close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Synthétiseurs analogiques en rack
Matériel Synthétiseurs analogiques en rack {{currentManName}}swap_horiz Oberheimswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Le best of Oberheim - Avis Oberheim SEM Pro

Le SEM est un synthé analogique mono, sans presets ni effets.
La partie synthèse est constituée de deux oscillateurs avec seulement deux type de formes d'onde, dents de scie ou Pulse, suivis d'un filtre résonant multi-modes, le fameux 12db Oberheim.
Deux enveloppes permettent de sculpter le son. L'une est assignée à l'amplitude et l'autre au filtre. Le fait qu'elles n'aient que trois segments est un peu déroutant au début mais on s'y fait vite.

UTILISATION

L'utilisation est très simple. Pour peu que vous ayez déjà quelques notions de synthèse soustractive, vous n'aurez pas besoin du manuel, et c'est tand mieux car il n'y en a pas ! Hé oui, l'oncle Tom a sûrement autre chose à faire que d'écrire une doc pour une machine aussi simple à utiliser qu'un vélo, et on le comprend.
Si je devais comparer le SEM à une voiture, je dirais sans doute une AC cobra... un objet mythique, avec du caractère, et pas si facile à apprivoiser. Mais quand on y arrive, c'est le pied absolu. C'est pour cette raison que je ne m'étalerai pas sur les limitation d'une telle machine par rapport à des synthétiseurs modernes, avec effets et tout le tralala.
Donc, pour faire court : pas de presets, pas d'effets, midi limité aux notes et vélocités, peu de modulation (sauf les versions cv), palette sonore assez limité.
L'accordage des oscillos est parfois un peu sensible car les potards ne sont pas crantés. Il faut donc bien tendre l'oreille et avoir un son de référence sur lequel s'accorder, un peu comme une guitare, mais à deux cordes.

SONORITÉS

Bon, passons au plus intéressant, le son... ou plutôt devrais-je dire "LE SON".
Le SEM a un grain inimitable, crystallin dans les aigus, électrique dans le médium, doux et punchy dans les basses.
La qualité de ses oscillateurs permet de jouer sur 5 ou 6 octaves sans que le son ne paraisse ridicule dans les extrèmes, ce que peux de synthés actuels peuvent prétendre.
Cela lui permet d'aborder tous les registres, des basses profondes aux arpèges percussifs, aux sons solos endiablés en passant par le rayon bruitages façon Star Wars.
Il s'accomodera aussi parfaitement dans la plupart des styles musicaux, ce qui n'est plus à prouver vu le nombre d'albums, anciens et récents, dans lequels le SEM a ammené sa couleur.

AVIS GLOBAL

Je l'utilise maintenant depuis environ un an, et comme vous l'aurez compris, je ne suis pas près de le lacher.
J'ai essayé pas mal d'autres synthés avant lui, et c'est un choix que je referais sans hésiter. Ceci dit je vous conseil d'écouter un max de démo avant de craquer, car il faut vraiment aimer sa sonorité.
Côté prix, ce n'est pas donné pour un simple monophonique, mais c'est une qualité vraiment supérieure à tout ce qui se fait actuellement en analogique, à part dans le milieu du modulaire ou chez Moog, mais là aussi les prix s'envolent.
Dernier point pour finir, oubliez les clones et les machines estampillées "filtre SEM", car d'après ce que j'ai écouté, ils sont loin de sonner comme l'original.
photo