close
  • settings_backup_restore
Le guide de l’enregistrement - 122e partie

L'enregistrement des choeurs (partie 1)

Après plusieurs mois passés sur l'enregistrement du chant, il me semble évident de vous proposer de nous attaquer cette semaine au cas des choeurs.

Dans cette première partie, nous nous concentrerons sur l'étude de la situation certainement la plus répandue en home studio, à savoir l'enregistrement de choeurs interprétés par le chanteur "lead" et non par des choristes. De prime abord, il serait tentant de penser que tout se passe exactement comme pour la captation de la voix principale. Cependant, ces prises nécessitent une approche sensiblement différente si l'on souhaite éviter une perte capillaire prématurée lors de la phase de mixage…

Choeur solitaire

Pour commencer, sachez que nous allons parler des choeurs au sens large du terme, ce qui comprend autant les doublages de voix à l'unisson que d'éventuelles harmonies reprenant les paroles ou se cantonnant à de simples "ouhh" et autres "ahh". Bien entendu, la majorité des recommandations vues depuis juillet dernier restent valables. Toutefois, il convient d'introduire certaines nuances qui devraient vous faciliter la vie lors des prochaines étapes de la production.

Tout d'abord, il est important de relever que, malgré son statut singulier dont nous avons parlé à maintes reprises, la voix peut être considérée d'une certaine façon comme un instrument "lambda" lorsqu'il s'agit des choeurs. À ce titre, il est somme toute logique d'aborder son enregistrement en mettant à profit des techniques similaires à celles que nous avons déjà évoquées pour d'autres instruments, comme par exemple les méthodes de doublage pour la guitare électrique.

Enregistrement-122Le deuxième point important à prendre en considération réside dans la finalité même des choeurs. Quel est donc le but de la manoeuvre ? Tout simplement de soutenir la voix "lead" sans pour autant lui voler la vedette. Autrement dit, les choeurs sont là pour compléter la ligne de chant principale, pas pour se battre avec elle.

C'est bien joli tout ça, mais comment traduire cela concrètement du point de vue purement technique ? Eh bien, c'est relativement facile en vérité. Le postulat de départ impose comme contrainte "l'usage" d'un seul et même interprète. Moralité, afin que ces choeurs ne viennent pas "polluer" sa ligne principale, votre seul levier (*) consiste à employer une chaîne d'enregistrement différente de celle déjà utilisée avec un placement approprié. Pour orienter votre choix, gardez à l'esprit les caractéristiques techniques de la première chaîne et optez pour le couple micro / préampli qui viendra habilement enrichir la prise maîtresse sur le plan fréquentiel. Par exemple, si votre voix "lead" possède un caractère "chaleureux", utilisez donc parmi votre parc matériel les joujoux qui vous permettront d'obtenir des choeurs plus "aériens". À l'inverse, une voix "lead" claire s'accordera mieux avec des choeurs plus "sombres" de façon à obtenir un rendu vocal global doté d'un peu plus "d'assise". Bien entendu dans cette histoire, il ne faut surtout pas négliger le placement du micro et vous en servir pour appuyer plus avant votre propos.

En procédant de la sorte, vous devriez parvenir à réaliser des prises qui se marieront naturellement avec la texture de la voix principale, ce qui ne manquera pas de vous économiser du temps et de l'énergie lors de la phase du mixage. Croyez-moi sur parole, votre "futur vous" vous en sera assurément reconnaissant !

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui. La semaine prochaine, nous aborderons logiquement la question de l'enregistrement des choeurs lorsque vous disposez de choristes.

(*) Notez que les bons chanteurs sont capables dans une certaine mesure de modifier les caractéristiques de leur voix sur une même partie de chant. Cela peut aller de changements dans la "dureté" du chant jusqu'à des altérations de leur timbre pour les plus doués d'entre eux, en passant par de simples variations de la dynamique. Si vous avez affaire à un tel "spécimen" ou si vous êtes vous-même capable de telles prouesses vocales, je vous invite bien sûr à en user allègrement lors de l'enregistrement des choeurs !