close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Prise de Son & Mixage
Matériel Prise de Son & Mixage {{currentManName}}swap_horiz Selectionner
une Marque
Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
  • settings_backup_restore

[Bien débuter] L'enregistrement de la guitare électrique - Le doublage

L'enregistrement de la guitare électrique - Le doublage
Cette semaine, je vous propose d'aborder brièvement une technique de production musicale extrêmement répandue en matière d'enregistrement de guitare électrique (mais pas seulement !) - le doublage…

Lire l'article
 


Ce thread a été créé automatiquement suite à la publication d'un article. N'hésitez pas à poster vos commentaires ici !
Attention Nantho, quand tu dis :

Citation :
Répartissez les différentes prises au sein de l'espace stéréo, mais gare aux éventuels problèmes de phase

Si on parle de prises différentes parce que rejouées et réenregistrées, il n'y a aucune chance par définition de faire apparaître des problèmes de phase, c'est tout l'intérêt du truc. De même pour un effet de flanger.

Par contre, si tu parles de la même prise qui a été enregistrée avec deux micros ou deux amplis + enceintes + micros différents, dans ce cas là vu que la source est la même, les problèmes de phase peuvent potentiellement arriver ;)
Et pour l'enregistrement de guitares saturées, attention à ne pas pousser trop le gain des amplis sur chaque prise.
Et pour l'enregistrement de guitares saturées

 et:

ne pas pousser trop le gain des amplis

 icon_exorbite.gif Merci de nous expliquer ...

Citation :
Si on parle de prises différentes parce que rejouées et réenregistrées, il n'y a aucune chance par définition de faire apparaître des problèmes de phase, c'est tout l'intérêt du truc.

Oui et non.
On a besoin d'un léger décalage de phase pour obtenir la largeur du son mais si c'est mal géré on aura des annulations de phases problématiques si le morceau est ensuite joué sur une enceinte mono (typiquement les enceintes Bluetooth).
Dans un premier temps, il faut empiler au centre en enregistrement pour vérifier qu'il n'y a pas d'annulation à l'oreille puis repartir dans le champs stéréo ou alors bosser avec un correlateur de phase pour voir si ça bouge bien entre 0° et 180° sans jamais les atteindre.

Pour obtenir la largeur du son, on a seulement besoin de 2 prises distinctes, panées g/d, je rejoins Wolfen, impossible d'avoir un probleme de phase headscratch.gif

 

Citation de : Phil29

Et pour l'enregistrement de guitares saturées

 et:

ne pas pousser trop le gain des amplis

 icon_exorbite.gif Merci de nous expliquer ...

Je pense que ce que veut dire 8oris , c'est que si l'on pousse trop la saturation, même en utilisant une double prise panée d/g, on obtient un son étriqué/bouillasse au lieu de large et plein. Exemple, un 5150 red channel avec drive à + de 5 ou 6/10, un recto orange ou red channel avec gain à plus de ~60% du drive.

En maintenant le drive relativement bas, on peut empiler plus de prises en ayant un son bien défini et ou l'on entend bien le grain de la guitare/l'ampli.

 

Citation :
Oui et non.
On a besoin d'un léger décalage de phase pour obtenir la largeur du son mais si c'est mal géré on aura des annulations de phases problématiques si le morceau est ensuite joué sur une enceinte mono (typiquement les enceintes Bluetooth).
Dans un premier temps, il faut empiler au centre en enregistrement pour vérifier qu'il n'y a pas d'annulation à l'oreille puis repartir dans le champs stéréo ou alors bosser avec un correlateur de phase pour voir si ça bouge bien entre 0° et 180° sans jamais les atteindre.

Euh juste non, deux prises de son différentes enregistrées à différents moments ou avec des musiciens différents = décorrélé = 0% de chance d'avoir un problème de phase par définition hein. C'est pour ça que j'insistais sur la différence qu'il y a entre deux prises micro d'une même performance qui sont corrélées, et deux prises de deux performances différentes.

Sinon un "corrélateur de phase" j'ai jamais entendu parler
Citation de Da Mool :
Pour obtenir la largeur du son, on a seulement besoin de 2 prises distinctes, panées g/d, je rejoins Wolfen, impossible d'avoir un probleme de phase
 
Citation de : Phil29

Et pour l'enregistrement de guitares saturées
 et:
ne pas pousser trop le gain des amplis
  Merci de nous expliquer ...

Je pense que ce que veut dire 8oris , c'est que si l'on pousse trop la saturation, même en utilisant une double prise panée d/g, on obtient un son étriqué/bouillasse au lieu de large et plein. Exemple, un 5150 red channel avec drive à + de 5 ou 6/10, un recto orange ou red channel avec gain à plus de ~60% du drive.
En maintenant le drive relativement bas, on peut empiler plus de prises en ayant un son bien défini et ou l'on entend bien le grain de la guitare/l'ampli.
 


Exactement. Plus on empile des prises saturées, moins le son est défini, plus ça sonne vite brouillon. Quand on écoute les pistes guitares des albums de rock un peu burné/metal, on se rend compte que le gain n'est pas tant poussé que ça. L'exemple typique pour moi, c'est Slayer.
Il faut pas oublier que la basse apporte le côte "woofy" du son.
De même, quand l'article conseille de varier les sons (amplis, guitares), je serais plus prudent surtout quand on débute.
En général, il me semble plus judicieux de doubler une partie avec exactement les mêmes réglages et en variant très légèrement l'égalisation.
On changera plutôt de matériel entre une partie rythmique, et une partie lead.
L'idée du doublage est pour moi d'avoir un délay très léger entre les deux pistes, quelques différences minimes de jeux, pour donner du corps à la partie jouée. A multiplier les sons, on obtient des choses difficiles à mixer (d'autant plus quand on débute).
Je ne sais plus si cela a été précisé dans l'article mais doubler sans travail au click est plus qu'hasardeux et qu'il faudra être hyper carré rythmiquement.
Citation :
Sinon un "corrélateur de phase" j'ai jamais entendu parler

En lisant ce que tu écris, je ne suis pas étonné.
Pour info, je pense que ce à quoi tu faisais référence ça s'appelle un goniomètre ou encore un afficheur de la corrélation de phase dans l'espace stéréo, qui affiche par rapport à la position stéréo le déphasage entre le canal gauche et le canal droit. Un "corrélateur de phase" ça ne veut strictement rien dire, à moins que ça soit un effet qui prend deux signaux, et qui les mets en phase quand ils ne le sont pas ? :mdr: On peut faire des rotations de phase aussi avec des signes moins (180° de rotation en mode on/off) ou avec des outils basés sur des transformées de Hilbert pour décaler deux signaux entre eux de 0 à 360°, mais ça s'appelle toujours pas un corrélateur de phase.

Et ce que j'expliquais et que visiblement tu n'as pas compris avec un ton condescendant et ton racontage de bêtises, c'est que sur un goniomètre, si un musicien joue le riff de la mort sur un ampli + cab et qu'il est capté par deux micros, ce qui donne prise de son A et prise de son B, en mettant ces prises à gauche et à droite pour regarder la corrélation de phase dans un goniomètre, on va voir un truc qui ressemble à un trait ou une figure géométrique fixe qui dépend de la distance entre les deux micros. Idem si on met A à gauche et A à droite avec un délai ajouté.

Maintenant, si le musicien joue son riff de la mort une deuxième fois, on obtient avec le premier micro une autre prise de son C. A et C à gauche et à droite dans le goniomètre ça va faire un nuage de points aléatoires dans un rond. Donc c'est mieux :bravo: