close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Processeurs de dynamique
Matériel Processeurs de dynamique {{currentManName}}swap_horiz dbxswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Très bon réducteur de bruit malheureusement vieillissant - Avis dbx 224

Rapport qualité/prix : Correct Cible : Les utilisateurs avertis
J'écoute principalement du classique sur du matériel HIFI grand public. Ordinateur, ampli YAMAHA S801 avec DAC intégré, magnétophone REVOX B77 19/38 MK2. Les tests ont été effectués sur une source type fichier DSD64. L'appareil est simplissime et l'installation aisée ; le réglage des potentiomètres de lecture et d'enregistrement sont nécessaires et un peu fastidieux.

Le gain en rapport S/B est évident : il n'y a plus de souffle à l'écoute d'un enregistrement, analogiquement parlant. Donc, l'appareil fait le job.

Au début de mes test, je trouvais qu'il brouillait l'image sonore. Tant l'étalement stéréophonique que l'étendue du spectre et le respect des timbres. Pour faire court, on avait l'impression d'un voile posé sur l'ensemble des instruments.

A l'usage, je me suis rendu compte que le défaut venait du bouton de bascule TAPE/BYPASS. Il semblerait qu'il y ait de la friture sur ces contacts, lesquels auront besoin d'un coup de nettoyant contact.

Une écoute comparative sur mon B77 d'un même enregistrement avec/sans DBX donne une écoute avec nettement moins de souffle, mais une brillance un peu accentuée dans les aigus. Malheureusement, sur des enregistrements faibles, avec un souffle de bande audible, on a du mal à s'en passer quand on y a goûté.

Je dis malheureusement car l'appareil que j'ai acheté a son âge et il semble qu'il ne soit plus guère possible d'espérer une réparation ; donc mes magnifiques enregistrements DBX deviendront inutilisables quand la machine rendra l'âme... Alors, que faire, sachant que mon REVOX, lui, a encore de belles années devant lui puisque tout est réparable ?

Car il faut le préciser : les bandes codées en DBX sont insupportables à écouter sans le traitement DBX. Et, faut-il le préciser, on perd l'usage de la fonction monitor du B77 puisqu'il faut que le signal ressorte et soit décodé par le DBX 224 afin de pouvoir être écouté... Donc, si vous n'avez pas d'ampli avec la boucle de monitoring (ce qui est le cas d'à peu près tous les amplis actuels), faites comme moi : intercalez un petit ampli casque entre la sortie "preamp" du DBX 224 et l'entrée "Tape" de votre ampli principal. Ainsi, pendant l'enregistrement, vous pourrez comparer la source à la copie, via la commande "monitor" de votre REVOX B77.

Pour résumer : un traitement du son efficace contre le bruit de bande mais qui colore un peu l'enregistrement (alors que le REVOX est globalement neutre). Mais une machine ancienne et qui ne semble plus réparable de nos jours. Le jeu en vaut-il la chandelle ? Si vous faites des enregistrements en "live", donc uniques, je déconseille l'usage du DBX... Mais si vous faites de simples copies de sources analogiques ou numériques (CD, vinyls, fichiers HD), alors, vous pouvez comme moi vous amuser.

Enfin, j'ai cru comprendre que le DBX 224X était plus récent et fonctionnait de façon identique. De plus, les potentiomètres de réglages sont déplacés sur la façade avant... à méditer.