close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Préamplis guitare à modélisation
Matériel Préamplis guitare à modélisation {{currentManName}}swap_horiz Mooerswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Pour le métal ... mais un peu froid - Avis Mooer 001 Gas Station

Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Tout public
Je l'utilise depuis 2,5 ans en home studio.

Cette pédale Mooer fait partie de la série des micros préamplis démarrée en 2017. C'est même la première de la série et elle s'inspire du Diezel Hagen, donc une pédale de préampli visant clairement la cible métal.

Ayant déjà les Mooer Cali MKIII et Blacknight qui m'avaient bien plu, je poursuis sur ma lancée avec l'acquisition d'une troisième pédale de préampli Mooer en dégotant un modèle d'expo à 68 €. C'est pas la ruine, ça prend pas de place et Diezel, pour le métal, évidemment ça me tente bien.

Comme les autres pédales Mooer de la série micro préampli, elle possède :
- 2 canaux : un clair (diode bleue) et un saturé (diode rouge), switchables soit avec le bouton dédié (il est petit, mais en home studio ce n'est pas gênant) soit avec le switch général (pour du live, c'est mieux) si on change de mode (appuyer dessus 2 secondes pour changer de mode)
- un switch qui sert selon le mode à enclencher/couper la pédale (true bypass) ou à changer de canal
- un bouton de gain
- un bouton de volume
- 3 boutons d'EQ (Bass, Mid, Trebble)
- une simulation de baffle activable (via le bouton de changement de canal, en restant appuyé 2 secondes, et ça clignote quand la simulation est activée)
- Alimentation 9v à prévoir (consommation 300 mA donc prévoir une bonne alimentation)

Je commence le test par le canal clair, un peu méfiant, ne m'attendant pas à grand chose. Avec le gain à moins de 25%, c'est un vrai canal clair, tout à fait exploitable, même si ça manque un peu de personnalité. C'est neutre, ça peut ne pas plaire. Dès qu'on monte le gain à 50%, ça commence à saturer, et à fond, c'est carrément un troisième canal, comme sur la Cali MKIII. Plutôt sympa, y a un petit grain pas désagréable, la bonne surprise.

Passons aux choses sérieuses avec le canal saturé. C'est du high gain, pas de tromperie sur la marchandise, c'est taillé pour le métal. Je trouve le son très droit et assez froid, rien à voir avec le grain prononcé de la Cali MKIII et celui plus chaud de la Blacknight. Ca fait le taf sur des rythmiques métal, pas de souci, et c'est fait pour, mais ça manque un peu de personnalité et de chaleur, à mon point de vue. Je trouve également que la saturation, même en baissant le gain, est un peu envahissante, y a comme un petit bruit de fond.

Malgré ces petites critiques, cette pédale est intéressante (voir les exemples ci-dessous où elle s'en sort très bien), mais pas de chance, dans mes tests, elle est passée derrière la Cali MKIII et la Blacknight qui m'ont davantage plu, et au final, je la trouve un cran en-dessous.

Exemple d'utilisation avec la 6 cordes (Vantage Avenger) sur les rythmiques, avec la Mooer Radar pour les simulations de baffle (utilisation des réponses impulsionnelles fournies avec la Radar : German V et German G) :
https://soundcloud.com/progfusion/impulse

Exemple d'utilisation avec la 7 cordes (Schecter Blackjack SLS C-7 P) sur les rythmiques, toujours avec la Mooer Radar mais avec cette fois une IR de baffle Diezel achetée et importée dans la Radar) :
https://soundcloud.com/progfusion/blackjack


Points positifs
- Prix
- Taille (faible encombrement sur le pédalier, facilement transportable, notamment pour les vacances, avec la Radar et un casque, c'est parfait pour bosser et ça tient dans la poche)
- Son taillé pour le métal avec le canal saturé
- 2 canaux mais avec un canal clair polyvalent, saturant assez vite donc quasi 3 canaux
- Simulation de baffle intégrée tout à fait correcte, désactivable
- 3 modes d'utilisation possibles (avec simulation de baffle intégrée, avec la Mooer Radar ou avec un vrai ampli à lampes)
- garde en mémoire les réglages de chaque canal (volume, gain et EQ)

Points négatifs
- Son un peu froid (mais ça peut être un effet recherché dans le métal, donc ce n'est pas forcément négatif pour tout le monde), manquant de personnalité