[Bien débuter] L’export final de votre mix

L’export final de votre mix
Mes ami(e)s, croyez-le ou non, mais notre épique épopée sonore au cœur du mix arrive gentiment à son terme ! Toutefois, avant d’y apposer un point final définitif, il nous reste encore quelques menus détails à voir, à commencer par l’export de votre titre. Cette étape cruciale peut paraître simple de prime abord, mais il y a tout de même quelques précautions techniques à prendre afin de pouvoir envoyer le bébé au stade du mastering en toute sérénité.

Lire l'article
 


Ce thread a été créé automatiquement suite à la publication d'un article. N'hésitez pas à poster vos commentaires ici !
Tout cela paraît bien logique en effet :bravo:

Sauf un truc : pourquoi une réserve de gain de 6dB ?
En virgule flottante, qu'on soit à -1dB ou à -20dB, ça change rien à priori.
Dans le cas d'un export en virgule fixe, il vaut mieux se rapprocher de 0dbFS (sans l'atteindre évidemment).
La réserve de gain, si je ne dis pas de bêtise, va servir lorsque des outils de mastering seront appliqués, car ces derniers sont susceptibles d'augmenter le volume, que ce soit l'utilisation d'un EQ, d'un compresseur multibandes ou d'un limiteur par exemple. Bien sûr, il est toujours possible que l'ingé son baisse le volume de la piste pour se dégager lui-même cette réserve de gain, mais tant qu'à faire, autant la lui fournir directement.
Alors la je ne comprend vraiment pas... Quel intérêt d'effectuer une conversion en 32 bits flottants?? Etant donné que même les cartes sons hyper hyper haut de gamme sont limités a 24 bits.. il doit en exister 2 ou 3 sur le marché. Ou bien quelque chose se passe dans le DAW j'aimerai comprendre
En général, les STAN actuelles travaillent en 32 Bits à virgule flottante, sauf si le mixeur en a décidé autrement en début de session. C'est la résolution qui affecte le moins le son mixé. Du coup, autant fournir le fichier le plus "pur" possible et laisser au mastering le soin de faire les transformations délétères.
Par contre, même si t'as fait tout ton mixage en 16 ou 24 bits, il sera probablement traité en 32 bits VF au mastering avant d'être réduit au format 16 ou 24 bits désiré.
Enfin c'est comme ça que je le vois.

Tout à fait d'accord avec Jeg :

- Enregistrer la session studio en 32 bits

- Exporter le mix final en restant à 32 bits pour le mastering

Et c'est seulement après la fin de "session de mastering" que le fichier sera converti en 16 bits ou autres.

Certaines de ces consignes s'adressent à des gens qui ont un mauvais workflow... parce que franchement, mettre la room correction sur le bus master, c'est clair que ça revient à chercher à se tirer une balle dans le pied. Il faut un bus dédié au monitoring (et même plusieurs, si on bascule entre plusieurs systèmes d'écoute et éventuellement un casque, puisque la room correction ne sera pas la même).
Oui c'est inutile de mettre une reserve de gain, et on aura même plus de bitdepth si on normalise le fichier à 0 et que l'ingé de mastering réduit lui-même le gain
D'autant plus qu'en virgule flottante, la "réserve de gain" est une notion toute relative...
https://fr.audiofanz...ve-de-niveau.html