close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Prise de Son & Mixage
Matériel Prise de Son & Mixage {{currentManName}}swap_horiz Selectionner
une Marque
Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
  • settings_backup_restore

[Bien débuter] L'enregistrement de la guitare électrique - Le doublage

Hors sujet :
Citation de Wolfen :
Un "corrélateur de phase" ça ne veut strictement rien dire, à moins que ça soit un effet qui prend deux signaux, et qui les mets en phase quand ils ne le sont pas ?


Le BBE Maximizer est basé sur cette idée là, je trouve ça intéressant ! http://bbesound.com/…imizers/282i.aspx
Mais complètement hors sujet bien sûr...
Hors sujet :
Plutôt ce genre de truc https://www.soundrad…m/plugins/inphase , ...

Le BBE ne fait pas ça... ;)
Hors sujet :
Oui bien sûr c'est pas la même utilité ! Le Waves InPhase est super cool d'ailleurs pour pouvoir recaler deux pistes.
Le BBE joue juste sur la phase des deux canaux pour rendre le son plus "punchy" quoi, mais il n'est pas fait pour corriger la phase de deux pistes :)
Hors sujet :
Citation :
Le BBE joue juste sur la phase des deux canaux pour rendre le son plus "punchy" quoi


Nan même pas, il retarde juste la phase différemment entre les hautes, médiums et basses fréquence, c'est un peu la même chose qu'un eq, des filtres... y'a pas d'action entre deux canaux
Hors sujet :
Oups, mauvaise lecture
Hors sujet :
Y'a pas de mal :-D

Des gars ont fait le plug BBE et expliquent un peu le fonctionnement sur le forum cockos, si ça t’intéresse https://forum.cockos…9663c&t=91439
Hors sujet :
Carrément ! Merci beaucoup ! :bravo:
Doubler une guitare basse "saturé" ça peut le faire si on force pas trop sur les basses et les bas-medium?
Vous en pensez quoi? Car d'habitude j'ai deja lu , une prise de basse au centre et c'est fini.
Ca dépend ce que tu veux comme son.
Pour une basse saturé, mieux vaut passer par des DI et gérer trois pistes comme expliqué par Scholl sur un topic de guitariste.com que je cite ici:
Citation :
En fait il faut appliquer différents traitements à chaque piste de basse pour obtenir un son final qui soit le mieux adapté au mix possible. Voilà comment je procède en ce qui me concerne. Cette méthode n'a rien d'original, c'est ce que des personnes comme Ola Englund ou Ermin Hamidovic conseillent de faire dans leurs guides respectifs ( tout ce que je vais dire est plus ou moins un gros ripp-off du Systematic Mixing Guide de Ermin Hamidovic ).

- Tu enregistre la piste de basse DI dans ton DAW. Inutile de dire qu'avec un bon joueur et un bon instrument c'est toujours mieux.

- Tu crées un BUS contenant deux ou trois pistes avec cette même DI. Pour l'exemple je choisis trois pistes.

- Ta première piste DI se charge des fréquences graves. Tu y appliques une EQ avec un filtre passe-bas vers les 200 à 300 hz afin de ne conserver que les graves. Il faut comprendre que les graves sont un des éléments les plus importants et difficiles à gérer d'un mix. Ils consomment beaucoup d'énergie sonore ( de headroom ), doivent avoir un niveau constant et supportent assez mal les effets en général. C'est pour cela qu'il vaut mieux les traiter à part des autres zones fréquentielles, même pour un seul instrument comme la basse.

- Ta seconde piste a pour rôle de faire sonner la basse à travers les médiums, afin de la rendre audible et suffisamment "claquante" dans le mix. Cette piste à besoin de nettement moins d'énergie que la piste grave, et bénéficie bien mieux des effets. Pour donner un timbre intéressant et un peu de compression à cette piste, tu y mets un amplificateur + enceinte de guitare ou basse de ton choix avec un peu de gain, mais pas de la distorsion non plus. Puis, important, tu appliques un coupe bas qui enlève tous les graves et bas médium ( genre 500-700 hz ) et un filtre coupe haut qui enlève les fizz inutiles pour garder le mix propre ( 7000-10000 hz selon tes goût ). On procède de la sorte car les fréquences graves distordues sonnent très mal et très sale, dans n'importe quel mix.

- Enfin la troisième piste, un peu plus facultative, a un peu le même rôle que la seconde mais avec une distorsion plus poussée. Tu fais exactement la même chose que pour la seconde piste mais avec plus de gain, et tu peux éventuellement encore remonter le filtre coupe bas. Conjointement à la seconde piste faisant entendre les claquements de corde, cette troisième piste renforce la présence de la basse dans le mix.

- Une fois ces trois pistes crées et réglées selon tes goûts, tu gère leurs volumes respectifs de manière équilibrée : la piste des grave devrait être largement plus forte que les deux autres ( ou en tout cas contenir plus d'énergie ). La piste distorsion devrait être la plus faible.

- Seulement la moitié du travail est faite pour l'instant. On a nos trois pistes, mais le son n'est pas encore assez constant et finement équalisé pour le mix. Il va falloir lourdement utiliser la compression et l'EQ. Pour la suite il y a deux façons de faire : soit appliquer tous les traitements sur la piste DI grave, ou tous les appliquer sur le BUS contenant les trois pistes. Dans les faits, cela n'a pas tellement d'importance car dans tous les cas c'est la pistes DI des graves ( contenant le plus d'énergie ) qui va "driver" et réellement bénéficier des traitements détaillés plus bas. On va dire qu'on applique les effets sur le BUS.

- Il faut tout d'abord dire que tu ne dois pas hésiter à utiliser beaucoup d'effets en série pour cette partie. Mieux vaut utiliser différents compresseurs avec différents rôles finement gérés qu'un seul compresseur surexploité qui détruit le son au final. Les EQ posent moins de problème à ce niveau là.

- Tu commences avec une EQ paramétrique. Les EQ informatiques sont utiles dans la mesure où on peut faire à peu près ce que l'on veut de manière chirurgicale et transparente.

- D'abord tu appliques un filtre coupe bas réglé assez haut : genre 75-90 hz ( oui, c'est haut pour la basse ). Tu contrecarres la perte de fréquences graves en appliquant un boost ( au Q pas trop large ) dans les graves ( entre 50-60 hz ). Cette opération a pour but de retirer les infra-basses inutiles ( en dessous de 40 hz environ ) et de rendre les graves plus précis. Les compresseurs successifs rajouterons de toute façon des graves au fur et à mesure, mais seront drivés plus "proprement".

- Toujours dans l'EQ, tu dois maintenant retirer une quantité importante de bas-médium ( genre 270-400 hz ). On ne veut pas de ces fréquences "boueuse" dans la basse qui se brouillent avec les guitares dans le mix. Tu peux y aller assez fort avec un cut bien large. Tu peux aussi vérifier le domaine du 500-850 hz qui peut sonner "carton", "plat" si il est trop fort. La zone des 150 à 200 hz peut aussi bénéficier d'un petit cut si elle est trop envahissante par moment. ( Pour détecter les zones gênantes, penser à la technique du balayage du spectre avec un peak-boost jusqu'à identifier ce que l'on doit enlever )

- Ensuite on passe aux compresseurs. Globalement dans les musique rock et métal ou assimilées, on veut une basse avec un niveau très constant, homogène et linéaire durant tout le morceau. Il convient donc d'éliminer les pics de volume et niveler le son.

- On commence avec un premier compresseur ayant pour but d'éliminer les pics les plus forts pour soulager l'input du compresseur suivant. Un truc genre 1176 avec une attaque rapide ( attention en dessous des 500-800 micro-secondes, cela peut créer des artéfacts dus à une attaques plus rapide que les fréquences les plus graves de l'instrument ). La release doit aussi être rapide ( à la louche 20-30 ms ). Le ratio est assez important ( environ 1:8 ) et la réduction de gain doit être juste assez élevée pour effacer les pics.

- Tu continues avec un autre compresseur moins agressif, avec une attaque plus relâchée une release plus longue et un ratio peut-être moins important. Tu nivelles le niveau globale de l'instrument. Je m'y connais pas trop en compresseurs, mais des trucs genre opto, à lampe ou des simulations informatiques équivalentes peuvent faire un bon boulot.

- A ce niveau là, les compresseurs auront sûrement rendu l'instrument plus épais, moins claquant, mais aussi apporté une dose de bas médiums. Réutilise une EQ pour nettoyer le son.

- Pour rendre le son encore plus précis, tu peux maintenant employer un compresseur multibande pour réduire juste ce qu'il faut sur chaque bande fréquentielle. En ce qui me concerne, j'utilise quatre bandes : 0-100hz, 100-400hz, 400-2000hz, 2000-24000hz. Les deux premières sont les plus importantes car ce sont elles qui contiennent le plus d'énergie. J'utilise une attaque assez rapide (1 à 2 ms ) et une release moyenne ( 150 ms ) et un ratio de 4:1 ou 5:1. La réduction doit être modérée, environ 2 à 3 dB lors de pics. Ce compresseur va enlever les quelques petits pics ou résonances des bandes fréquentielles correspondantes sans être drivé pas une autre bande en même temps. La compression est plus propre qu'en traitant tout le spectre sonore.

- Le son devrait être maintenant assez propre et homogène, mais si il y a encore un peu d'EQ à faire ou des hausses de niveau, tu peux remettre une EQ ou un limiteur final.

Bref, désolé pour le pavé et je suis tout à fait ouvert aux objections si quelqu'un pense que j'ai indiqué des choses incorrectes.

Pour illustrer mes propos, voici un exemple audio d'un riff que je joue, et où je présente les différentes pistes de basse individuellement, ensemble traitées et non traitées et dans le mix en entier. A savoir : je n'ai pas encore de vrai basse, il s'agit ici d'une guitare baissée à l'octave inférieure. Une vraie basse sonnerait sûrement mieux. Les traitements appliqués reste toutefois valides.

https://soundcloud.c…8/pedagogie-basse

( PS : si soundcloud se met en lecture automatique ne prêtez surtout pas attention aux autres conneries audios que j'ai postées, qui sont pour beaucoup des délires de soirées arrosées avec des potes )

Citation :
desolé pour Le pavé (...) A savoir : je n'ai pas encore de vrai basse, il s'agit ici d'une guitare baissée à l'octave inférieure.


:8O:
:-D