close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Simulateurs de bande/vinyle
Matériel Simulateurs de bande/vinyle {{currentManName}}swap_horiz Wavesswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down

Commentaires sur le test : Pour ceux qui aiment le vinyle - forum Waves Abbey Road Vinyl

LOL Award 2016 :bravo:
Toujours très relaxantes vos vidéos...rien à ajouter sur les aspects techniques de ce soft...

Hors sujet :
Cependant, il y a un truc fondamental qui m'échappe : il y a encore peu de temps, les industriels dissimulaient l'obsolescence programmée de leur produits, maintenant, ils en vendent en tant que concept et ça marche! :oo:

Citation :
L'idée de ce nouveau plug-in est de reproduire les équipements du célèbre studio londonien mais aussi de retrouver tous les défauts qui font le charme du support

1ère question :
Quel est l'intérêt de rajouter à du son des défauts que des générations de compagnies avec leurs lots d'ingénieurs, de techniciens et de commerciaux ont essayé de minimiser voire de faire disparaître pour avoir le son justement le plus propre possible ?
2ème question :
Quel est le devenir d'un fichier numérique "sali" ou modifié dans ses défauts "pour une couleurs sonore vinyle et tout ça en utilisant un logiciel payant ?

Tout cela m'amène forcément à m'éloigner un peu du sujet mais les liens sont évidents : je pense d'emblée à la délirante et ridicule série de Fender et de ses Relic, guitare abimée artificiellement...

https://www.fmicassets.com/Damroot/Zoom/10001/1550670800_gtr_frt_001_rr.png

ou à ces jeans neufs complètement troués à des prix exorbitants...

https://www.dlg-fashion.com/wp-content/uploads/2013/05/jean-homme-destroy.jpg

IL y a derrière ces produits marketing qui ont pour but le vieillissement artificiel d'objets "sonores" ou "matériels", une vraie question de fond sur le rapport des gens "au temps qui passe" et pour le coup, le constat, d'un "déphasage" évident pour un grand nombre d'entre eux...Le marketing actuel s'est engouffré dans ce marché idiot et d'une insondable bêtise qui se résume à vendre cher des objets prématurément vieillis alors même que l'urgence climatique nous amène à devoir faire l'inverse : créer des objets de qualité qui durent afin de ralentir cette course folle à la production de masse, délocalisée de surcroît.

Aujourd'hui, ceux qui tombent dans cette attrape-nigaud purement marketing sont des individus superficiels et capricieux :
"Je veux un son vintage des vinyles à papa mais et ainsi contrôler le vieillissement de mon son sans avoir à me fatiguer à sortir un disque de sa pochette et surtout sans avoir à faire tourner régulièrement ce disque sur cette platine.
Je n'ai pas le temps de jouer de la guitare, de faire trente tournées, faites qu'elle soit vieille immédiatement!
Hors de question de porter ce jean tout neuf...qu'il soit crée comme étant en fin de vie et je paierai (cher) pour ça!"

Je regrette un peu que nos deux compères, quarantenaires de surcroît, n'aient pas un peu pris le recul nécessaire afin de mettre en avant, avec humour et dérision comme ils savent bien le faire, le côté absurde de ce genre de produits. Il y a quand même de quoi faire...


Edit après un café : j'ai probablement omis de réfléchir aux intérêts d'un tel soft dans le monde du cinéma où il peut y avoir des besoins de recréer une bande-son de l'époque...pourquoi pas...

Hors sujet :
Laurence anyways :aime: quel film superbe ...


Citation :
.Le marketing actuel s'est engouffré dans ce marché idiot et d'une insondable bêtise qui se résume à vendre cher des objets prématurément vieillis alors même que l'urgence climatique nous amène à devoir faire l'inverse : créer des objets de qualité qui durent afin de ralentir cette course folle à la production de masse, délocalisée de surcroît.

Là dessus je te rejoins.
Pour le son, je parlerais pas du prix, mais ça peut être sympa de recréer ces ambiances.
Citation :
Quel est l'intérêt de rajouter à du son des défauts que des générations de compagnies avec leurs lots d'ingénieurs, de techniciens et de commerciaux ont essayé de minimiser voire de faire disparaître pour avoir le son justement le plus propre possible ?
:bravo::bravo::bravo:
J'ai failli exprimer la même choses avec les mêmes exemples mais j'au la flemme de le faire ! Merci à toi ! :-D
perso ça fait déjà un moment où je suis arrivé à la conclusion qu'une civilisation à ce point ( je dis bien : à ce point) tournée vers le passé est un civilisation qui va se tourner vers le fascisme !
et les récentes mesures gouvernementales et autres élections chez Macdoland tendraient à le confirmer :(
Partir d'un plugin pour en arriver à la chute d'une civilisation. Magnifique digression!
Citation :
Partir d'un plugin pour en arriver à la chute d'une civilisation. Magnifique digression!

c'est ce qui fait l'intérêt d'un forum, non ? :-D
Citation :
Je regrette un peu que nos deux compères, quarantenaires de surcroît, n'aient pas un peu pris le recul nécessaire afin de mettre en avant, avec humour et dérision comme ils savent bien le faire, le côté absurde de ce genre de produits. Il y a quand même de quoi faire...


Tout ce que tu cites est vrai et il y a bien dans cette mode du Vintage quelque chose de parfaitement ridicule... comme de parfaitement sain au niveau des aspirations du public. En effet, durant des décennies, la publicité et le marketing ont poussé les gens à s'équiper de la dernière voiture, de la dernière télé ou du dernier lave-linge. Pareil pour les fringues où chaque année, il semble qu'on doive refaire sa garde-robe pour être dans le coup. Face à ce présent exigeant qui voudrait que l'on rachète perpetuellement de nouveaux objets, les vieux objets ont quelque chose de rassurant : ils ont traversé le temps comme nous désirerions le traverser, ils ont survécu comme nous aimerions survivre. Cela explique en partie le succès du JT d'un Jean-Pierre Pernaud qui, à coup de petits reportages sur les dentelières d'Alençon, ralentit la marche du temps de manière rassurante face à une actu anxiogène et un avenir qui ne l'est pas moins.

Et ce détail n'est pas passé inaperçu chez les industriels qui, à coup de patine et de rééditions, ont développé un marché du faux vieux : ça va des fringues aux guitares relic en passant par les arrosoirs en cuivre bosselé ou aux cuisines équipées au bois vieilli à défaut d'être vieux. A l'heure où les ressources viennent à manquer et où la surproduction pose des problèmes écologique, le fait de dépenser de l'énergie et de la matière à cela a quelque chose de parfaitement décadent. Je ne peut être que d'accord avec cela.

Mais pour revenir au plug-in qui nous occupe, je ne serais pas aussi dur qu'avec les maaaagnifiques cuisines Interior's. D'abord parce que les artefacts du vinyle, entre autres effets lo-fi, sont liés à l'esthétique des musiques samplées. Les premiers musiciens hip hop qui samplaient des bouts de vieux disques ne cherchaient pas forcément à les reproduire, mais force est de constater que les craquements, les clics, et les effets de modulation liés au défaut des disques se sont invités dans leur musique au point d'en devenir un élément constitutif : il faut dire que quand tu compresses un groove de batterie d'un vieux vinyle et que tous les artefacts remontent, le mieux à faire est encore d'assumer ces derniers comme faisant partie de l'esthétique. L'assumer jusqu'au point de faire de tous les bruitages qu'on peut obtenir avec un vinyle un instrument à part entière : le scratch.

Et au delà même du hip hop, je pense aussi à la démarche proustienne qui place l'art comme l'unique moyen pour l'homme de se dresser face à la fuite inexorable du temps. Le vieillissement d'une piste avec ce genre de plug-in convoque immédiatement le passé, nimbant n'importe quel compo d'une aura nostalgique :



De fait, ça devient un outil intéressant du point de vue artistique parce qu'il a un puissant pouvoir d'évocation et qu'il permet d'ancrer la compo dans une autre dimension que le seul présent. D'une certaine manière, c'est presque le pendant des synthétiseurs qu'on utilisait beaucoup à leur début pour évoquer le futur. Personnellement, c'est ce qui me fait préférer dans bien des cas les cordes d'un Mellotron aux magnifiques banques de cordes dont on dispose actuellement : parce qu'avec le pleurage de ces dernières se dégage immédiatement une atmosphère.

Mes fonctions préférées dans ce plug-in sont d'ailleurs le Wow et le Flutter, bien plus que les simulations de craquement, parce que ça introduit du hasard dans le son, de la fausseté, et qu'on sort de l'esthétique Laurent Voulzy/Dream Theater où chaque note juste est jouée parfaitement au bon moment, dans une quête de perfection (et ce n'est pas une critique hein, c'est juste que cette perfection n'est pas l'esthétique qui doit nécessairement prévaloir).

Et dans le genre, je vous recommande les deux Newmello de Wavesfactory : cracra comme j'aime.
Hors sujet :
Los Teignos, peux-tu nous expliquer ce qui s'est passé avec tes cheveux ? Ils semblent bien... humide :-D !?
En fait, nous ne préférons pas savoir après cette belle intro "Vinyle" :bravo: !
Citation de perigo :

Quel est l'intérêt de rajouter à du son des défauts que des générations de compagnies avec leurs lots d'ingénieurs, de techniciens et de commerciaux ont essayé de minimiser voire de faire disparaître pour avoir le son justement le plus propre possible ?


Citation :
L'idée de ce nouveau plug-in est de reproduire les équipements du célèbre studio londonien mais aussi de retrouver tous les défauts qui font le charme du support
Citation de Los Teignos :
Et je parles aussi lors de la conclu d'un morceau de Vai, avec un effet de Slow Start. C'est dans Blue Powder sur l'album Passion and Warfare, à 2:00".



C'est d'autant plus à propos que ça permet de passer d'un son saturé à un son clair, d'un heavy au tempo relevé à un truc jazzy plus smooth. Bon après, je préviens les âmes sensibles : il y a beaucoup de notes. Mais moi j'aime bien. :ptdr:

et au dessus flotte l'aura de Frank Zappa...;)

Les dernières questions dans "Simulateurs de bande/vinyle"