close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Synthés numériques en rack
Matériel Synthés numériques en rack {{currentManName}}swap_horiz Rolandswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Bon expander même en 2019... - Avis Roland Integra-7

Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Les utilisateurs avertis
A l'heure du retour de l'analogique ou du digital "froid" - j'ai un Kronos 2, plein d'avantages mais aussi un animal difficile à dresser et parfois relativement un peu trop inexpressif... - le Roland Integra-7 me paraît ainsi un bon compromis dans sa complémentarité.

Autant le dire tout de suite : j'ai été biberonné au D-50 et au DX-7 au siècle dernier. Au millénaire dernier, même. Ah ! La bonne odeur d'un Atari 1024 ST tournant sous Pro24... Depuis, bien de l'eau a coulé sous les ponts, et les monstres d'aujourd'hui sont des machines que l'on croyait inatteignables dans les années 80/90. Mais Roland avait une chaleur de son très particulière. Et des points forts uniques : sons de batterie, pêches de cuivres, guitares...

En 2019, l'Integra-7 reprend cet ADN Roland sans l'outrance du digital actuel. Autrement dit : le fait que la conception date de 2012 n'est pas un handicap : mieux, cette machine est très complémentaire d'un Kronos. Inutile de comparer les sons de pianos ou de Rhodes par exemple. Ni les folies qu'on peut faire en émulant des technos analogiques sur un Korg dernier cri. En revanche, il semble que ce que le Kronos ne sait pas faire bien, le Roland le fait parfaitement, et inversement. A la précision de l'un répond la chaleur de l'autre.

Je fais du jazz et de la fusion, et je suis donc comblé par l'utilisation conjointe de ces deux instruments.

Le pilotage de l'expandeur par le Kronos en clavier maître se fait avec une grande facilité via les modes séquenceur ou combi. En live, c'est toujours utilisable grâce aux studio sets, mais ce n'est pas la vocation première de cette machine je pense.
Je précise que je n'utilise plus de DAW depuis que j'ai un Kronos : je ne peux donc pas parler de cet aspect de la question.

En positif, l'Integra, c'est 30 ans d'histoire de Roland dans une seule machine. Peu importe que des sons PCM soient plus ou moins réussis. Ils sont dans l'ensemble d'un excellent niveau, même encore maintenant. Mais c'est le grain que j'apprécie, la chaleur et l'expressivité. Le même grain que sur un D50, un JX8P ou un Juno. Idem pour les BAR, d'une TR à une R70. Et certains sons (brass, guitares, drums, synthés vintages, instruments acoustiques à cordes) sont géniaux.

En demi-teinte, l'interface est, elle, plus datée, tout comme l'ergonomie, et la gestion de la mémoire, avec 4 slots virtuels, donne un aspect bridé au système. Mais honnêtement, dans les faits, puisque mon genre musical est un peu typé, pour l'instant, je n'ai pas eu de souci de sons inutilisables car hors slots déjà tous occupés...

En négatif, rien de bien saillant. Un très léger souffle en bruit de fond. Il faut dire que le Kronos, quand ça ne joue pas, c'est un silence profond, et c'est peut-être le contraste entre les deux qui fait que j'ai remarqué ce petit bruit. Des sons redondants également, et éparpillés dans les cartouches virtuelles, ce qui est un peu bordélique, mais ce n'est pas très important : ça participe du côté "vintage" de la machine.

Non, le plus gros défaut, c'est le prix. 1500 €, c'est beaucoup pour une machine qui a 7 ans. Bon, d'accord, il y a à disposition 6200 sons, quelques effets (pas toujours très subtils) et une sorte de Surround assez difficile à utiliser dans les faits, même si l'idée est très intéressante. Mais je pense que cet expandeur est un peu surcoté. A côté, un Yamaha Motif Rack XS, qui a 11 ans, est dans la même gamme de prix, je crois donc que tout cela est un peu plus marketing que technologique...

Bon, parfois, il faut bien le dire, le plaisir, ça n'a pas de prix !...