close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Synthés numériques en rack
Matériel Synthés numériques en rack {{currentManName}}swap_horiz Elektronswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Le FMt ! (Fais-Moi tout !) - Avis Elektron Digitone

Rapport qualité/prix : Correct Cible : Les utilisateurs avertis
Pour quels styles de musique et dans quel contexte (studio, concert, etc.) utilisez-vous ce synthétiseur ?

Ce synthé s’utilise vraiment pour tout style de musique (sauce électronique, pas sur du métal HC… Quoique ?) et je l’utilise en studio pour le moment dans l’objectif de lui faire prendre l’air frais des salles « club ».

Vous semble-t-il solide et bien fini ? Sa prise en main et son ergonomie sont-elles simples ?

Solide, oui. A voir sur la durée (bien que ce soit une seconde main d’un an, il a l’air tout neuf !) ce qui est moins solide chez Elektron pour l’instant c’est la partie software de leurs machines (je parle du Digitakt et du Digitone que je possède), la marque suédoise n’échappe pas à la mode généralisée – qui ne se confine pas uniquement au domaine musical – qui se veut de sortir un produit avant sa finalisation et de se rattraper à coup de maj (parfois même payantes mais soit, ce n’est pas le sujet).

La prise en main et l’ergonomie ne sont pas simple, j’ai eu le temps de faire mes marques avec le digitakt et un dx7, donc pour moi pas de soucis mais je renvoie ceux qui voudraient se lancer la dedans aux nombreux forums et vidéos que l’on trouve sur la toile.

Quel est votre avis sur le son de manière globale ? Que pensez-vous des sons d’usine ?

Là on rentre dans le vif du sujet et dans la raison pour laquelle j’ajoute un avis de plus (et aussi car il y a 16 avis sur le Digitakt et trop peu sur le Digitone, nan mais !). Je reviens des synthèses sonores numérique (set-up adapté) et analogique, soustractive et plus récemment du modulaire (type west-coast). Bref, des synthés j’en ai eu et celui-là je ne suis pas près de le lâcher !

Pourquoi ? Pour deux raisons :

1. En comparaison avec d’autres instru FM avec lesquels on se prendre la tête pour pas grand-chose, lui il est en même temps beginner friendly et…
2. Il sonne toutes les trompettes de l’apocalypse !

Avant même de l’avoir entre les mains, je regardais quel petit analo j’allais pouvoir ajouter à mon nouveau set-up et au bout d’une heure passée dessus, j’ai remis cet achat a plus tard car je suis arrivé en peu de temps à lui faire cracher un son rond, chaud et un peu saturé sur les bords. Comme de l’analogique mais sans la synthèse soustractive (ou presque « p-lock » automations + effets, on s’y croirait presque).
Globalement, le son est… FM, on peut avoir du métallique et faire sonner des cloches mais on peut tout à fait aller chercher un spectre bas et rond si on le veut.

Les sons d’usine sont bien faits (contrairement aux « démo » vraiment peu inspirées).

Que pensez-vous des possibilités d’édition et de traitement ?

Je ne vais pas me répéter, ce synthé est loin d’être limité que du contraire.
On commence une « pattern » (pour reprendre le langage Elektron), 4 sons différents qui peuvent être séparés ou rassemblés (layering), assez hypnotisant, quand j’ai enlevé mon casque, les lumières étaient éteintes et tout le monde dormait…
Petit exemple pour exprimer rapidement les possibilités que nous offre le Digitone.

En ce qui concerne le séquenceur, les avis précédents ont très bien expliqué ses avantages. Inutile de faire une tartine de plus là-dessus.

Les moins (les plus c’était plus haut) :

Je ne vais pas non plus répéter ce qui a déjà été très bien signalé par les avis précédents (polyphonie, song mode etc.), l’ergonomie de ces machines on aime ou pas.
Les 4 boutons de changement de son sont un peu proche du petit clavier, il arrive que l’on joue et qu’accidentellement on appuie dessus. Le sound-Browser est un vrai foutoir, j'espère que le Dtone va pouvoir profiter des interfaces du Dtakt sur ce point. Mais je ne fais pas l’apologie de ce synthé non plus:

Il est très agréable à utiliser mais un (très) bon vst/au fera aussi l’affaire (bizarrement, je lui trouve des similitudes avec Serum…). Ici, il est question de workflow. Autant je ne me coupe pas du monde quand je bosse sur un instrument virtuel par contre avec Le Dtakt et le Dtone, mangez sans moi, je prendrai les restes.

Une ombre au tableau et c’est celle qui recoupe la polémique dont j’ai parlé : Le côté Soft de la bête. Il lui arrive de m’afficher un message incompréhensible à l’allumage, la solution éteindre-rallumer, ça fonctionne mais c’est pas encourageant (même chose avec le digitakt, vieux de trois semaines, qui m’a fait un petit plantage quand je l’ai allumé). En somme c’est pas la fin du monde (vu la complexité de ces deux appareils aussi) et je reste optimiste, les maj vont améliorer ces Digitovnis et les rendre plus stable.
Le contraire m’étonnerait, cela signerait sans doute – si pas la fin – une grosse perte pour la marque venue de Suède et bon… Sérieusement, ces nordiques ils savent y faire !

PS : A l’heure où j’écris ces lignes l’Overbridge est, certes, toujours en beta mais il fonctionne très bien !


Edit : Quelques semaines plus tard. Je me rends compte qu'il ne faut pas mettre la complexité de l'appareil dans ses défauts mais bien dans ses qualités. Comme j'apprends encore la "méthode Elektron", je fais des erreur qui subitement sonne super bien, groovy etc.. Au point que je fasse parfois tourner un track autour d'un raté super réussi ;) D'ailleurs le Digitone ne se cantonne pas aux son métalliques FM. Voir cette petite vidéo réalisée rapidement :