Gérer les transitoires avec le transient designer

Le guide du mixage — 42e partie

Même si le compresseur est l'outil par excellence lorsqu'il s'agit de traiter la dynamique d'un signal audio, il ne faut pas oublier qu'en la matière il existe d'autres processeurs qui peuvent s'avérer tout aussi efficaces, voire plus selon les cas. Aujourd'hui, nous allons nous intéresser à l'un d'entre eux : le processeur de transitoires, plus communément appelé Transient Designer.

Quésaco ?

Les processeurs de transitoires sont apparus relativement récemment. De mémoire, il me semble que le premier du genre a été sorti par SPL à la fin des années 90 sous la forme d'un rack hardware, leur fameux Transient Designer premier du nom. Depuis, son principe de fonctionnement a largement été repris et l'on trouve facilement de nombreux plug-ins inspirés directement de cet illustre aïeul. 

Mais de quoi s'agit-il exactement ? Du point de vue de l'utilisateur, les processeurs de transitoires sont extrêmement simples et se résument bien souvent à seulement deux potards : l'un permettant d'amplifier ou d'atténuer les transitoires du signal traité, l'autre servant à doser le sustain. 

Transient Designer

Si l'on met de côté la simplification de l'utilisation, ce type de traitement peut paraître redondant puisque, comme nous l'avons déjà vu, il est possible d'obtenir le même genre de résultat grâce à un compresseur. À un détail près cependant, et un détail de taille ! N’oubliez pas qu’un compresseur travaille avec un niveau seuil et son action dépend donc directement du niveau du signal source, ce qui n’est pas le cas avec un processeur de transitoires et c’est là toute la beauté de la chose !

Ainsi, un Transient Designer sera un outil de choix lorsqu'il s'agira de doser finement l'équilibre entre le sustain et l'attaque d'un son indépendamment de ses variations de niveaux au cours du morceau. La dynamique du jeu, et donc l'intention première de l'instrumentiste, s'en trouvera grandement préservée, ce qui est somme toute une très bonne chose. De plus, il est intéressant de noter que contrairement à beaucoup de compresseurs, les processeurs de transitoires n'apportent absolument aucune coloration sonore.

Si l'emploi d'un Transient Designer peut sembler "magique" tant il est confondant de simplicité et d'efficacité, la prudence est toutefois comme toujours de mise car il est très facile d'abuser de ce traitement, ce qui peut créer des artefacts qui n'auront absolument rien de musical.

Enfin, sachez qu'il est fréquent d'utiliser le meilleur des deux mondes en combinant l'action d'un processeur de transitoires avec un compresseur. 

Tools of the trade

Transient Designer

Comme je vous le disais, il existe une multitude de plug-ins dans le genre. Voici donc une petite liste forcément non-exhaustive de processeurs de transitoires payants ou gratuits :