close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Processeurs de réverbération
Matériel Processeurs de réverbération {{currentManName}}swap_horiz Telefunken Elektroakustikswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

D'époque. - Avis Telefunken Elektroakustik Echomixer

Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Tout public
Datée de 1961, donc 58 ans à la date de rédaction de cet avis,
il s'agit, comme son nom ne l'indique pas,
d'une console 3 voies avec une réverbération intégrée
à double ressort, donc point d'écho ici ;)

Construction :
Fabriquée en "Allemagne de l'Ouest",
c'est un boitier d'acier façon peinture martelée.
(env. L42 x P20 x H5 cm)

Dessous deux leviers permettent de bloquer
les ressorts pour le transport (selon les versions).
On sent la fabrication semi-artisanale vu
la disparité de la production,
aujourd'hui on dirait "boutique" pour se la péter.

Les ressorts occupent tout l'espace en largeur
et sont suspendus par quatre autres ressorts très souples
pour le découplage solidien.

Entrée sortie sur prise DIN 5 broches (berk!) :
Au dos il y a 2 x 3 prises dirigeant le signal vers la réverbe
(niveau ligne, phono et micro).
La voix "A" se contentant d'une seule DIN.
Câble DIN captif pour la sortie.
Le canal A ne passe pas par la réverbe, les B et C oui.
Pas de marquages des entrée/sortie (selon les versions).

Pas de circuit imprimé, c'est câblé en l'air et sur barrettes,
"handwired" pour les branchés, old school on vous dit !
Tout en composants discrets bien entendu.
L'alimentation 220V est intégrée
mais sans prise de terre = prise de tête (buzz).
Pensez à en rajouter une en cas de problème.

Si vous tombez sur l'une de ces rares réverbes
ce ne seront pas les transistors qui poseront problèmes,
mais peut-être aurez-vous quelques condensateurs standards
à changer pour lui redonner une seconde jeunesse,
facile puisque câblés en l'air et accessibles par le dessous.

Une bonne réverbération à ressort si on cherche du caractère :
L’intérêt de cet engin est bien entendu la réverbération.
Pourquoi est-elle cool ?
A cause du "design germanium":
Équipée de transistors OC603/604* elle sonne vraiment très "lampes"
sans les inconvénients comme la chaleur et le vieillissement.
Amusant, ces transistors avaient des boitiers en verre peint.
On en trouve encore, je m'en suis procuré quelques uns sur ebay
que j'ai scotché à l'intérieur au cas où.

Enfin, le routage audio est encadré par des transfos audios
pour parachever la transformation du signal.

On peut envoyer gros dedans, la distorsion apparait vite si besoin,
mais elle est musicale, dense et agréable.

Le ressort "twang" sur les percus évidement avec ce coté
liquide qu'aucune reverbe numérique ne sait reproduire !

Je me sers même de l'entrée mixer "A" sans réverbe
pour colorer certaines sources trop froides.

Comme d'habitude on ajoutera un delay très court sans feedback
en amont pour "aérer" le résultat.
Éventuellement un noise gate en fin de chaine
permettra de maitriser la durée de réverbération.

N.B : j'ai acheté la mienne via ebay aux USA,
pas une très bonne idée car j'ai dû intégrer un transfo 220V,
si vous n'êtes pas bricoleur pensez-y,
sans compter les surcouts de douane et d'expédition.

Référence discographique :
Klaus Schulze, sur l'album "Irrlicht" (bonne période!).

Dans le biopic "The Dirt" de 2019 consacré à Mötley Crüe
on en voit une à partir de la 56 mn sur la console,
j'ai rajouté une capture à l'avis, voir tout en bas.

Ci dessous trois clips Youtube, je n'ai pas trouvé mieux en ligne :





photo