close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Prise de Son & Mixage
Matériel Prise de Son & Mixage {{currentManName}}swap_horiz Selectionner
une Marque
Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
  • settings_backup_restore

[Bien débuter] L'enregistrement de la guitare électrique - Prérequis (2e partie)

L'enregistrement de la guitare électrique - Prérequis (2e partie)
Deuxième épisode du chapitre consacré à l'enregistrement de la guitare électrique. Aujourd'hui, nous allons nous intéresser à l'impact sonore d'un petit accessoire très prisé par les guitaristes et nous verrons pourquoi il peut être judicieux d'exploiter la chose afin d'améliorer nos captations…

Lire l'article
 


Ce thread a été créé automatiquement suite à la publication d'un article. N'hésitez pas à poster vos commentaires ici !
J'en vois déjà se plaindre que, comme pour le choix de la guitare ou la position du sélecteur de micro, on n'est pas dans l'enregistrement à proprement parler et que tu enfonces des portes ouvertes en voulant augmenter les épisodes/parties et donc le trafic sur le site...

Quoiqu'il en soit, il semble qu'en effet, tu entendes nous décrire le processus "d'enregistrement" au sens très large et que, de ce fait, ce n'est pas qu'une affaire de micro et de comp/EQ, et que surtout, le réduire à cela mène de façon infaillible à de nombreuses prises de tête pour, au final, un résultat décevant.

Ça me fait penser à un guitar-tech de renom qui affirmait que les meilleurs "potards" de tone/volume sur une guitare étaient les vis de réglage de la hauteur des micro !

Et pour "plussoyer" sur le choix du plectre (j'ai arrêté d'utiliser un médiator, je tiens à mes valves...) je conseillerais à tous ceux qui cherche à avoir le son de feu B.B. King d'utiliser un plectre très très fin, couplé à un tirant de corde ultra-light (sur une guitare idoine bien-entendu).

Tiens, le choix des cordes: une prochaine partie... pour encore plus faire râler ceux qui ne intéressent qu'au post-capsule du micro ?

Hors sujet :
A propos des cordes de guitares, puisque le sujet est abordé, une excellente vidéo !
Bon... Bein la semaine prochaine : Le choix de l'alimentation du pedal board ... La semaine suivante : le choix des patch, pourquoi il vaut mieux les fabriquer soi-même ... Puis nous passerons à : L'hygrométrie du studio, une influence sur la guitare donc sur la prise de son...
je charrie mais on n'est pas loin là quand même...:bravo:

Non, le prochain sera : "enregistrer la guitare, l'échauffement" et il fera des petits exercices d'étirements et massages comme là https://www.youtube.…g5Y8kA&t=172s 

 

 

Pas d'accord avec les réactions ironiques à cet article. On est effectivement dans un truc essentiel et on voit souvent ce travers en home-studio : on va se saigner pour s'offrir le micro qui va bien, le préamp qui va bien, l'acoustique qui va bien... et effectivement il y a un apport non négligeable de ces éléments. Mais on oublie trop souvent tous ces petits détails en amont qui vont avoir un apport parfois encore plus important que la simple "nuance" entre un "bon" micro et un "très bon" micro, par exemple. Et en plus ce genre de petits trucs, ça coûte rien, alors c'est con de s'en priver. Et si on lit des interviews de personnalités reconnues dans la prise de son (sur ce site ou ailleurs) on est souvent surpris par l'attention limite "maniaque" des ces mecs sur ce genre de petits détails.

Et pour avoir "fait l'ingé son" en HS pour pas mal de groupes, je peux dire que, non, c'est pas enfoncer des portes ouvertes. C'est visiblement pas évident pour tout le monde l'importance d'avoir cordes suffisamment "fraiches" et une gratte bien réglée et bien entretenue, d'accorder correctement ça gratte, de régler convenablement son ampli ou ses pédales, d'avoir travaillé ses riffs ou ses solos "avant" la séance, d'être sûr de ne pas avoir de buzz dans son alim de pédales etc...

Et le choix du médiateur à son importance. Et encore on parle pas ici de gratte acoustique. J'ai eu le cas d'un gars qui jouait sur une folk avec un médiateur tellement fin que ça faisait un bruit genre "papier frotté" sur toutes ses prises. Bonjour pour virer ça à l'eq sans perdre tout le son de la gratte. Et là tu te retrouves à perdre 20 mn à convaincre le gars que même s'il se sent moins à l'aise, jouer aux doigts ou avec un médiateur plus en phase avec sa technique de jeu vaut vraiment la chandelle.

Citation de : Tonka

Pas d'accord avec les réactions ironiques à cet article. On est effectivement dans un truc essentiel et on voit souvent ce travers en home-studio : on va se saigner pour s'offrir le micro qui va bien, le préamp qui va bien, l'acoustique qui va bien... et effectivement il y a un apport non négligeable de ces éléments. Mais on oublie trop souvent tous ces petits détails en amont qui vont avoir un apport parfois encore plus important que la simple "nuance" entre un "bon" micro et un "très bon" micro, par exemple. Et en plus ce genre de petits trucs, ça coûte rien, alors c'est con de s'en priver. Et si on lit des interviews de personnalités reconnues dans la prise de son (sur ce site ou ailleurs) on est souvent surpris par l'attention limite "maniaque" des ces mecs sur ce genre de petits détails.

Et pour avoir "fait l'ingé son" en HS pour pas mal de groupes, je peux dire que, non, c'est pas enfoncer des portes ouvertes. C'est visiblement pas évident pour tout le monde l'importance d'avoir cordes suffisamment "fraiches" et une gratte bien réglée et bien entretenue, d'accorder correctement ça gratte, de régler convenablement son ampli ou ses pédales, d'avoir travaillé ses riffs ou ses solos "avant" la séance, d'être sûr de ne pas avoir de buzz dans son alim de pédales etc...

Et le choix du médiateur à son importance. Et encore on parle pas ici de gratte acoustique. J'ai eu le cas d'un gars qui jouait sur une folk avec un médiateur tellement fin que ça faisait un bruit genre "papier frotté" sur toutes ses prises. Bonjour pour virer ça à l'eq sans perdre tout le son de la gratte. Et là tu te retrouves à perdre 20 mn à convaincre le gars que même s'il se sent moins à l'aise, jouer aux doigts ou avec un médiateur plus en phase avec sa technique de jeu vaut vraiment la chandelle.

 +1 ! icon_bravo.gif

Merde, je joue aux doigts depuis plus de vingt ans. Peut-être un article à venir sur la meilleure façon de couper en biseau ses ongles pour favoriser les fréquences aiguës ou, au contraire, en arrondi pour obtenir un son plus équilibré et moelleux? Mais il faudrait également une dizaine d'articles pour faire un comparatif entre les différents durciceurs pour ongles et leur influence respective sur l' attaque des cordes et donc sur la sonorité. Voilà de quoi faire durer un peu plus la série d'articles.
Sans rire : oubliez le mediator le temps de faire quelques tentatives aux doigts et vous ne vous poserez plus jamais la question de la dureté, de la nature du matériau ou de la dimension de votre prothèse triangulaire.
Ne pas jouer avec ses dents en 2018 :mdr:
Dans les prérequis, je pense qu'il faudra aborder, le blindage de la guitare et le bruit de fond : à mon avis un éléments essentiel,

ainsi que l'accordage et sa précision (accordage à la 12ème case notamment).