close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Samples de Batterie/Percus
Matériel Samples de Batterie/Percus {{currentManName}}swap_horiz Soniccoutureswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Amusant (et plus si affinités) - Avis Soniccouture Electro-Acoustic

Rapport qualité/prix : Correct Cible : Tout public
Bon, puisque personne s'y colle, ça vaut peut-être le coup de prendre cinq minutes pour écrire une bafouille là-dessus quand même.

(MacBook Pro retina 2015 - OS X El capitan / Pro Tools 12.5)

Voilà une sorte de multi drum machine à la mode tuning.
En standalone si on veut, perso je m'en sers avec Kontakt.

Le truc qui m'a plu dés le départ c'est le look.
Je le répète à chaque fois, un plug ou un instrument avec un bon look ça donne envie. C'est con mais c'est comme ça. Et si c'était autrement on serait encore à programmer des automations avec Optifile (les plus vieux comprendront, les autres laissez tomber)

Dés le départ donc on a ce gros machin qui s'ouvre, enfin qui se charge, et avec ses 15 Go de samples le premier truc à savoir c'est qu'il faut un peu de patience pour que le bousin se charge. Largement le temps de rouler... Une cigarette, oh ça va.

Ensuite nous voilà plongés dans une très belle interface, avec une grande fenêtre qui s'ouvre sur des kits de batterie dessinés façon TRON, nan franchement c'est beau, rien à dire.

Plusieurs menus pour accéder aux banques, et là bon ben petite déception quand même... 606,808,909... Et c'est reparti, on se croirait chez Peugeot.
Des kits dry, des kits saturés, des kits hybrides, avec en plus des sus-nommés dinosaures de la boîte à rythme quelques banques légèrement dissidentes, mais pas si inhabituelles que ça non plus ( CR78, Linn Drum, DR55 etc...)

Petit regret de ne jamais retrouver nulle part la HR 16 Alesis correctement samplée ou émulée, parce qu'entre nous la snare de cette bestiole c'était quand même du lourd pour peu qu'on se donne la peine de la filtrer mais bon que voulez-vous, c'est pas devenu un classique, tant pis.

Alors donc, à quoi ça sert tout ça quand on possède déjà une bonne demi-douzaine d'émulations de ces boîtes dans le disque dur ? Pas facile à vendre comme machin, faut l'admettre.

L'originalité de cette énième BAR réside donc, comme son nom l'indique vaguement, dans une démarche de sampling augmenté.

Tous les sons, en plus d'être disponibles sous leurs formes dry, ont été enregistrés via différentes configurations de studio.
Via une tranche Neve 1073 saturée, un compresseur EMI, un ampli basse Ampeg, des systèmes de sono repris par des micros room etc...

Tout ce qu'il faut pour ajouter du grain, de l'espace, de la profondeur à ces sons de boîte un poil clichés quand même faut être honnête.

Le truc est un peu complexe au début, et puis ça vient vite une fois qu'on a chopé le bon tutoriel sur Youtube.

Pour chaque élément séparé on a la possibilité d'ajouter tout un tas de caractères différents au son de base. (la touche la plus importante du plug est toute petite, elle consiste à sélectionner "One" à la place de "All", mais ça chacun le découvre en lisant le manuel)

Pour le kick, la snare, les toms etc on a la possibilité de bricoler les sons presque à l'infini en jouant sur les ajouts de sons customisés. On peut tout doser, détuné chaque sample ajouté, modofier son attaque, son release (hold) etc..

En vrai et dit comme ça ça a l'air à la fois chiant et compliqué mais ça l'est pas tant que ça, puisque j'ai réussi à m'en servir. (Alors que j'ai pas encore capté comment fonctionne Reaktor avec les blocs et tout le merdier)
Quand c'est pas immédiatement musical je lâche l'affaire, autant prévenir.



Côté séquenceur c'est un peu le foutoir aussi, mais c'est pas inintéressant pour autant. Trois modes de programmation.

Un facile (Beat shifter)

Un medium (Poly beat)

Un Veteran (Euclidean beat) qui lui relève plus de la pièce jetée en l'air, avec une roue de la fortune qui tourne pour saupoudrer la mesure de tout un tas de kicks, de hi hat et autres percus à l'envers. Le mode Euclidean beat c'est sûrement un truc de djeun's, avec la mesure qui tourne en rond et des loupiotes qui clignotent dans tous les sens.
Ça rend vite fou, et côté facilité d'utilisation ça ressemble un peu au remplissage d'un ticket de trio ordre champs réduit avec report sur une course à handicap pour pouliche de 3 à 5 ans, 2850m avec recul de 50 m pour les plus de 4 ans.

Mais les deux autres modes sont plus simples.

En bref, on s'en sort assez vite pour peu qu'on prenne le temps, et là ben on peut faire des choses assez cool, sans être un grand spécialiste de traitement du son.

Donc en résumé parce que ça va bien.

Facilité : 7/10

Chronophagie : 8/10

Son : 6/10 (ouais faut pas délirer non plus, ça reste des samples, et pour 149€ on aura beau nous refaire le coup de la tranche Neve et du compresseur EMI, au bout du compte on en a pour son argent, mais pas plus)

Durée de vie : à voir avec le temps. Ouais parce qu'on sait jamais combien de temps on va faire mumuse avec ce genre de jouet avant de l'oublier sur l'étagère des plugs abandonnés. Tous les programmes n'ont pas la durée de vie de Super Mario World, c'est cruel mais c'est la life.

Bon je mets un morceau en témoin audio mais je préviens quand même : je programme des trucs hyper simples, pas la peine de s'attendre à du DJ Spooky ou Amon Tobin.