close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Séquenceurs à boucles
Matériel Séquenceurs à boucles {{currentManName}}swap_horiz Steinbergswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down

Commentaires sur le test : Sequel revient - forum Steinberg Sequel 3

Avec la version 3 de Sequel, Steinberg, éditeur du célèbre Cubase, se place dans la course des séquenceurs électro dont le marché est dominé par Ableton Live. Mais au quart du prix de cette référence, on se doute bien que Sequel court dans une autre catégorie.

Lire l'article
 


Ce thread a été créé automatiquement suite à la publication d'un article. N'hésitez pas à poster vos commentaires ici !

Se truc est a peine au niveaux de GarageBand.

J'ai ouvert ,les VSTI marchait pas...desinstallé direct!
IL faut le faire pour crrer un sequenceur qui ne les accepte pas ..en 2012...

Sinon interface un peut brouillone pour ma part..bref .pas une reussite...c'est juste jolie et tres agreable a regarder..mais c'est tout!

La démarche est pas mal je trouve, proposer un séquenceur à ce prix, au moins pour débuter...

Maintenant, par rapport à ma propre -faible- expérience, on peut également faire ses premiers pas en MAO sous un séquenceur complet mais intuitif (FL Studio ou Live), mais les possibilités de progression sont tout de suite plus étendues que sur un soft d'entrée de gamme...qui se justifie moins du coup.  

Personnellement, je n'ai jamais été convaincu par l'aspect "intuitif" de Live.
Ça doit être personnel. Je dois faire une sorte de blocage, mais malgré toutes les qualités de ce logiciel, j'ai jamais réussi à accrocher.

Je trouve Sequel plutôt pertinent pour débuter. Car sa simplicité permettra au nioub d'aller à l’essentiel : faire de la musique.
Il pourra tout de même évoluer un peu avec des VST3. La limitation à ce format (qui semble en plus buggué pour l'instant) réduit énormément le choix et c'est pour moi un gros fail, mais au moins la possibilité existe tout de même d'ajouter quelques effets et instruments.
Par contre, il y a aura peut-être un moment où il devra changer de soft pour aller plus loin. Peut-être... ou pas. On a pris l'habitude d'avoir des softs monstrueux en terme de capacité en oubliant que ce n'est pas l'outil qui fait la musique. Après tout, ça fait des décennies, voire des siècles qu'on n'a pas ajouté de fonctions aux violons et guitares et ça n'empêche pas les musiciens de faire des choses sans cesse renouvelées avec.
Et il semble que certains musiciens aient réalisé des albums complets avec des outils très très simples comme des Roland SP. Sans parler des trucs produits uniquement avec une MPC, même à l'époque où elles n'étaient pas encore les usines à gaz qu'elles sont devenues.
Je reste intimement persuadé que les limitations sont plutôt un facteur de créativité. Je serais assez dans la ligne de Henry Miller disant "La meilleure façon de tuer un artiste est sûrement de lui donner tout ce dont il a besoin".

Ce qui est dommage concernant Sequel, c'est que sa fermeture le rend impropre à être intégré dans un set de musicien aguerri. Je trouve pourtant intéressant d'avoir des "petits" logiciels très simples pour jeter rapidement des idées.
Mais dans la mesure où il n'est pas ReWire et où il ne dispose pas de possibilité d'exporter les pistes en séparé pour les reprendre dans un plus gros séquenceur pour passer de la phase compo à la phase production (enfin, on peut le faire à la old-school, en utilisant les mute/solo et en lançant autan d'exports qu'il y a de pistes, c'est à dire que c'est n'imp), ça semble peu intéressant de l'utiliser comme bloc-notes ou outil de composition de base alors que le passage à la phase de prod sera aussi lourd.

Si Steinberg revoit sa copie en offrant l'intégration VST complète et des solutions d'export performantes, je pense que Sequel pourrait rentrer dans mon set comme dans celui de pas mal de monde.

Se soft n'est pas plus aboutis un eJay, Je trouve donc sa hallucinent de le faire payé 100 euros, un eJay en coute 30, POURQUOI PAYé PLUS ?????

D'un autre coté pour les gens qui on vraiment envie de maitre 100 euros et d'en avoir pour leur argent, ya Reaper a 60 $ et qui luis est un soft pro, on prend une banque de son a 40 euros chez loopmaster ou autres, et après on vas sur le site de TAL Audio pour récupéré tout les plug-in ( Qui son tous gratos) et on est prés a travail et a évolué pour un petit moment.

Citation :
ya Reaper a 60 $


et c'est reparti ... https://img.audiofanzine.com/images/audiofanzine/interface/smileys/icon_facepalm.gif
Sinon il y as live lite...fruity loop...qui a mon avis sont bien plus pertinant pour debuter et meme pour les "pro".
Je voit pas ce que reaper vient ici? Pour debuter c'est un peut bordelique non?des options de partout,les plug de base ...heuuuuu...tout sauf pour debuter.et surtout on parle de sequenceur electro!! ;)

A quand un petit comparatif des séquenceurs à 100€ et moins ?

 Citation :

Personnellement, je n'ai jamais été convaincu par l'aspect "intuitif" de Live.
Ça doit être personnel. Je dois faire une sorte de blocage, mais malgré toutes les qualités de ce logiciel, j'ai jamais réussi à accrocher.

 Les goûts et les couleurs!

Pour être honnête j'ai débuté sous Fruityloops, j'en ai fait quelques années et je vais attaquer sur Live désormais (achat vraisemblablement cette semaine donc c'est d'actualité!). Donc quand je parlais d'intuitivité de Live, c'est par rapport aux nombreux commentaires que j'ai lu allant dans ce sens. Et puis j'ai quand même essayé la démo et ai retrouvé quelques repères Fruitesques...Mais j'espère que je ne serai pas déçu par Live...Tu me fais peur Will! mrgreen

Maintenant, j'avoue que FL reste pour moi une référence d'intuitivité. J'ai découvert la MAo avec ce soft, cad je ne connaissais rien de rien, même aujourd'hui je n'en sais pas beaucoup plus mais FL m'a permis de piger ce qu'est un séquenceur très rapidement.

Citation :

Je reste intimement persuadé que les limitations sont plutôt un facteur de créativité. Je serais assez dans la ligne de Henry Miller disant "La meilleure façon de tuer un artiste est sûrement de lui donner tout ce dont il a besoin".

 +1000, je partage totalement ce sentiment.

C'était également le propos de JMJarre dont j'avais lu une interview l'année dernière dans un mag électro. Il disait en substance que lui en tant qu'artiste avait peur de l'infiniment possible, et avait besoin de contraintes, de limites pour évoluer. Disons que ça stimule la créativité.

Sujets les plus actifs dans "Séquenceurs à boucles"

Les dernières questions dans "Séquenceurs à boucles"