close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Prise de Son & Mixage
Matériel Prise de Son & Mixage {{currentManName}}swap_horiz Selectionner
une Marque
Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
  • settings_backup_restore

[Bien débuter] La compression en série

La compression en série
Maintenant que nous avons vu l’essentiel des techniques de base de la compression, abordons quelques trucs et astuces qui sauront à coup sûr vous être utiles. Cette semaine, nous commencerons par une technique qui peut paraître évidente au premier abord, mais qui ne l’est pas tant que ça : la compression en série.

Lire l'article
 


Ce thread a été créé automatiquement suite à la publication d'un article. N'hésitez pas à poster vos commentaires ici !
Pour ma part jamais je ne me lancerais dans ce genre pratique car comme dit à la fin de l'article un instrument est rarement punchy et rond. Bien sûr dans la vie on veut souvent des choses opposées mais à un moment faut choisir.
A mon sens, pour faire cela, il vaut mieux partir sur 2 instruments dont chacun aura le caractère recherché. On pourra alors appliquer le bon comp sur la bonne piste et doser la rondeur et/ou le punch juste avec les faders de volume.
Par ex. je mélange souvent 2 lignes de basses, une basse acoustique réelle et un synthé.
2 comp en série c'est bon pour les ingé-sons confirmés fanatiques ou les masos.
Mais bon j'en connais par ici à qui ça ne fait pas peur et j'imagine qu'ils vont s'en donner à cœur-joie sur ce thread d'ici peu... ;)

Nantho, j'ai l'impression que tu t'es senti obligé de nous parler de cette pratique mais ta conclusion truffé de mise en garde me laisse à penser que tu n'y crois pas vraiment... ou bien??

Par contre j'attends avec impatience le billet sur la comp //.
Encore merci.

J'ai appris quelques trucs, et corrigé quelques autres sur mon disque cerveau :)
Citation :
Par exemple, si le premier compresseur utilise un ratio de 4:1 et le second un ratio de 6:1, la résultante ne sera pas de 10:1, mais de 24:1, ce qui est pour le moins violent.


Je pense que ceci demande, pour le moins, une explication.
Citation de sleepless :
Citation :
Par exemple, si le premier compresseur utilise un ratio de 4:1 et le second un ratio de 6:1, la résultante ne sera pas de 10:1, mais de 24:1, ce qui est pour le moins violent.


Je pense que ceci demande, pour le moins, une explication.

Si je ne me gourre pas, du 4:1, veut dire que le son est 4 fois moins fort quand le compresseur agit.
Donc ensuite, à un son déjà 4 fois moins fort, on lui applique une réduction qui diminue de 6 fois son volume, on a bien (4 x 6) de réduction.

Je sais, j'étais bon en math à l'école :oops2:
1 + 1 égale 1... On parle une... ou un quand on est ensemble... c'est l'amour... mais dans notre monde à 1 + 1 = 2, 2 + 2= 4 comme ça devient selfish, on prend du pognon et on partage pas... Mais si 1 + 1 = 1 ou 1 + 1 = 11, cà c'est beau !
-- Jean-Claude Van Damme

Pour peu qu'on compresse déjà le master, bonjour la purée... redface2

Et la compression en parallèle c'est pas plus facile à utiliser ?
Je fais souvent passer mon signal dans 2 bus, avec d'un coté une compression punchy et de l'autre un compresseur pour apporter de la consistance.
Je mix ensuite ces 2 bus.
C'est une bonne technique ou non ?
@profx : attention aux termes employés, quatre dB ramenés à un seul dB, ça ne veut pas dire quatre fois moins fort...

SInon, une fois que ces 4 dB ont été ramenés à 1 dB au-dessus du seuil, qu'on leur applique un taux de 6:1, 10:1, 2:1, ou n'importe quoi:1, il n'en restera après deuxième compression que ?
1 dB...
D'où ma demande.
Citation de sleepless :
@profx : attention aux termes employés, quatre dB ramenés à un seul dB, ça ne veut pas dire quatre fois moins fort...


Oups exacte, 4 dB c'est 1.335 fois moins fort environ ;) .
Merci de la remarque.