close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Prise de Son & Mixage
Matériel Prise de Son & Mixage {{currentManName}}swap_horiz Selectionner
une Marque
Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
  • settings_backup_restore

[Bien débuter] Comment bien s’organiser lors de l’enregistrement ?

Comment bien s’organiser lors de l’enregistrement ?
Cette semaine, nous allons voir comment faciliter la vie de votre « futur vous ».

Lire l'article
 


Ce thread a été créé automatiquement suite à la publication d'un article. N'hésitez pas à poster vos commentaires ici !
Pas mal, ouais, ça va bien m'aider ça ;)
Concernant les notes de session, personnellement, je préfère le traditionnel cahier. J'ai un grand cahier à spirales dans lequel je prends mes notes, bien organisées par morceau, morceaux qui sont répertoriés dans les premières pages.

L'inconvénient, c'est que ce n'est pas sauvegardé avec les fichiers informatiques. L'avantage, c'est que c'est utilisable n'importe où. Mon studio est au sous-sol d'une grande maison et il m'arrive de faire des prises dans différentes pièces. Je préfère alors avoir le cahier à la main pour noter les placements de mic sur place plutôt qu'une fois redescendu au studio.
Le papier facilite aussi le fait de faire des schémas, ce qui est utile pour replacer précisément les micros au même endroit qu'on on ne peut ou veut pas mettre du vilain gaffer sur le joli parquet du salon.

Autre avantage : j'utilise le cahier des deux côtés : un côté me sert donc pour les notes de session et d'enregistrement, l'autre me sert en phase de création des morceaux et de répétition. C'est tout con, mais des fois, au moment de passer à la pré-prod, voire à l'enregistrement, il est instructif de retrouver facilement des informations notées à la création du morceau, comme la structure du morceau qui a pu bouger au fil des répétitions et des concerts ou encore une liste de presets de synthés pressentis pour intégrer le morceau, même si ceux utilisés ont le plus souvent été modifiés.

Je ne dis pas que c'est intrinsèquement mieux que les notes informatisées. C'est juste que moi qui utilise l'ordi pour tout et n'importe quoi, pour cet usage là, je trouve le cahier plus pratique.

Une autre petite différence avec Nantho est dans la multitude de dossiers. Il faut dire que je travaille sous Sonar qui crée un dossier audio par projet. J'avoue ne pas voir l'utilité de multiplier ceux-ci.
Ainsi, autant de vais enregistrer des projets aux noms différents pour chaque étape (et il va aussi y avoir des fichiers de mixage par dates), autant certains dossiers audio vont rester les mêmes, notamment de l'enregistrement au mixage.
Ce qui n'est pas un problème vu que toute l'édition est non destructive.
Nantho, quel intérêt verrais-tu à séparer les dossiers audio ?
Pour ma part je concatène les 3 premiers dossiers mais je suis pas 'pro' du tout. Puis un dossier de traitement ou il n'y a plus que des wav (exit les fichiers midi et de config divers ainsi que la tonne de fichiers historiques)pour le mix. Puis Master+export. Et j'ai aussi un dossier Partitions&notes car il arrive que l'on écrive ce que l'on joue (incredible, no?).
L'important c'est de favoriser une sauvegarde simple et de s'y retrouver.
Je ne centralise rien même pas les mappage midi qui sont souvent les mêmes (batterie par exemple). Comme ça chaque morceau est totalement indépendant (important ça).
Pour l'informatique je sais très bien quel foutoir cela peut devenir si on n'est pas très structuré.

Citation :
Pour l'informatique je sais très bien quel foutoir cela peut devenir si on n'est pas très structuré

:bravo:
Tu verrais mes disques dur de photos
Citation :
Tu verrais mes disques dur de photos


Et c'est exactement à ça que je pensais, quand j'ai écris 'foutoir'. C'est l'endroit typique par excellence même en entreprise :mdr:

Par contre pour en revenir sur la musique, en fait j'essaye de décentraliser au max mais, il faut être honnête, ce n'est jamais 100 % possible dans la mesure ou on ne va pas recopier les Plug-in dans chaque dossier. Donc je vais dire que je tiens à l'indépendance des données et non pas des outils qui vont être communs. La aussi, si on ne classe pas correctement, on a des VST partout, pire que des mites dans un placard à pull.

Mais, c'est clair, je n'ai qu'une installation d'amateur, ce n'est pas mon job non plus :??: .








Citation :
il faut être honnête, ce n'est jamais 100 % possible dans la mesure ou on ne va pas recopier les Plug-in dans chaque dossier.

A propos, je ne sais pas s'il y a une STAN qui le fasse, mais je suis toujours étonné de ne jamais trouver dans les STAN que j'essaye de fonction permettant de lister l'ensemble des VST utilisés dans un projet avec leur numéro de version, non plus que l'export de tous les presets utilisés dans un dossier.
J'imagine que, comme celle que j'utilise, toutes les stans mémorisent les réglages de chaque VST avec le projet, mais ça serait quand même cool d'avoir tous les presets d'un coup en export.
Surtout que pour l'archivage, j'aime bien sauver les pistes séparées histoire de pouvoir les reprendre avec n'importe quel autre soft.
Citation :
je ne sais pas s'il y a une STAN qui le fasse, mais je suis toujours étonné de ne jamais trouver dans les STAN que j'essaye de fonction permettant de lister l'ensemble des VST utilisés dans un projet avec leur numéro de version, non plus que l'export de tous les presets utilisés dans un dossier.


Reaper, avec le (plugin adéquat) menu View > Project Bay
Par contre, pour l'export, je ne sais pas si c'est réalisable...
Citation de gulistan :

Reaper, avec le (plugin adéquat) menu View > Project Bay
Par contre, pour l'export, je ne sais pas si c'est réalisable...


C'est cool, ça. Il m'est déjà arrivé d'ouvrir une session Reaper OSX sous Windows en tenant compte des FX's et là, BAM, j'avais inséré quelques plugins AU (apple) sans faire gaffe sur ma session OSX. Donc, du coup, je n'utilise plus d' AU sous OSX, uniquement vst, sauf avec Logic que j'utilise peu. Mais retrouver sa session d'un os à l'autre, c'est bien pratique quand on a un laptop Win et qu'on se balade.
Je prends aussi des notes qui s'ouvrent au lancement de ma session sous Reaper. Comme ça, j'élimine ce qui est fait.
Pour l'enregistrement, je prends des notes sur un cahier, aussi. ça dépend aussi des projets. Quelque fois, ça roule mais parfois, j'ai des tonnes de notes qui trainent et que j'oublie:-D .
Pour les dossiers, j'utilise toujours la même méthode, le même chemin. C'est un rituel nécéssaire et salutaire, en ce qui me concerne. Rechercher des fichiers waves ou peaks à la mano, c'est :nawak:
Hors sujet :
Mini hors-sujet, mais pour les utilisateurs de Reaper, il y a ce site qui peut vous être utile pour savoir à peu près tout ce que cache un fichier .RPP ;)