close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Prise de Son & Mixage
Matériel Prise de Son & Mixage {{currentManName}}swap_horiz Selectionner
une Marque
Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
  • settings_backup_restore

[Bien débuter] De l’importance de la pré-production - forum Prise de Son & Mixage

Citation :
’utilise les instruments virtuels pendant le mix :
problème de dynamique ? > voir les enveloppes, la dynamique des notes et les modulations de l'instrument virtuel à la place d'utiliser comp/ gate/ transient designer (le comp/exp/gate midi existe aussi...)
problème fréquentiel ? > voir les filtres de l'instrument virtuel
Un autre problème ? > il est certainement dans la section FX de l'instrument virtuel.
Etc...

De la sorte avec des instruments virtuels ouvert et de l’édition pour le reste des pistes on peut faire pas mal de pistes avec 0 effet de mixage ajouté, avoir un projet réduit et épuré au maximum sans se retrouver dans une usine.


Je pense que tu te méprend sur la fonction de l'étape du mixage

tout ce que tu décris là, fait justement partie de la préprod, ou, au pire, de la production et de la captation...

Le mix n'est pas fait pour corriger ce qui aurait pu être améliorer plus tot... il est est fait pour améliorer ce qu'on a déjà
Citation :
Le mix n'est pas fait pour corriger ce qui aurait pu être améliorer plus tot... il est est fait pour améliorer ce qu'on a déjà

Oui tu as tout à fait raison.
ʘo. (drôle de nom) s'est peut-être juste trompé en utilisant le mot "mix" dans son explication mais on est bien sur le forum du sujet sur la pre-prod et pas dans la série sur le mixage. Je n'ai pas l'impression qu'il se méprend, il a l'air de connaître son affaire. Il s'est mal expliqué.
Je dis-ça aussi car Nantho est tellement prolifique en ce moment qu'on peut se mélanger les pinceaux entre les 2 séries quand on intervient justement sur les 2...
Citation :
Je pense que tu te méprend sur la fonction de l'étape du mixage

tout ce que tu décris là, fait justement partie de la préprod, ou, au pire, de la production et de la captation...

Le mix n'est pas fait pour corriger ce qui aurait pu être améliorer plus tot... il est est fait pour améliorer ce qu'on a déjà



Pas seulement, le mixage c'est aussi le moment d'entendre et de comprendre ce qui a été enregistré, c'est le moment où le morceau prend réellement forme, pas avant.
Le mixage est une étape incontournable pour faire exister de la musique amplifié, sans il n'y a rien de concret.

La captation, la pré-production, la production ne permettent pas de projeter le résultat mixé, là on est encore dans l’estimation, la prévoyance, on imagine ce que le morceau peut être.
Moi ça ne me choque pas d'inclure l'instrument virtuel au moment du mixage, d'autant plus que contrairement à une prise d'instrument acoustique l'instrument virtuel reste facilement accessible et modifiable.

Je te retourne la question en parlant de piste de secours, on de roue de secours tant apprécié, par exemple pour la prise d'un ampli de guitare avec micro et à côté un double en prise directe.
C'est à quel moment que tu te rend compte qu'une des deux pistes est ingérable et que tu va utiliser la roue de secours avec de l'ampli virtuel? Au moment de mélanger, sinon t'as pas besoin de roue de secours ;)

La pre production ne sert pas à ça, la pré production c'est une balle à blanc, on essaye sans tirer pour de vrai, on a pas forcement tout le matériel, les instrus, la structure, les musiciens.
On va demander à un chanteur de faire une piste témoin avant d'avoir le chanteur du groupe dispo, on va faire un piste avec un instrument virtuel parce qu'on attend de pouvoir louer l'instru, on attend que les locaux soient disponibles, etc que sais- je encore...

Et puis la section fx d'un instrument virtuel c'est quand même un putain de bundle mixage de la mort qui tue, aussi je pense qu'il ne faut pas avoir beaucoup de jugeote par exemple pour sortir un eq qui en fait corrige l'eq déjà en place uniquement pour magnifier l'instru virtuel.
Bref, je trouve complètement con d'exclure la source au moment du mixage quand c'est encore possible d'intervenir très simplement sans avoir à sortir l'artillerie, avec un instru virtuel c'est souvent easy, le reste juste une question de pragmatisme...
Citation :
Pas seulement, le mixage c'est aussi le moment d'entendre et de comprendre ce qui a été enregistré, c'est le moment où le morceau prend réellement forme, pas avant.
Le mixage est une étape incontournable pour faire exister de la musique amplifié, sans il n'y a rien de concret.


je suis justement en train de produire un groupe ou on a fait tout le contraire. Le CD final n'aura certainement pas de mixage (juste une balance de fader et de pan)

Pourtant, c'est de la musique amplifiée, on a enregistré des amplis grattes et basses qui ont cracher les décibels, une batterie congnante et des claviers. On a mis des micros rooms partout pour capter l'ambiance et ne pas avoir recours à des reverbs externes... Si un morceau prend seulement vie à l'étape du mixage, c'est qu'il n'y a pas eu assez de travail fait en amont. En tout cas, il y'aurait pu (du) y'en avoir plus.

Citation :
Je te retourne la question en parlant de piste de secours, on de roue de secours tant apprécié, par exemple pour la prise d'un ampli de guitare avec micro et à côté un double en prise directe.
C'est à quel moment que tu te rend compte qu'une des deux pistes est ingérable et que tu va utiliser la roue de secours avec de l'ampli virtuel? Au moment de mélanger, sinon t'as pas besoin de roue de secours


C'est une sécurité au cas où, on aurait merdé en amont. ca peut toujours arriver, et comme on à les moyens de se la prendre, on se la prend, mais c'est pas parce qu'on enregistre en DI qu'on utilisera forcément celle-ci

Citation :
Et puis la section fx d'un instrument virtuel c'est quand même un putain de bundle mixage de la mort qui tue, aussi je pense qu'il ne faut pas avoir beaucoup de jugeote par exemple pour sortir un eq qui en fait corrige l'eq déjà en place uniquement pour magnifier l'instru virtuel.
Bref, je trouve complètement con d'exclure la source au moment du mixage quand c'est encore possible d'intervenir très simplement sans avoir à sortir l'artillerie, avec un instru virtuel c'est souvent easy, le reste juste une question de pragmatisme...


Mixer ne veut pas dire foutre une eq sur toutes les tranches. justement, un mixage idéal n'utilise que peu d'EQ... lors du mixage on va essayer surtout de traiter une globalité et plus de l'individuel. On va se pencher sur l'impact des éléments entre eux... Bref, dans le meilleur des mondes, au mix, on ne devrait traiter que les stems (sous groupes), les auxilaires (reverb, delay, chorus,...) et gérer les automations

Pour faire simple, selon mon point de vue, un mixage ne devrait commencer que lorsque toutes les pistes sont imprimées, enregistrées, éditées avec la meilleure sonorité possible sur chacune d'elle; que lorsque l'arrangement est bien pensé et permet à chaque instrument de s'exprimer.

Pour faire encore plus simple, tu baisses tous les faders de la console, tu fais play, et tu demandes à n'importe qui de monter les faders à sa convenance pour essayer d'obtenir quelque chose de cohérent... Si il n'y arrive pas dans les 10 monutes, c'est qu'il y'a des problèmes d'arrangement, de compo, de prises, de choix de sonorités,...
Citation :
je suis justement en train de produire un groupe ou on a fait tout le contraire. Le CD final n'aura certainement pas de mixage (juste une balance de fader et de pan)


C'est du mixage ! Pas de mixage > pas de cd
Pas de bras, pas de chocolat! :-D

Citation :
Si un morceau prend seulement vie à l'étape du mixage, c'est qu'il n'y a pas eu assez de travail fait en amont.


Le but c'est de diffuser ton morceau sur des haut parleurs, c'est de cette amplification dont je parle, ce qui permet de faire un cd que n’importe qui pourra écouter chez soi.

Citation :
comme on à les moyens de se la prendre, on se la prend, mais c'est pas parce qu'on enregistre en DI qu'on utilisera forcément celle-ci


Ben voilà, dans ce cas tu ne va pas te limiter, tu gardes des options ouvertes.

Citation :
Si il n'y arrive pas, c'est qu'il y'a des problèmes d'arrangement, de compo, de prises, de choix de sonorités,...


On fait quoi maintenant ? :bravo:
A - On bourre la gueule du mec qui paie, comme ça il n’entendra rien.
B - M'enfout c'est la faute du mec en amont.
C - Gnagnagna maintenant c'est l'étape du mixage et pas autrement.
D – Bon, je vais voir si quelqu'un peut encore reprendre ça.
Hors sujet :
Tu as oublié
" E - La réponse E "
OK :fleche:
Hors sujet :

:mdr:

F- Jean Pierre
G- La réponse des internets
H- Je sens que je vais me faire engueuler

Onaurabeaudire, le débat post-article est une étape aussi importante que l'article lui-même. En quelque sorte, l'article plante le décor, met en place les éléments, mais c'est vraiment le débat sur le forum qui précise les choses, la place de chaque partie, les connotations des mots, la façon d'appréhender le sujet pour chacun, le rappel de l'objectif ultime, tout quoi.

Ce n'est que mon humblavis, pas un conseil ni une méthode en soi, bien sûr, et je ne saurais trop laisser chacun libre de ses propres interprétations et choix.

icon_bravo.gificon_bravo.gificon_bravo.gif à tous les contributeurs, dont l'auteur lui-même qui se reconnaîtra !

Citation de ReNo Mellow :
Si un morceau prend seulement vie à l'étape du mixage, c'est qu'il n'y a pas eu assez de travail fait en amont. En tout cas, il y'aurait pu (du) y'en avoir plus

Je suis globalement d'accord avec tout ce que tu dis, mais je nuancerai un peu pour le chant. L'edition, compression, les reverb, delais, chorus, autotune ou n'importe quoi d'autre sur le chant peuvent vraiment bouleverser un morceau, le transcender. D'autant plus si le chanteur est bancal, et dans la réalité 90% des chanteurs que je rencontre sont bancals. Pas forcément parcequ'ils sont mauvais, mais parce que quelque part ils cherchent encore quoi/comment faire. Le ton de la voix, les inflexions, son niveau naturel, tous ça oblige un peu à faire du mix en preprod...Pour au final réenregistrer ou décider de garder ce qu'on a.