close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Claviers synthétiseurs analogiques
Matériel Claviers synthétiseurs analogiques {{currentManName}}swap_horiz ARPswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Avis de VinceBlood - ARP Odyssey

L'Odyssey est un synthétiseur monophonique/duophonique compacte conçu à l'époque pour la scène.

Sa technologie est en partie issue de l'ARP 2600, on a deux VCO (Saw/Pulse), un Noise, un Ring mod, un LFO, deux sources de modulations, deux enveloppes, un filtre Passe-bas et Passe-haut résonnant siouplait (à faire peter les enceintes si on ne fait pas gaffe !!).

Ce modèle n'a pas de CV/Gate d'origine mais il est assez courant de le voir modifié (comme le mien).

UTILISATION

Assez simple à comprendre, simple programmer, simple à transporter, l'Odyssey est un synthé dont la conception est idéale pour celui qui aime programmer la synthèse soustractive. La lisibilité est absolument parfaite.

ARP avait pensé à l'époque que la meilleure facon de faire passer le message de programmation entre le synthé et le musicien, c'était d'utiliser des potientiomètres non pas rotatifs mais glissant. C'est génial car on gagne énormément en clarté, en revanche ARP n'avait sans doute pas prévu que ca ne vieillierait pas très bien et que les pièces deviendraient une perle rare pour le remplacement.

Le clavier est particulièrement bien concu, son touché est assez bon et permet d'agir sur le déclenchement des enveloppes avec une certaine utilisation. (Je n'ai pas approfondit le sujet).

Le pitch-bend rotatif, en revanche, n'est pas pratique du tout, il me sert surtout à accorder le synthé.

L'Odyssey Mk1 a plus de 30 ans aujourd'hui. La technologie de l'époque nous rappelle, à travers les schémas électroniques, qu'elle n'était pas faite pour être stable. Aujourd'hui un tel synthé, doit être recalibré facilement tous les ans à l'aide d'une procédure qui nécessite l'utilisation d'appareil de mesure (métrique et/ou oscilloscope). Heureusement la documentation technique est facilement trouvable sur le net, ceux qui n'ont pas peur d'ouvrir la bête éviteront donc une visite chez le vintagologue ...

SONORITÉS

Là on est dans le vif du sujet, parce qu'on ne procure pas un Odyssey pour rien si ce n'est pour avoir le son ARP des années 70. C'est vraiment plaisant.

On ne peut pas vraiment comparer le son au Minimoog, il n'est pas aussi agressif et gros (il y a quand même un VCO en moins). Cependant il ne manque pas de charme et il est très chaud dans les graves grâce à un filtre 12dB typé SEM (non ce n'est pas le Filtre 24dB 4012 de l'ARP 2600 !). Pour avoir des sons bien graves et percutant il faut se servir de la résonnance mais là attention car ca peut descendre vraiment bas !

Le noise est énorme (surtout le pink), je ne pensais pas qu'une telle dynamique pouvait sortir d'un petit bout de choux comme ça, surprenant.

Pour ceux qui s'interessent à la comparaison avec le modèle Vsti, je dirais que l'Odyssey Mk1 présente tout d'abord une différence notable avec le filtre qui n'est pas le même (plus chaud, plus de graves sur le vrai), et d'autre part les réglages ne sont pas vraiment compatibles.
En fait on choisiera plus un Odyssey pour faire une partie live et l'Oddity pour des séquences de fond, mais globalement Gmedia a effectué une excellente émulation de ce synthé, le son ARP est là.

Reste que je préfère dix fois le touché du vrai que le touché de la souris.

AVIS GLOBAL

Un excellent synthé, très appréciable à programmer. J'aime beaucoup son approche qui est incomparable avec ce que l'on fait de nos jour. C'est un VRAI instrument pour musicien et pas informaticien/musicien.

Un seul regret : le désaccordage facile qui nécessite de corriger le pitch avec la molette pitch-bend et le recalibrage annuel.