person close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Synthétiseurs
{{currentManName}}swap_horiz Selectionner
une Marque
Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
  • settings_backup_restore

Commentaires sur le test : Test du synthétiseur analogique IK Multimedia Uno Synth

Test du synthétiseur analogique IK Multimedia Uno Synth
Après avoir passé plus de vingt ans à développer une large gamme de logiciels et matériels audio, IK présente son premier synthé analogique, le UNO Synth… Avanti !

Lire l'article
 


Ce thread a été créé automatiquement suite à la publication d'un article. N'hésitez pas à poster vos commentaires ici !
j'aime beaucoup le concept de ce petit synthé, a mes gouts je l'aurais preféré en VA (mais c'est personel)
pour pas mal de petite chose que je ne vais pas developper ici

aucunes depense possible cette année, mais un jour en occaz :)

il a l'air de sonner pas mal pour le prix ( ames gouts toujours)

hate de voir des artistes l'utiliser :)
Merci pour le test. Pile-poil pour un peu de lecture dans le train au retour du travail ;-)
Merci pour ce test :bravo:

Petite question :
Citation :
VCO dont la tension de commande est pilotée numériquement


Ça fait une différence avec un DCO ?
Dans un DCO, l'horloge et le front d'onde sont numériques (en plus du pilotage).
Les VCO sont pilotés numériquement dans tous les synthés à mémoires (numériques), que ce soit celui-là ou le Prophet-6, le Prologue, mais aussi l'OB-X, le JP-8, le Prophet-5, le Memorymoog, etc. Les valeurs stockées en mémoire sous forme numérique sont converties en tensions de commande (donc analogiques) pour piloter les modules analogiques (VCO, VCF, VCA...). Mais pas le CS80 qui a 4 mémoires "analogiques" (le panneau avant en miniature où on place physiquement les mini-curseurs) ou alors les synthés sans mémoires (Minimoog, ARP Odyssey, MiniBrute par exemple) où les modules sont commandées par la position de résistances (les potards) ou de switches.
Pour noël qui est passé certes, vu son prix j'hésite encore entre lui et un Volca key qui compléterait mon Volca Fm :?: :?: :?:
Je le trouve vraiment bien ce test. On sent l'exhaustivité. On sent aussi toutes les qualités de ce petit joujou et toutes ses faiblesses, compromis pour le prix plancher.
Cela recoupe ce que j'en pensais déjà (uniquement d'après lectures et vision de vidéos) : un petit synthé sympa, limité, mais avec des qualités (notamment sonores) très bien pour compléter un set-up léger. :bravo:
Bon test, qui effectivement, et comme le dis Will, montre les points forts de la machine tout en rappelant le positionnement "entrée de gamme" (sans connotation négative).

En tous cas saluons l'incursion d'IK dans le monde de la synthèse analo avec un truc original et qui semble sonner pour son prix ! Espérons que ce UNO sera suivi d'autres chiffres ;)
Citation de synthwalker :
Dans un DCO, l'horloge et le front d'onde sont numériques (en plus du pilotage).
Les VCO sont pilotés numériquement dans tous les synthés à mémoires (numériques), que ce soit celui-là ou le Prophet-6, le Prologue, mais aussi l'OB-X, le JP-8, le Prophet-5, le Memorymoog, etc. Les valeurs stockées en mémoire sous forme numérique sont converties en tensions de commande (donc analogiques) pour piloter les modules analogiques (VCO, VCF, VCA...). Mais pas le CS80 qui a 4 mémoires "analogiques" (le panneau avant en miniature où on place physiquement les mini-curseurs) ou alors les synthés sans mémoires (Minimoog, ARP Odyssey, MiniBrute par exemple) où les modules sont commandées par la position de résistances (les potards) ou de switches.

Merci pour ces précisions, c'est bien clair :bravo:
Découverte inopinée de ce test surprise ce soir ! Il à l'air tout sympathique ce petit synthé, une petite friandise à triturer :bave:
Je reviens lire plus en profondeur plus tard après une ou plusieurs nuits de sommeil :facepalm: