close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Séquenceurs généralistes
Matériel Séquenceurs généralistes {{currentManName}}swap_horiz Abletonswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down

Commentaires sur le test : On Refait Le Patch #72 : Live à son Max - forum Ableton Live 10 Suite

On Refait Le Patch #72 : Live à son Max
Après une version 9 maintes fois mise à jour au cours de 5 dernières années, Ableton revient enfin avec la dixième mouture de Live. Au programme : bien des choses qu’on attendait, mais aussi quelques surprises…

Lire l'article
 


Ce thread a été créé automatiquement suite à la publication d'un article. N'hésitez pas à poster vos commentaires ici !
Je profite du test pour mettre en garde les utilisateurs de Windows et de synthétiseurs externes : l'envoi de MIDI CC depuis Live9/10 vers des synthés externe via des automations est calamiteux. Certains messages ne sont pas envoyés, des effets d'escalier sont clairement constatables sur des automations pourtant linéaires, bref...

Le support est au courant, ils ont bien reproduit le problème. Leur réponse : "I'll set up a bug report on the issue. I can't guarantee if or when it might get looked at".

Sur MacOS aucun pb par contre.
Moi j'ai une question pour Arnaud (Los Teignos):

Quel est la DAW que tu utilises? Car tu présentes toues les émissions et donc plusieurs DAW, mais il y en a forcément un que tu utilises en tant que musicien pour tes compos. j'aurais tendance à dire que c'est le Presonus Studio One étant donné que c'est celui le plus souvent utilisé dans les ORLP mais en fait j'en sais rien...
Hors sujet :
C'est marrant que tu en parles que je suis en ce moment en train de rédiger un guide d'achat des DAW, vu qu'à part Pro Tools, n-Track, Harrison Mixbus/Ardour et quelques produits plus confidentiels, on commence à avoir fait un bon tour d'horizon de l'offre en la matière.


Ayant été longtemps utilisateur de Cubase, j'utilise effectivement Studio One depuis plusieurs années, mais ne va pas en déduire que c'est forcément le meilleur dans l'absolu car pour avoir essayé quantité de DAW au cours des dernières années (je viens d'ailleurs de passer une semaine avec Live pour préparer ce test), je ne peux affirmer qu'une chose : il y a des bonnes idées et des lacunes partout, des outils qui n'existent nul par ailleurs chez les uns, tout comme des défauts qu'on ne trouve chez aucun autre. Bref, le soft parfait n'existe pas et même s'il existe des critères objectifs de comparaison et de jugement (stabilité, performance, fonctionnalités et même sur les plans de l'ergonomie), une grande part de ce qui va nous plaire dans tel ou tel soft et déterminer qu'on jette notre dévolu sur l'un plutôt que l'autre tient à des aspects extrêmement subjectifs, comme à nos profils d'utilisateurs qui déterminent nos besoins et nos priorités.

Live propose par exemple quantité de choses qui n'existent que chez lui et qui en font une tuerie pour la composition de musique électronique et le jeu en temps réel (et donc la scène). C'est extrêmement fun à utiliser, surtout avec Push, et permet d'être créatif rapidement. Après, même s'il peut a priori tout faire, je me vois mal le conseiller pour faire autre chose que de la musique électronique (la philosophie de la boucle est vraiment au coeur du soft) ou pour éditer des enregistrements et mixer un morceau car on sent que ce n'est pas pensé pour ça. Le simple fait qu'une fonction comme le Multi-Edit ait mis presque 20 ans à arriver et le fait que Push affiche un peu n'importe comment les accords un peu touffus montre bien que l'harmonie n'est pas le souci premier des dévs, ce qui n'est pas un reproche mais un constat. Live a d'autres priorités pour répondre à sa cible première.

Ceci dit, dans le contexte du séquenceur/instrument pensé pour l'électronique, la seule chose qui m'ait vraiment gêné à l'usage, c'est son browser. Pour un soft utilisé en grande partie pour combiner des boucles audio ou MIDI, je trouve ce dernier incroyablement basique : on a beau avoir 7 tags de couleurs désormais et la possibilité depuis belle lurette de mettre des raccourcis vers tel ou tel répertoire, ce n'est pas ça qui va nous aider à trier dynamiquement les boucles par tempo ou par gamme, par signature rythmique ou par contenu : idem pour les samples one shot ou les presets. Et à supposer qu'on puisse y arriver avec 7 tags, il va falloir se cogner le travail à la main. Bref, Live a un énorme retard sur ce qui se fait ailleurs, que ce soit dans des DAW concurrentes, des sites web proposant des samples ou des instruments virtuels. Gageons que la concurrence d'un Bitwig et la concurrence partielle d'un Maschine devraient sans doute pousser les développeurs à revoir leur copie sur ce point.
Citation :
on a beau avoir 7 tags de couleurs désormais et la possibilité depuis belle lurette de mettre des raccourcis vers tel ou tel répertoire, ce n'est pas ça qui va nous aider à trier dynamiquement les boucles par tempo ou par gamme, par signature rythmique ou par contenu : idem pour les samples one shot ou les presets. Et à supposer qu'on puisse y arriver avec 7 tags, il va falloir se cogner le travail à la main.


Ça ne me dérange pas du tout, bien au contraire.
Dans le fonctionnement et la philosophie de live les packs sont des thèmes, une fois qu'on sait ce qu'il y a dans les packs ont peu facilement savoir où trouver l'idée du moment, je fonctionne essentiellement avec le moteur de recherche et ça me suffit amplement pour trouver ce dont j'ai besoin.
L'utilité d'avoir la possibilité de trier comme le fait la concurrence reste discutable, en même temps il y a une logique de fonctionnement qui fait que ce n'est pas classé n'importe comment dans live (accès au fichier par push, les packs, utilisation de projets et sample perso antérieur ... ) ,
Aussi, à quoi bon trier en suivant des méthodes "standards" pour en finale faire de la musique où tu vas utiliser une boucle dont tu vas modifier le tempo, la tonalité, la signature rythmique, etc... je ne crois pas que ce soit dans la veine d'ableton cette envie de tout catégoriser, ni même que ça aille dans le sens de la créativité.
Citation :
Aussi, à quoi bon trier en suivant des méthodes "standards" pour en finale faire de la musique où tu vas utiliser une boucle dont tu vas modifier le tempo, la tonalité, la signature rythmique, etc... je ne crois pas que ce soit dans la veine d'ableton cette envie de tout catégoriser, ni même que ça aille dans le sens de la créativité.


Ben justement, c'est Live qui est vraiment standard sur ce point vu qu'il ne propose rien de plus que ce propose le finder de MacOS ou l'explorateur de Windows quand on voudrait des outils un peu plus évolués. Et pour ce qui est de modifier le tempo (sachant que je vois mal comment modifier la signature rythmique d'une boucle qui serait en 4/4 pour la passer en 3/4 et que ça donne un truc cohérent), je viens de vérifier à l'instant : même si l'algo de time stretch de Live est bon, tu as quand même intérêt à checker les tempos de tes boucles car dès qu'on tente de ralentir un peu trop (+20%) avec des timbres un peu complexes, c'est la foire aux glitches bien cracra. Bref, suivant qu'on va faire du downtempo ou du drum'n'bass bien speed, une bonne partie de la banque sera inutilisable et ce serait bien d'avoir un moyen de filtrer ça

Quant à savoir si ce parti pris fonctionnel minimaliste va dans le sens de la créativité, c'est vraiment une question de démarche et de façon de travailler car selon moi, dans un soft aussi porté sur la combinaison de boucles (parce que bon, dans Pro Tools, ça ne me manquerait pas, hein), le manque d'outils pour structurer le bordel de la banque de sons n'est intéressant que dans une démarche où la créativité nait d'une forme d'aléatoire. Ça se défend parfaitement du point de vue artistique même si, personnellement, ce que j'attends d'un logiciel pour créer de la musique, c'est qu'il me permette de réaliser ce que j'ai en tête et pas forcément ce que j'ai trouvé sur le haut d'une pile que j'aurais ouverte par hasard. Je ne veux surtout pas passer trois plombes à écouter 100 boucles et 60 presets pour trouver le son que je cherche (et dont j'ai déjà une idée assez précise : un son court de basse distordue avec des grosses attaques par exemple) mais le trouver le plus rapidement possible avant que l'idée ne s'envole, sans connaître le cloisonnement d'une arborescence basique comme ici. Du coup, quand je me suis retrouvé face aux 70 Go de samples fournis avec cette version Suite, j'ai eu l'impression de me retrouver devant une cuve pleine de 70 000 briques Lego, avec l'envie d'utiliser une brique longue et jaune sans aucun moyen pour la trouver simplement. Le temps que j'ai passé à préécouter des sons qui n'avaient rien à voir m'a suffi à oublier ce que j'étais venu chercher. La compo en a été modifiée du coup, pour le meilleur (on cherche quelque chose, on trouve autre chose et ça peut être très bien dans le délire 'sérendipité') comme pour le pire (j'ai l'impression que Live a parasité ce que je voulais faire et que ma compos est presque autant le fruit du hasard que de ce que je voulais faire).

Au-delà de ces attentes différentes, il me semble que la présence d'outils de recherche évolués n'obligerait personne à les utiliser, alors que leur absence en frustrera certains. Le nommage des fichiers me semble d'ailleurs l'aveu de leur utilité, un nommage qui pose des problèmes d'affichage sur Push à cause des noms trop longs et qui, en outre, n'est pas cohérent : parfois le tempo est indiqué en début, parfois à la fin.

Bref, à l'heure de trouver des défauts dans un logiciel qui jouit de beaucoup de qualités, disons que cette partie précise n'est pas super bien gaulée et je ne pense pas qu'on puisse faire passer cela pour un choix répondant à une philosophie, mais plutôt un truc sur lequel personne n'a vraiment pris le temps de se pencher depuis 19 ans. ;)

Citation de Los Teignos

je viens de vérifier à l'instant : même si l'algo de time stretch de Live est bon, tu as quand même intérêt à checker les tempos de tes boucles car dès qu'on tente de ralentir un peu trop (+20%) avec des timbres un peu complexes, c'est la foire aux glitches bien cracra.

 Tu peux choisir entre plusieurs algos de time stretch dans Live:


Beats
Tones
Texture
Re-pitch
Complex
Complex-pro

Chacun a son domaine d'application: le traitement des audios à base de percu, à base de nappes sonores, etc.
Selon le matériau-source utilisé, les algos auront des effets extrêmement différents!

 

 

Totalement d'accord avec le reste de ton post.

 

Déjà l'annulation infinie, c'est une très bonne nouvelle !

Hors sujet :
Attention à ne pas réduire la composition par boucles à la musique électronique et ne pas réduire la musique électronique à la composition par boucles... Vision un peu (beaucoup) réductrice amha :8O:
Le problème de Live, c'est qu'il veut tout faire. Tout est survolé, c'est un bon couteau suisse, mais les fonctions ne sont jamais pensées à fond, et ça prend des PLOMBES avant que les mises à jours n'apparaissent. En tout qu'outil de live, par exemple, ou il excelle (enfin disons qu'il est un peu le seul), il a fallu attendre live 8 pour enregistrer des automations dans des clips. le glissé déposé de zones, on a du attendre Live 10 (et on a encore des limitations). les raccourcis claviers... Souvent, ableton se cache derrière une philosophie minimaliste, épurée, et surtout pour moi derrière son marketing de produit hipster/cool, et son côté street team... M4L permet de compenser un peu, pas toujours, en fait Live sans max, ça ne devrait même pas exister, mais même comme ça on finit par taper dans des limitations pénibles.
Bon c'est un chouette outil, hein, mais qui est loin de mériter sa hype. On est souvent plus innovant ailleurs, et ce depuis quelques années....
l'abandon du 32 bits, par exemple, c'est juste une honte aussi...

Sujets les plus actifs dans "Séquenceurs généralistes"

Les dernières questions dans "Séquenceurs généralistes"