close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Claviers synthétiseurs analogiques
Matériel Claviers synthétiseurs analogiques {{currentManName}}swap_horiz Rolandswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Ce qu'il fait il le fait bien - Avis Roland JX-3P

Rapport qualité/prix : Correct Cible : Tout public
Un petit avis à chaud, que j'étofferai plus tard.

Par nostalgie, j'ai racheté ce JX-3P que nous possédions avec un ami lorsque nous jouions de la musique électronique en duo.
Peu fortunés que nous étions, ce JX est resté un bon moment le seul polyphonique de notre parc de machines. Nous l'adorions au départ, puis l'avons haï à force de l'écouter.
Il est petit à petit passé au second plan, puis a terminé chez mon ami sous les gravats de son chantier de maison. Quel dommage.

Eh bien finalement, maintenant que je m'amuse avec, c'est un super synthé au son bien trempé. Rien à voir avec le Juno 106 de la même époque et au prix équivalent : deux machines radicalement opposées.
Si le Juno 106 me paraît avec du recul un synthé bien plus versatile, le JX-3P est en revanche capable de produire des sons plus étranges, des nappes planantes, des sons percussifs qui tournent très bien en séquence répétitive. Ce n'est pas tout, mais c'est en tout cas ce à quoi je le destine.

Les DCO ne sont pas très puissants, les formes d'onde carrées peu intéressantes faute de PWM. Mais ces lacunes sont comblées par la cross modulation. En mode "Metal", les textures deviennent très intéressantes, et assez uniques. En mode sync, on a des effets qui s'apparentent un peu à ce que j'obtenais avec un Prophet 600 (le volume en moins !)

Le filtre sonne très typé, agréable mais est loin de monter en auto-oscillation, c'est dommage.

Le LFO ne monte pas du tout assez haut en fréquence, c'est encore dommage.

Ensuite, c'est vrai qu'une seule enveloppe c'est léger, mais ce n'est franchement pas un gros handicap.

Le chorus quant à lui est un peu à la synthèse ce que les édulcorants sont aux desserts industriels, on a tendance à en mettre partout parce que c'est bien. Il faut le couper pour découvrir la subtilité de ce synthé, sinon tous les patches sonnent pareil.

Avec le Prophet 600 et le Jupiter 6, le Jx-3P était le premier synthétiseur à incorporer la révolutionnaire norme MIDI
Le MIDI du JX-3P se contente du program change, du note ON OFF et du pitch bend, le tout en mode OMNI. C'est idiot. Qu'est-ce que ça a pu nous faire galérer à l'époque. Il existait bien des filtres de canaux chez Roland, mais en 1985 ça coutait 2000frs. En euros actuels, c'est le prix d'un Korg Minilogue.

Il existe des manipulations à faire au démarrage (que j'ignorais à l'époque) pour bloquer le MIDI sur le canal 1. Cette manip et bien d'autres sont accessible sur cette remarquable page http://www.florian-anwander.de/roland_jx3p/jx3p_howto.htm
Sur les premiers modèles, cela ne fonctionne apparemment pas, il faut alors remplacer la ROM par une plus récente qu'on trouve pour 10€ sur des sites que je ne nommerai pas.

La programmation des sons du JX est très facile depuis le tableau de commande de base vu qu'il n'y a que 32 paramètres. Évidemment, avec le programmeur optionnel PG200, c'est un autre monde, on accède à tout via des boutons dédiés, ce doit être super. Je ne l'ai jamais essayé. Il existe un clone du PG200 : le DT-200 de chez Dtronics. Pas cher (275€) et très bien construit apparemment.

EDIT du 4 juin 2020 : je viens de recevoir le PG200. Beaucoup plus de finesse dans les réglages que le curseur SENS du panneau de contrôle général où les valeurs sont modifiées par crans assez grossiers. C'est un plaisir que de modifier un son en temps réel. Le très gros plus : imaginez que vous modifiiez un son existant, que ce patch vous plaise vraiment, mais que vous ne sachiez pas sur quelle mémoire l'affecter de peur d'effacer un beau son. Eh bien tout simplement les valeurs des boutons sont là pour rappeler ce nouveau patch lorsque vous tombez sur une mémoire libre (à condition d'avoir bien bougé tous les paramètres sur chaque bouton évidemment)

Plein d'autres mods existent sur le marché comme l'upgrade KIWI Technics qui apporte une multitude de paramètres et de fonctions en plus. Pour celui-ci, je suis un peu réservé car la synthèse du JX-3P a le mérite d'être efficace et simple.
Ensuite, d'autres kits se trouvent en occase comme le River https://riversynths.com/product/jx-3p-midi-expansion/, qui permet le contrôle de tous les paramètres en CC, et une charte MIDI plus complète.

Au chapitre des légendes non vérifiées, il paraîtrait que les derniers exemplaires du JX-3P étaient pourvus de la vélocité. J'aimerais savoir si c'est vrai.


J'ai dit dans un avis précédent sur le JX-8P que je ne comprenais pas cet engouement pour le 3P, mais je reviens un peu sur mes propos : Le JX-3P est moins polyvalent, mais a plus de caractère. Il n'utilise pas les mêmes circuits pour les oscillateurs et pour les filtres et cela s'entend clairement.
Et finalement, ce petit séquencer pas à pas est bien amusant.

Ce synthétiseur est d'une fiabilité exemplaire. Celui que je viens d'acheter était rempli d'1cm d'épaisseur de poussière et de poils d'animaux de compagnie. Un simple nettoyage des cartes, contacts clavier et des potentiomètres... il joue juste, ne crachote pas. Aucun des composants n'est vulnérable comme c'est le cas chez les équivalents (Juno 106, Polysix). Ainsi vous pouvez y aller en confiance. S'il fonctionne correctement à l'achat, pas trop de souci à se faire. Remplacez la pile par précaution bien qu'elle ne soit pas sujette à fuite apparemment.

Enfin concernant la cote, cela semble s'être un peu calmé pour ce modèle et c'est très bien. A moins de tomber sur un exemplaire nickel : le payer, sans le PG200, plus de 500€ me paraît exagéré.

Edit : j'ai retrouvé le prix payé en 1983 : 10.000 frs, soit 1500€ de l'époque, et donc environ 3000€ en 2020 en tenant compte à la louche de l'inflation.
En comparaison, la même année le Sequential Prophet 600 (le Prophet du pauvre) coutait 17.000 frs, le Prophet 5 était à 26.000 frs et le Prophet T8 à 48.000 frs. Le JX-3P était donc le premier polyphonique à mémoires et interface MIDI abordable.

Pour finir, je joins 2 petits extraits sonores de boucles réalisées avec le JX-3P il y a bien longtemps.

photo