close
{{currentManName}}swap_horiz Rickenbackerswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Série

Rickenbacker 600

Rickenbacker 660

Avis sur les produits Rickenbacker 600

Ma belle planche de surf! Surf in USA! (Rickenbacker - 660)

Par MacB le 10/01/2016
1. Descriptif de l'instrument:

- Solid body, une pièce d'érable corps et manche provenance Canada
- Touche en palissandre doré du Canada
- Manche traversant à la manière des firebirds ou des thunderbirds de chez Gibson.
- 6 mécaniques gotoh deluxe haute gamme
- 1 chevalet vintage rickenbacker et tune o matic rickenbacker
- 5 potentiomètres 2 tonalités 2 volume et un potentiomètres d'équalisation bass/aigue, classic rickenbacker
- 1 swith 3 positions
- Poids dans les 3,2 kg, autrement dit léger "qui ne défonce pas l'épaule"
- Couleur Mapleglo (naturel) pour la mienne
- manche en C plat, proche d'un manche de fender Jaguar ou Jazzmaster en C ou d'une Gretsch G6128 de type "les paul". Complètement différent du manche d'une 330 rickenbacker plus d'une demi-caisse Gibson.
- 2 micros toaster bobiné main
- feuille couleur "or" incrusté dans les plastiques transparents de la guitare.
- Incrustation sur le manche de "dent nacrée", ce ne sont pas les perles habituelles des 330 de la marque. Elle sont réaliser en zirconium, on est sur du haute gamme.
- block inlay sur la guitare, du plus bel effet sur le corps et côté du manche.
- deux bandes de couleurs chocolat pour le bois qui monte jusque sur la cross, du plus bel effet également, il y'a ce petit côté planche de surf.

2. Utilisation et confort:

Utilisé sur un fender Princeton reverb 65', et éssai réalisé également sur Marshall et ampli NOS*(*metal), 2 corps lampes.
Clairement, ce n'est pas une guitare de soliste, cependant je pense qu'elle pourrait convenir à des personnes habituées aux manche en D de chez IBANEZ, car le manche est assez plat, tous de même légèrement arrondi. C'est une guitare conçu pour les rythmiques il n'y a pas de doute. L'accès au aigu est moyen, proche d'une Les paul, mais néanmoins plus accessible.

Le son pour vous donner une idée sonore:
- branché dans un ampli de type Marshall, on est proche d'un son à la PEARL JAM, c'est rock 90', branché dans un NOS également, mais on va très vite oublier les saturations métalleuses, le son se couvre dès que l'on accède à des saturations trop élevé type métal, donc pour le métal, passer votre chemin, en revanche en clean pas de soucis.

- branché dans mon ampli FENDER PRINCETON REVERB 65, le son est un son clean, avec une légère saturation, typé overdrive léger, mais il n'y aura pas de réelle grosse saturation, on reste dans un instrument très clean. Sur un 65 DELUXE ou VIBROLUX, VIBROKING, vous allez obtenir un clean de fou, magnifique, équivalent très largement à des custom shop de chez FENDER en terme de cleansound. Le son est rond, les aigus moelleux, parfaitement équilibré, les bass également. On aura nettement moins de bass que sur une rickenbacker 330, un son moins saturé, et plus rond. On est très éloigné des micros habituels rickenbacker moderne, plus chargé en médium, qui sature beaucoup plus facilement, c'est clairement une autre guitare, qui peut en revanche parfaitement venir en complément d'une 330 rickenbacker. Les micros sont clean mais pas neutre, on sent la patte rickenbacker à l'ancienne, en comparaison d'une 330 Rickenbacker, les micros de cette dernière sont plus neutre, une "vision plus moderne" du son Rickenbacker mais néanmoins tous aussi bonne.

Si je devais définir le son avec des exemples connus, je dirai qu'ici nous sommes à mi-chemin entre un micro gretsch de type filtertron et un vieux P90 année 50/60 de fender Jazzmaster, c'est vraiment entre les deux. Donc clairement blues, rock, country, rock'n'roll, surf, brit rock, grunge, Indé rock 90', hard rock début AC/DC, LED ZEPPELIN,du stoner façon Black Sabbath (tant qu'on ne joue pas avec la saturation métal ça peut le faire), ça le fait très largement. Métal on oublie en saturation! Sinon pour les saturations de type overdrive, boost, préamp, aucun soucis, ça rajoute de la chaleur et du moelleux, au son global de l'instrument, ça devient bluesy!. Après est-ce le fameux son de la "british invasion" des années 60, je ne pense pas complètement mais s'y approche fortement, c'est une guitare qui chante et qui est très mélodique. Sur les positions 2 et 3 du switch, le son est plus "carillonnant", avec des aigues moelleux. Le son est mieux définit moins "boueux" en bass que sur une 330 rickenbacker (d'exportation, ayant eu également une 330 d'importation, les bass sont mieux définit sur cette dernière. Importation = pour le client américain), lié au notamment au fait qu'il n'y a pas de partie creusée dans le bois comme sur les instruments de type thinline.

Enfin les potentiomètres accrochent, il y'a moins de jeu que sur une RICK 330, ils sont un peu plus dur, mais tous aussi progressif. En position assise, debout l'instrument est très maniable, confortable pour de la rythmique. Le solisme why not avec une bonne technique, un solo de blues aucuns soucis, les micros sont excellents, custom, donc why not! Je l'utilise avec une boîte à écho custom modélisation analogique, et le son est très beau à essayer, c'est planant j'adore.

3. Pour terminer, un Bilan:
+ Rapport qualité prix, excellent pour ce prix, c'est ce que l'on attend d'un instrument à ce prix 0 défauts! Après je l'ai obtenu via un échange, donc je ne l'ai pas acheté directement.
+ La qualité globale de la lutherie, c'est un vrais panzer, on a cette impression de solidité entre les mains, allié à une légèreté de l'instrument.
+ Les finitions sont parfaites, c'est un magnifique objet même à regarder, elle fait sont petit effet!
+ Le chevalet vintage fait très bien son travail, il n'est pas moins bon ou mieux qu'un chevalet RICKENBACKER habituel, c'est équivalent, un peu plus "dénudé" esthétiquement, mais c'est une très belle réédition historique. Il fait bien son travail, aucune inquiétudes à avoir
+ Le corps de l'instrument est très réduit, proche d'une telecaster en ergonomie, pouvant être joué bas ou haut peu importe, selon vos préférence. C'est le corps d'une basse RICKENBACKER 4008 (RIP LEMMY - MOTORHEAD!), modèle réduit!

- Un vernis légèrement satiné à l'arrière qui marque un peu (boucle de ceinture ce genre de chose, donc faire attention)

- Le manche un peu particulier (A éssayé avant selon moi), si vous avez eu des Jazzmaster ou Jaguar ce qui est mon cas, vous n'aurez pas de problème pour vous habituer ainsi que les possesseurs de demi-caisse gibson ou gretsch mais les strateux, auront plus de mal. Donc à éssayer pour le manche, sinon pour le rock, le blues, des trucs plus punk, plus saturé sans aller vers le métal, elle est taillée pour ça allez-y en toute quiétude ça envoie!

Je remettrai un avis plus tard, ainsi que des photos.

Avis du 5 Mars 2016:

Elle est parfaite également pour les solos, essayé par un copain soliste, elle envoie du lourd, comme une bonne Les paul à l'ancienne, parfait pour du LED ZEPPELIN ou du THIN LIZZY, peut avec saturation ampli, avoir ce côté très heavy, très rock prog des années 70, tout étant éloigné des LP de ce temps-là avec les mini humbuckers ou même d'une FIREBIRD, mais on s'y retrouve pas mal, avec un canal saturé non métal, ça envoie vraiment bien. Elle est parfaite, pas une tuile, tous est bon sur cet instrument, elle peut venir en complément d'une 330, mais peut très bien être votre guitare principale, suivant votre style bien sur.

Avis du 17 Mars 2016:

Devenu désormais ma guitare principale, avec ma Gibson FIREBIRD. Deux guitares complémentaires selon moi. Elle peut-être très largement joué comme une guitare principale à condition d'avoir le bon ampli derrière. Pour ma par je possède un FENDER PRINCETON REVERB.
»

Son bien particulier (Rickenbacker - 620/12)

Par sunnytuckson le 23/05/2015
Je l'utilise avec un ampli Fender Pro Reverb Silverface (Année 80). Je reprends entre autre beaucoup de morceaux de Tom Petty et quelques titres des Byrds. C'est vraiment magique, dès que l'on commence à jouer on retrouve ce son unique de la Rickenbacker 12 cordes. La lutherie c'est du solide, tout est Made In US (Enfin à l'époque). J'ai eu l'occasion d'essayer une fois une hollow-body, la différence n'est pas énorme. Le manche est très doux et la guitare possède une sortie jack stéréo (Je n'ai jamais eu l'occasion de l'essayer). Acheter cette guitare c'est avoir l'envie d'un son bien spécifique et posséder un petit morceau de légende. Je ne sais pas si le
problème continue, mais lorsque je l'ai acheté, il était très difficile de trouver une Rickenbacker.
A l'époque les importations vers la France était très faible.
Amicalement.
»

Le son qui tue, mais pas facile à jouer (Rickenbacker - 620/12)

Par mim music le 06/05/2015
Bon, alors la 620/12
Achetée à Londres il y a quelques années. D'occaz, mais neuve (car jamais jouée) à un collectionneur.
Le look qui tue, finition exceptionnelle. ne se désaccorde pratiquement pas.
Jeu très agréable. Pour moi, cordes un peu haute, et donc avec le manche étroit pour 12 cordes, parfois un peu dure à jouer.
Mais en studio, ça va. On fait plusieurs prises... Sur scène, je ne sais pas.
Les micros sont excellents, hi gain, et avec les réglages, on obtient ce que l'on veut. Par contre, je n'arrive pas à me servir du Rick-a-sound stéréo.... mais avec les effets, on peut facilement avoir la stéréo.
Je m'en sers pour à peu près tout. Arpèges, strumming, sons hard et soli, elle peut tout faire.
Son très équilibré, je l'égalise peu aux prises de son.
Je la branche direct dans la console, et après j'utilise surtout des effets Waves et Izotope.
Là où je la trouve vraiment très forte, c'est dans le mix. Elle a cette faculté de traverser le mix avec un volume assez faible. On l'entend toujours bien. C'est impressionnant, et souvent je double des prises à la strato ou avec une vieille copie Gibson law-suit de Ibanez des années 70, et je garde toujours la prise Ricken, sauf pour des rhythmes funk, là, la Strato est supérieure.
Quand aux accords saturés, BOUM, avec les 12 cordes, c'est terrible !!! Une puissance infernale. Et pourtant, elle est toute petite, mais les micros !.
J'ai songé à la vendre souvent, quand j'étais à sec, régulièrement, on me dit: Tu la vends ?'et je n'ai jamais encore réussi à franchir le pas, elle est trop parfaite, et rare.
Elle a une image des années 60, et pourtant je trouve qu'elle est très à l'aise sur des musique plus modernes, je donne plutôt dans le New Age-Rock-Folk avec beaucoup de samples et de synthés...
http://www.mobilis-in-mobili.eu/
»

Le pied ! (Rickenbacker - 620)

Par TheGrandWazoo le 02/02/2015
J'utilise la Rickenbaker 620 avec un ampli lampe ibanez TSA30H (très bon petit ampli que je recommande au passage), je joue principalement du rock.
La lutherie est excellente: érable massif, manche traversant. Tout respire la qualité. Après un léger temps d'adaptation de par sa finesse et sa faible longueur, le manche se révèle très confortable et agréable. A noter: j'ai tout de même dû faire régler l'action, car elle était un peu haute à mon goût. Elle est équipée de DEUX tuss roads qui permettent un réglage très précis (très apprécié par mon luthier d'ailleurs.)
La guitare tient très bien l'accord, servie par de très bonnes mécaniques à bain d'huile. On est saisi par l'homogénéité du son en passant d'une corde à l'autre. Tout est superbement équilibré.
Dans les reproches j'ai pu noter une légère fausseté de 1/10 de ton à peu près sur la deuxième case, (entre le SOL à vide et le LA surtout) que nous avons plus ou moins résolu avec mon luthier en limant très légèrement les encoches du sillet de tête. Cependant cette fausseté s'explique certainement par l’extrême sensibilité de cette guitare aux changements de position (assis, debout, manche près du corps ou vers l'extérieur). D'ailleurs, pas besoin de vibrato ! Du coup une légère torsion du manche en appuyant sur le corps s'avère très efficace. On obtient même un trémolo en secouant le manche, et ce bien plus sur toutes les autres guitares que j'ai pu essayer (je possède notamment une Gibson SG, une strat, une Gretch bon marché. Finalement ce n'est pas un défaut pour peu que l'on sache avoir une position à peu près stable, c'est une grande qualité qui fait de cette guitare une excroissance de son propre corps, sensible à toutes les nuances et prête à réagir à toutes les intentions.
à noter également: le réglage des pontets est un calvaire avec une clé standard (livrée avec le guitare) et ce à cause de la proximité du chevalet (magnifique R, oui, certes, mais bon...) y'a peut être une astuce mais je n'ai pas encore trouvé (et mon luthier non plus)

Maintenant: le SON ! J'en suis ravi. Elle peut être agressive, mordante, grâce au micro chevalet, et ronde, douce avec le micro manche. L'éloignement des deux micros joue certainement sur ces contrastes. Les deux micros simple Hi gain sont un pur bonheur. Quelle patate ! L'homogénéité dont je parlais ci dessus prend toute sa dimension une fois la Ric branchée. le son est plein, les aigus sont limpides et nets mais pas agressifs. (je vous dis pas: son clair avec micro manche, une bonne petite réverb... un accord égrainé sur la quatre cordes aigus vers la douzième case et vous partez dans les nuages. Je n'ai jamais entendu ça.) Quant au sustain, il est simplement: énorme ! Le joli "grain" de l'attaque n'est pas en reste non plus.
Les réglages (deux volumes, deux tonalités, un bouton en plus qui fait office de sorte d'équaliser permettant d'affiner encore plus le son) sont très efficaces donnant la possibilité d'un grand panel de sonorités. C'est bien la première fois que je me sers des potards de tonalité... Si l'on prend en plus en considération le contraste des deux micros, la position intermédiaire (deux micros ensemble) devient très intéressante.
à noter: la possibilité d'y brancher un jack stéréo sur une deuxième sortie jack spécifique de la guitare. je ne l'ai pas utilisée mais sauf erreur de ma part, j'ai cru comprendre que l'on pouvait faire sortir chaque micro indépendamment sur deux amplis différents...

Pour finir: le look est original, et j'adore sa ligne ! Mais cela est très subjectif. Attention: la guitare est assez petite. Le manche compte une frette de moins et paraît assez "enfoncé" dans la caisse, le contraire d'une SG en fait. ça m'a pas mal dérouté au tout début (le premier jour, quoi...) Compte tenu de cela, je me demande si cela conviendrait à un guitariste de grand gabarit (ce qui n'est pas mon cas)
En bref:
- lutherie impeccable, composants de qualité
- homogénéité du son
- sustain dément
- jouabilité fabuleuse (uniquement pour des guitaristes avertis, cette guitare n'est pas à mettre dans toutes les mains...)
- micros très bons, précis et puissants
- la personnalité
- le look

Les moins: action un peu haute à l'origine sur mon modèle, sensibilité importante aux changements de positions, voire très légère fausseté dans les toutes premières cases (mais il faut l'apprivoiser cette gratte, croyez moi), mauvaise accessibilité des pontets. Par ailleurs, c'est une guitare assez rare et faut galérer pour s'en procurer ou la réserver mais ça peut prendre un moment.

En son clair: le paradis, en overdrive: on a envie de croquer dedans, en disto (j'utilise une sans amp premier modèle et une proco rat): ça déchire.

Bon, cette critique est dithyrambique (merci le menu orthographique contextuel !) mais je prétends à une certaine objectivité: j'ai fait tester cette guitare à un ami très bon guitariste et plutôt expert qui partage mon avis et qui a été conquis (et cherche désormais une rickenbaker mais modèle demi caisse). Mon luthier, d'ordinaire peu bavard et très circonspect m'a juste dit: "Elle est sympa cette gratte... et le sustain, waou..."

Je suis un guitariste heureux.

Mise à jour quelques mois plus tard (juin 2015): toujours le bonheur, je me suis fait totalement au manche, et je ne peux plus me passer de cette guitare. Pleinement satisfait en concert également; je me suis offert une tête vox nightrain. Le mariage des deux est parfait. Grande histoire d'amour entre une rick et un vox...
»

Forums Rickenbacker 600