close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Synthétiseurs analogiques en rack
Matériel Synthétiseurs analogiques en rack {{currentManName}}swap_horiz Moog Musicswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

un peu trop semi-modulaire - Avis Moog Music Mother 32

Rapport qualité/prix : Correct Cible : Tout public
A la vue et au toucher c'est de la très bonne came. D'énormes potentiomètres bien solides, un ensemble costaud, étonnamment léger. Le placement de ces potards est un peu étrange, pas très instinctif car pas en "tranches". Je ne vais pas revenir sur les infos de base, les possibilités et le potentiel.
Evidemment en l'acquérant on sait qu'il n'y a qu'un seul oscillateur et que c'est destiné à être à la base d'un système, Moog ou pas. Et donc le son Moog peut-être mais celui d'aujourd'hui. La pulse est bien épaisse, mais la saw est un peu mesquine. Le filtre est bien mais quand même pas à tomber par terre non plus (le hipass n'est pas résonant). l'enveloppe avec son switch pour le sustain est efficace (mais limitée) et le tout est bien équilibré. le lfo peut aller très vite et donc créer des harmoniques qui plairont ou non. à part la pulse un peu plus épaisse ça m'a quand même pas mal rappelé le Doepfer Dark Energy que j'ai possédé. Je n'ai jamais possédé de Moog mais eu quelque temps un Kawai 100F de 1976, et il sonnait bien plus vintage et Moog dans mon esprit que ce Mother 32. Il était capable du moelleux et de l'agressif tout en profondeur. Là on a surtout l'agressif.

Arrivé au séquenceur (dont le point fort est bien évidemment les mémoires), ça se corse un peu. il faut bien sûr s'habituer aux combinaisons de touches et à l'affichage pour choisir, initialiser, sauver et là ça fait quand même un peu usine à gaz. le pire étant le gate length pour chaque pas, qu'on règle (si on veut) avec le potard assigné mais qui fonctionne en 'saut de valeur' - idem à peu de chose près pour le glide. les potards sont partagés avec le tempo et la valeur de portamento... un peu merdique ça, éloigné de l'esprit modulaire full analo machin... on ne peut pas enregistrer une séquence transposée, un peu dommage. l'accent existe mais on ne peut pas le doser, et , sur mon exemplaire, faisait crépiter la pulse wave de manière aléatoire et surtout très laide (séquence basique, à volume modéré... en modulation par l'enveloppe ou par lfo... avec des réglages tout à fait basiques... absolument pas quelque chose de désirable).
la grosse erreur pour moi c'est que le séquenceur est câblé en interne au VCO, comme le clavier. mais pourquoi ?? ça interdit d'utiliser le séquenceur sans changer la hauteur de note, absurde!
du coup impossible d'avoir une utilisation dissociée (c-a-d utiliser ce séquenceur seul : le synthé sera toujours déclenché). apparemment c'est soudé ainsi, ce n'est pas au niveau firmware.
et en fait, trop de choses (ou pas assez du coup) sont déjà pré-cablées ce qui rend l'ensemble frustrant ou peu pratique pour appliquer plusieurs modulations sur un élément.

ce mother 32 est donc bien semi-modulaire et c'est peut être ça son plus gros défaut.
je l'ai donc gardé une semaine pour me diriger vers du vrai modulaire.