close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Réverbs Guitare
Matériel Réverbs Guitare {{currentManName}}swap_horiz Anasoundsswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down

Test de la pédale de réverbe à ressorts Anasounds Element

Une pédale qui a du ressort
Construire une pédale de réverbe originale à l’ère des effets numériques qui proposent des dizaines et des dizaines de possibilités n’est pas chose aisée. Anasounds propose avec l’Element une alternative 100% analogique.

La firme française effectue un retour aux sources en s’inspirant directement de la réverbe du Fender Twin connue pour sa qualité et son caractère. L’Element utilise la même technologie de tank à ressorts, séparé de la pédale et relié à celle-ci par un câble mini-jack stéréo - RCA.

Le bon, brute et le truand

Element - 11Cette pédale est proposée avec trois tanks de tailles différentes. Baptisées « Le Bon, La Brute et Le Truand », ces trois variantes produisent des sonorités particulières, chacune a une ampleur et un caractère différents. L’originalité de cette pédale est donc de produire des sons de réverbe purement analogiques en utilisant un procédé jusqu’alors réservé à certains amplis. Les tanks se connectent – un à la fois – à la pédale principale par l’intermédiaire d’un câble. Le guitariste peut donc choisir librement où placer le tank, plus ou moins loin de la pédale. On peut aussi opter pour la solution qui consiste à intégrer le tank sous son pedalboard mais cela peut sembler risqué, toute secousse éventuelle sur le tank engendre un bruit assez caractéristique.

La pédale principale possède quatre potentiomètres et un mini-commutateur. Le réglage Out détermine le volume du signal réverbéré (wet) ; le réglage Mix effectue la balance entre le signal entrant (dry) et le signal réverbéré. Les deux derniers potentiomètres sont des réglages de basses et d’aigus agissant sur le signal wet. Ces deux réglages peuvent produire un boost allant jusqu’à 6 dB selon le fabricant. Le mini-switch Spring Saturation active quant à lui un effet de saturation sur la réverbe ; ce réglage peut produire des sons tout à fait surprenants, utilisables par exemple en design sonore pour de grandes nappes.

Sur le dessus de la pédale se trouvent l’interface d’entrée et sortie, la fiche pour l’alimentation (9 V DC centre négatif) ainsi que la fiche mini-jack pour connecter les tanks. L’objet est bien fini, à l’image des pédales d'Anasounds. Le revêtement en bois gravé au laser est assez élégant et les potentiomètres transparents ajoutent à la sobriété ambiante. Le logo de la firme française s’illumine en blanc quand la pédale est en marche. L’emplacement des connectiques – sur le dessus de la pédale – permet une intégration très pratique sur un pedalboard déjà bien rempli.

Bienvenue dans les Sixties !

À l’utilisation, cette pédale semble solide et bien construite ; la course des potentiomètres est lente et très progressive. Bien que la solution de séparer le tank de la pédale soit une bonne idée, on se retrouve assez rapidement envahi de câbles quand on utilise la pédale sans pedalboard.

Element - 10Les sonorités sont fidèles à ce qu’on peut attendre d’une réverbe à ressorts. On retrouve effectivement le caractère sonore de la réverbe du Fender Twin. Il est vrai que le système de réverbe à ressorts a cette particularité de développer une importante dynamique et de très bien répondre aux sollicitations du guitariste tant en termes de jeu que de volume ; on retrouve cette dynamique et ce côté organique avec l’Element. Même avec un réglage de Mix plutôt élevé et en façade d’un ampli à lampes, l’effet ne devient pas trop envahissant. C’est une autre caractéristique typique des réverbes à ressorts. La durée de la réverbe est quant à elle déterminée essentiellement par la taille du tank. Néanmoins avec la possibilité d’intervenir sur le volume de la réverbe, on peut trouver des réglages très subtils. La course des potentiomètres étant assez longue, cette pédale est assez polyvalente : toutes les variations restent bien sûr dans l’esprit et le caractère de la réverbe à ressorts.

L’Element peut aussi produire le son de réverbe uniquement, sans aucun signal dry. On obtient ainsi des sons très aériens et ambiants. L’égalisation à deux bandes est assez efficace et ressemble davantage à des réglages de présence et résonance qu’à un réel égaliseur.

Certains réglages font penser aux réverbes des amplis Fender des années 1960 et on se surprend à jouer de la Surf Music. Très polyvalente, cette pédale peut également servir sur des synthétiseurs pour leur donner une certaine profondeur caractéristique, ou bien pour les transformer en poussant la pédale dans ses retranchements. Elle devient alors un très bon outil pour la composition, en produisant des sonorités très inspirantes convenant à certains types de musique. Les designers sonores pourront créer des effets de nappes quasi-infinis en utilisant les potentiomètres de Mix (balance dry/wet) et Out (volume du son wet) dans leurs réglages les plus extrêmes.

Le Bon - WET only
00:0001:02
  • Le Bon - WET only01:02
  • Le Bon - OUT @ 3o'clock00:41
  • Le Bon - 12 O'clock00:38
  • La Brute - WET only00:46
  • La Brute - OUT @ 3'oclock01:01
  • La Brute - EQ @ 3o'clock00:31
  • La Brute - 12 O'clock00:32
  • La Brute - Smooth 'verb00:42
  • La Brute - Surfin'00:24
  • La Brute - Zepp vibe00:37
  • La Brute - Over a crunchy Marshall00:52

Saturons les ressorts

Element - 2En activant la saturation des ressorts, on entre dans un autre registre. La différence de volume est assez exagérée, même désagréablement surprenante. On passe un long moment à trouver un son exploitable et on peine un petit peu à comprendre la logique de la pédale. On obtient par simple pression sur le mini-switch de sélection de mode un changement de sonorité et d’esprit assez radical. Encore une fois, selon le style de musique abordé, ces sons peuvent devenir inspirants. On regrette assez rapidement que le switch de saturation des ressorts ne soit pas contrôlable au pied. On pourrait par exemple utiliser cette saturation pour une intro, comme un effet et passer ensuite à une réverbe classique pour le reste du morceau…

Le Bon - Spring Saturation
00:0000:56
  • Le Bon - Spring Saturation00:56
  • Le Bon - Spring Saturation OUT + EQ Maxed00:31
  • Le Bon - Spring Saturation OUT @ 3o'clock00:23
  • Le Bon - Spring Saturation Feedback00:25
  • La Brute - Spring Saturation 12o'clock00:46
  • La Brute - Extreme Spring Saturation01:03

3 tanks 1 pédale

Proposée à 349 € dans sa version Premium qui comprend la pédale et les trois tanks, cette Element Analog Spring Reverb possède un caractère bien trempé. Anasounds a réussi le pari de produire une réverbe à ressorts dans un format pédale, en conservant toutes les caractéristiques typiques de l’effet. Comme beaucoup d’effets de la marque tricolore, cette pédale est bien construite et solide. Les contrôles de balance et volume du son réverbéré sont bien pensés et fonctionnent bien ensemble. L’égalisation pourrait être améliorée ou conçue autour de fréquences plus significatives. Enfin, le switch de saturation des ressorts devrait être une fonction accessible au pied.

  • Element - 1
  • Element - 2
  • Element - 3
  • Element - 4
  • Element - 5
  • Element - 6
  • Element - 8
  • Element - 9
  • Element - 10
  • Element - 11
  • Element - 12
  • Element - 13
  • Element - 14
  • Element - 15
  • Element - 16
  • Element - 17

 

Notre avis :

Points forts

  • Conception originale
  • Qualité de fabrication
  • Sonorités authentiques et inspirantes

Points faibles

  • Tarif un peu trop élevé
  • Boost de volume trop important sur le réglage Spring Saturation
  • Tank un peu légers, on aurait apprécié quelque chose de plus lourd, à l’image de la pédale principale