close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Claviers synthétiseurs analogiques
Matériel Claviers synthétiseurs analogiques {{currentManName}}swap_horiz Korgswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Superbe sur le papier, moyen à l’usage - Avis Korg Minilogue XD

Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Les utilisateurs avertis
Synthétiseur acheté d’occasion au printemps 2020. Je donne cet avis après 6 mois d’utilisation. Durant ce temps, il a été utilisé en live et répétition, comme principal synthé polyphonique de mon set (au coté d’un MS20 mini et nord electro). Avant d’acquérir ce synthétiseur, j’ai possédé plusieurs monophoniques (MS20, moog little phatty) et polyphoniques (Polysix, Nord wave). J’ai testé et joué sur de nombreuses machines analogiques et VA.

I - Ce que je recherchais avant d’acquérir ce synthé

J’étais à la recherche d’un synthétiseur polyphonique pour mon set up live. J’étais plutôt satisfait de mon nord wave mais je voulais un son plus gros, avec plus de caractère. Pour le déplacement vers les répétitions, je cherchais un clavier plutôt léger et compact facile à emporter dans les transports en communs. Pour jouer, une façade fournie de bouton appelant à essayer et jouer. Le XD répondait à tous ces critères, tant pis pour les petites touches, le pianiste que je suis devrait s’en accommoder. Après tout, je m’en sors bien avec le MS20 mini utilisé en live pour laisser l’ancêtre dans le studio.
Au niveau des capacités musicales, Je joue du rock psychélédique / progressif. Je cherchais un clavier capable de faire des sons classiques (pluck typés juno, quelques leads, nappes old school, orgues) et capable d’être programmé à la volée pour partir dans des effets.




II LA QUALITE SONORE

L’architecture de la partie analo est plutôt classique pour quelqu’un qui maitrise la synthèse soustractive. Avec le panneau, on s’y repère très vite.

Je ne retrouve pas ce que j’aime dans un analogique, cette couleur un peu grasse qui bave joliment. C’est pour moi beaucoup trop froid et droit. Je dirais même glacial. Les oscillos, le filtre, tout est propre, trop propre, clinique. On peut difficilement ajouter du vivant du fait des modulations trop limitées. J’ai l’impression de jouer sur un plug in de synthé limité.
 Le sweet spot est assez petit sur le synthé, il faut finement sculpter le son pour trouver quelque chose qui nous plaise. C’est un super synthé pour de l’électro, de la new wave. Mais pour du psychédélique avec une couleur retro tel que je le pratique, c’était une erreur. Je préfère les sonorités des VA (nord electro, nord wave et même microkorg !!!), qui me semblent paradoxalement sonner plus chaleureusement !

a - Les oscilos analos
Les osciles analos sont classiques avec de chouettes possibilités : 2 oscillos avec chacun trois formes d’ondes, (Saw descendante, Square, triangle). Pas de sine. On peut les synchroniser ou faire de la ring modulation, régler la shape. Sur le papier c’est super, mais à l’usage c’est ma principale déception : les oscillateurs sonnent droit, modernes, froids, partent très facilement dans des territoires sonores agressifs et métalliques que je trouve difficile à exploiter. Les réglages sont à doser avec beaucoup de parcimonie.

b - L’oscillo numérique
On peut l’utiliser de manière classique pour ajouter un sub ou du noise. Mais on passerait à coté. C’est une fonction géniale. Vraiment géniale. Tous les constructeur devraient prévoir un oscillo ouvert aux codeurs. On trouve des programmes parfois classiques mais qui servent de « boite à outil » créatrice, d’autre fois des programmes géniaux. J’en ai téléchargé quelques uns, les possibilités sonores sont d’un coup décuplées, c’est un synthé dans le synthé. Mais à l’utilisation concrète, la programmation nous ramène 20 ans en arrière : l’édition est pas trop mal foutue, issue d'une bonne reflexion et d'un compromis tout à fait acceptable. Mais il faut quand meme jouer du menu / sous menu. Dans la pratique, cette excellente idée se révèle laborieuse et peu intuitive, surtout dans mon utilisation. En contexte de création sonore en home studio, c'est monstrueux.

c- LFO
Un seul LFO très classique, assignable uniquement sur le pitch, le filtre ou la shape des oscillateurs (coucou le WPM). Peu de possibilités de modulation, je me retrouve vite frustré. Le LFO a des vitesses tout à fait respectables, il peut aller à la fois très vite ou très lentement, rien à redire sur ce point. On peut contourner le problème de l’oscillo unique en paramétrant le séquenceur. Sur le papier c’est génial, dans les faits c’est laborieux et peu pratique, particulièrement en live, pour enregistrer et surtout pour tweeker.




d - Les filtres
Un seul filtre passe bas assez enervé, c’est un bon filtre permettant pas mal de sons agressifs, il est gros, précis, musical avec un beau balayage musical, un peu froid. La saturation permet d’apporter plus ou moins de mordant, mais elle n’est pas vraiment paramétrable : OFF, 50% ou 100%. Parfois, on aimerait paramétrer plus finement, c’est frustrant.
J’ai ajouté un filtre passe haut numérique dans les effets pour mieux sculpter mon son.

e - Les enveloppes
Il y a deux enveloppes : une enveloppe classique (ADSR) sur le VCA, très précise pour sculpter le son. Je n’ai rien trouvé à lui redire. L’enveloppe du filtre est plus chiche, Attack et Delay seulement. On arrive quand même à trouver le son que l’on cherche, même si on se sent limité.

f - Les effets
C’est pour moi le gros point fort du synthé. Ils sont très réussis, et c’est peu de le dire. Les chorus sont profonds et mélodieux, les phasers apportent une jolie couleur chaleureuse, les flangers sont utilisables. Les reverbes et delay sont belles, bien paramétrables, on trouve très facilement notre son. Avec les effets paramétrés, j’arrive à trouver une couleur plus vintage au synthé. 
On trouve sur internet des effets magnifiques que l’on peut implanter dans le synthé, j’ai été bluffé par nombre d’entre eux. J’ai ajouté quelques effets utilitaires, comme un autre pack de filtres, ça dépanne bien. 

Les effets ont egalement des sous menus, ils peuvent être paramétrés en détail. A noter que le sweet spot des effet est très important. Cette qualité est géniale pour un synthé de ce prix, pour un synthé tout court.


g - arpégiateur et séquenceur
Je me sers de ces fonctions de manières très simplistes. Pour moi ça fonctionne très bien, facilement, c’est accessible, rien à redire sur ce point.


III - LA QUALITE MATERIELLE


C’est très bien construit, léger mais solide. Aucun problème rencontré durant les 6 mois. Les potards tiennent bien, les écrans sont lisibles sans éblouir. Le clavier est mini et peu agréable, mais a l’air plutôt solide. Pas de molette de modulation mais un joystick. Il faut aimer. Théoriquement c’est pas mal, mais en pratique je trouve ça peu pratique.
Le manque de pédale de sustain est vraiment dommage.






CONCLUSION

Sur le papier, le XD avait l’air d’un bon synthé. Dans la pratique, c’est un pétard mouillé. Entendons nous bien, c’est objectivement un bon synthé aux multiples possibilités. Son rapport qualité prix est excellent. C’est un instrument que je conseillerai à un débutant voulant comprendre la synthèse soustractive. Je le conseillerai aussi à un amateur de musiques modernes et actuelles ou « froides »(electro, techno, trap, new wave…) mais certainement pas pour des musiques plus « chaudes » (house, psychédélique, nu soul…). Pour moi, c’était un mauvais choix. Les mini touches sont un repoussoir, je n’aime pas jouer dessus, j’ai l’impression de m’empêtrer lorsque je veux jouer mes licks habituels, c’est désagréable. A cela s’ajoute surtout le son. On ne peut pas lui reprocher de manquer de caractère. Mais c’est définitivement un caractère que je n’aime pas. Je déconseille fortement ce synthé aux amateurs d’analo à l’ancienne. Le son est froid, clinique, droit et dur. Evidemment, je ne reproche pas un son plus froid à l’oscillateur numérique, mais celui ci pêche terriblement par ses commandes peu intuitives. Certes, ce n’est pas aussi alambiqué qu’une MPC ou une machine Elektron. Mais pour une personne qui comme moi a besoin de faire des sons à la volée dans un contexte jam ou live, c’est trop. Au final, on peut trouver des réglages qui font mouche, mais il faut être précis dans son dosage. Ce synthé a trop peu de sweetspots à mon gout, je passe des heures à affiner mes sons pour commencer à obtenir ce que je recherchais. Quasiment jamais il ne m’a emmené dans un territoire inattendu et agréable.

Avec le recul, c’est une erreur de casting. Malgré mes tests en magasin, la série logue ne m’avait pas vraiment emballée. Je m’étais laissé convaincre par le test d’AF, les possibilités théoriques du XD, la qualité des effets, le coté pratique du transport et les magnifiques démonstrations trouvées sur youtube (certaines réalisées par des membres talentueux du forum). Je m’étais convaincu qu’en persévérant, j’arriverai à des résultats satisfaisants et originaux. Mais force est de constater que je n’ai pas d’affinité avec cet instrument. Je vais revenir à un synthé plus classique, à l’esprit plus old school, avec peut être moins de possibilités mais qui correspondant mieux à mes usages.