tube Screamer et sur l’ampli) et tentent d’appliquer ces derniers sur tout ce qu’ils testent. Dans le même ordre d’idée, au contraire, les réglages et habitudes qu’on faisait il y a 5 ans sur certaines simu ne sont plus nécessairement ceux et celles que l’on effectue aujourd’hui avec les nouvelles simu qu’on essaie,

- personne ne possède les mêmes guitares ni les mêmes micros, médiators/cordes ni ne joue du même style de musique en plus de chacun posséder une façon de jouer et d’attaquer les cordes qui leur est propres et singulières. Et ça aussi, ça évolue parfois avec l’expérience et le temps qui passe,

- certains ont une longue expérience IRL avec des amplis à lampe, d’autres uniquement avec des amplis à transistor et d’autres n'ont connu que des simulations logicielles,

- parmi ceux qui sont habitués avec de vrais amplis IRL, certains ne réalisent pas qu’ils ne retrouveront jamais la dynamique de leur ampli puisque les simulations simulent le repiquage du micro des amplis (en vue d'un mix) et non pas la sensation physique de se trouver à un mètre ou deux devant leur cab 4x12 pouces,

- personne n’utilise les mêmes réglages de mic/cab et/ou les même « impulse response » et, surtout, c'est un truisme, mais personne n’a les mêmes goûts!

Autrement dit, au-delà de la qualité intrinsèque de toutes les simulations d’ampli, ce sont tous ces facteurs réunis qui font que certains disent que certaines simulation sont « ceci ou cela/bonne/mauvaise ».

Pour en revenir à Amplitube, après avoir replongé sérieusement dans celui-ci depuis quelques jours, je me rends compte, pour le style que je joue (metal high gain et/ou son clair~clean), que j’arrive maintenant à obtenir tout aussi bien qu’avec toutes les meilleures autres simulations du marché!

Par exemple, avant, avec Amplitube, j’étais porté à utiliser une Tube Screamer (nommé « Overscream » dans AT) avec le volume à fond, le gain au quart ou à la moitié tout en poussant le gain des amplis d’Amplitube au trois quarts! Alors que je me suis rendu compte qu’en faisant le contraire, avec une autre pédale (la « Metal Distortion» dans AT, réplique de la Metal Zone à la réputation merdique), c’est à dire utiliser le gain de la pédale presque à fond, mais en ne dépassant jamais 2,5 ou 3 comme valeur de gain dans les amplis d’AT, j’obtiens un son bcp plus « précis/propre » que ce que j’obtenais il y a quelque années et avec maintenant un grain que j’aime vraiment. De plus, je me rends compte, puisque j’avais pris l’habitude depuis quelques années de bypasser les cabinets inclus dans toutes les simu que j’utilisais pour préférer mes propres impulse response, que la section cabinet (avec tous ses paramètres et micros ) me permet d’obtenir exactement le rendu que je cherche, mais sans IR dans Amplitube. Alors qu'avec les autres simulation, sans IR, c'est jamais exactement comme je le veux.

C'est à n'y rien comprendre, je suis surpris moi-même! :facepalm: :mrg:

Pour résumer, je crois que nous sommes tellement bombardés de plugins depuis l’essor de la MAO (et des simulations), depuis 2 dizaines d’années, que nous en consommons beaucoup trop sans vraiment prendre le temps de maîtriser les outils que nous utilisons. Et que nous sommes tous plus ou moins victime de toute sorte de phénomènes psycho-acoustique et psychologique. En plus d'oublier que nous évoluons dans le temps et que ce qu'on a testé/utilisé il y a 5 ou 10 ans, c'était avec notre façon de faire... ...il y a 5 ou 10 ans!

Donc, je suggère à tous de bien prendre le temps d’explorer vos simulations d’ampli, entre autres, Amplitube, car comme un utilisateur précédant la mentionné dans sa critique, Amplitube est très fournis, complet et possède des myriades de paramètre et donc de possibilités. Tentez de changer de pédale et essayer des réglages que vous n’avez pas l’habitude d’essayer. ...et ne pas nécessairement se fier « aux noms de légendes ». Par exemple, en cessant de tenter d’obtenir le son que je voulais avec les simulations officielles MESA/Boogie (Mark III, IV, Dual, Triple) dans Amplitube, mais en revenant à leur vieille « copie » du Peavy 5150 (nommé 150W dans AT), j’obtient paradoxalement, et avec étonnement, le son que je cherchais (couplé avec ma nouvelle façon de paramétrer mes gains et d’exploiter la section cab).

Et, finalement, Amplitube étant une suite complète comprenant des dizaines et des dizaines d’amplis, de micros, cabinets, de pédales et d’effet, tout est à portée de main dans un seul plugin alors que la nouvelle tendance (mis à part Overload et Positive Grid) consiste à émuler et vendre les « Guitar Gear » (les « setup ») d’artistes/« gros noms » (Nolly, Plini, James, Putney, etc), qui ne conviennent pas nécessairement à tous les styles.

Bref, cessez de vous fiez, comme moi je l’ai fait pendant bcp trop d’années, à la « hype », au marketing et aux biais de tout un chacun. Amplitube est un excellent plugins de simulation d’ampli bien, comme tous les autres, qu’il peut ne pas convenir à certains, selon leur gout, sensibilité, connaissances et expérience! :clin:

Hâ, et j’adore le noise gate intégré à Amplitube! Je ne parle pas d’une pédale (il y en a aussi deux ou trois selon certains packs d’artistes), mais bien du noise gate intégrée, en bas à gauche d'AT. C’est le meilleur de tous les noise gate que j’ai utilisé dans une simu. En tous cas, chez moi, avec mon interface audio et mes guitares (et mes réglages de gain), entre -60db~-55db pour le noise gate, il fonctionne à la perfection, sans effet de release désagréable.

Aussi, après toutes ces années, j’ai finalement trouvé — dans Amplitube — une façon d’épaissir le son pour obtenir un « pseudo effet stéréo » quand on gratte seul juste pour se pratiquer (en cours de projet, ce n’est pas nécessaire puisqu’on double/quadruple nos prises en s’enregistrant plusieurs fois). Dans d’autres softs/simu, suffit parfois, comme avec Mercuriall ReAxis, d’activer le chorus inclus avec tous les potards au minimum pour obtenir un effet stéréo cool sans trop sentir l’effet chorus (qui oscille). Mais dans Amplitube, c’est pas top avec un de ses chorus (pédales et/ou rack d'effets, que ce soit en début ou fin de chaîne). Idem en ajoutant une pédale de delay et/ou de pitch à l’une des 2 chaines quand on utilise l'une des chaines stereo (en mode « Stereo IN »), ce qui double de toute façon la charge du processeur étant donné qu’on double tout les modules (pédale, ampli, cab, etc). De plus, ça créer souvent des différences de volume G/D ponctuelles et aléatoire dans AT, ce qui déséquilibre la balance.

Non, ce qui fonctionne le mieux avec Amplitube, c’est d’utiliser (en mode « Mono In ») un rack d’effet delay en toute fin de chaine en appliquant de très légers réglages (13ms~23ms), juste pour créer un effet stéréo sans percevoir de délai. Voilà, encore une fois, ce qui fonctionne parfois bien dans une simu ne fonctionne pas nécéssairement dans une autre.