LiveRendez-vous jeudi à 12h30 pour "On refait le patch" sur Reaper 6 !
close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Claviers synthétiseurs analogiques
Matériel Claviers synthétiseurs analogiques {{currentManName}}swap_horiz Rolandswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Strings, Human Voices, Vocoder At Its Best - Avis Roland VP-330

Rapport qualité/prix : Mauvais Cible : Les utilisateurs avertis
Le VP-330 de Roland n'est pas le clavier à choisir si vous recherchez un instrument polyvalent, aux possibilités sonores infinies, permettant de faire des basses énormes ou des bruitages exotiques. Le VP-330 propose 3 fonctions: un son de strings, un son de voix humaine et un vocoder. C'est tout !

Par contre il faut bien l'avouer, ce qu'il fait, il le fait parfaitement...en contre partie, il est relativement rare, et les prix qui sont proposés sur le marché sont majoritairement complètement exagérés. J'ai eu la chance d'en trouver un chez un musicien qui l'utilisait à la fin des années 70 début des années 80 dans un orchestre de variété et qui ne l'appréciait plus à sa vraie valeur, convaincu que les claviers arrangeurs actuels pouvaient parfaitement remplacer un tel instrument. Mon VP-330 a donc "dormi" pendant plus de 20 ans dans une armoire.

Ayant déjà un Roland RS-202 ainsi qu'un Solina String Ensemble, je savais déjà un peu à quoi m'attendre au niveau de la section string machines. Mais je n'avais toujours pas de vocoder valable ni de sons de human voices analogiques. Maintenant c'est chose faite...

Le VP-330 est extrêmement simple à utiliser. Pas d'écran LCD, pas de menus, pas de matrice de modulation, pas de mémoire non plus, uniquement quelques boutons ainsi que des faders, le tout est contrôlé par un clavier 4 octaves ne répondant ni à la dynamique ni à l'aftertouch. Le VP-330 est équipé d'une sortie audio stéréo (!), d'une entrée micro au format XLR et jack pour le vocoder ainsi qu'une entrée afin d'utiliser une source audio externe comme porteuse pour le vocoder. Le midi n'existait pas à l'époque. Sinon, il y a encore une connexion pour une pédale de sustain "hold" pour le vocoder ainsi que pour y brancher une pédale de contrôle pour le pitch. Et dernièrement, il y a également encore une sortie casque.

La section string est réduite à son minimum: deux switches afin de choisir si l'on veut assigner le son de string à la partie supérieure ou inférieure du clavier (dont le point de split est fixe), un fader qui règle la tonalité (plus ou moins claire) ainsi qu'un fader pour l'attaque du son. A noter que le fader de release est partagé autant par la section string que la section human voices. Cette section permet d'ailleurs de choisir entre une voix masculine et féminine (ou les deux ensembles) ainsi que l'assignation à la partie haute et basse du clavier.
L'effet ensemble est toujours engagé pour la section strings, par contre il est possible de choisir de l'appliquer ou non pour la section human voices, de même que pour le vocoder. Sinon, il y a encore un effet de vibrato (avec réglage du delay, de la vitesse et de la profondeur d'effet) que l'on peut appliquer aux différents sons. On aime ou on aime pas...chez moi, il est généralement éteint.
Ensuite, il y a le vocoder. Il y a le choix d'utiliser la porteuse interne au VP330 ou d'utiliser une porteuse externe. Pour ma part, je trouve que le vocoder lui-même justifie pratiquement la raison d'être de cet instrument. Il est très intelligible, incroyablement musical et permet autant de faire des sons de nappes vocales autant que des voix robotisées. Je l'utilise avec un microphone Shure SM58 et cela fonctionne parfaitement.
Avec la possibilité d'utiliser des sources sonores comme porteuses, les possibilités sonores vont très loin...mais tous les sons ne se comportent aussi bien que certaines nappes bien fines et définies.
Sur la gauche du clavier il y a encore les 3 faders qui permettent de définir les volumes des 3 sections strings, human voices et vocoder. Autant dire qu'en ayant les 3 sections ouvertes, il est possible d'obtenir des nappes bien chargées et très denses.

Au niveau sonore, il faut bien le dire que le VP-330 a un caractère très typé. Il est presque difficile de ne pas associer le son de strings et d'humain voices aux enregistrements de Vangelis du début des années 80, tant il a été utilisé par ce dernier. Et c'est peut-être aussi le plus gros point faible de cet instrument.

Utilisé sans aucun effet externe, ça va encore, mais dès que l'on y applique une grosse reverb de type hall vintage (une Lexicon 224 idéalement...), et que l'on s'amuse à jouer une suite descendante chromatique de 3 à 4 accords majeurs joués avec la section string, on se retrouve instantanément projeté au début du thème principal de Blade Runner.

La section human voices est quand même déjà plus spécifique. Je l'aime énormément, elle permet d'ajouter cette dimension d'effet chorale, parfois presque un peu comme un son de chœur provenant d'un Mellotron, mais plus doux, moins typé.

J'utilise mon VP-330 constamment branché à une pédale de volume stéréo. Ceci me permet de mieux jauger la dynamique, avec des attaques encore bien plus lentes que celles imposées par les enveloppes internes (fader attack). Mais également de faire noyer le son de manière très progressive et contrôlée.

En comparaison avec le Solina qui lui ne propose que des sons de strings, je dirais que le son du VP-330 est plus civilisé, moins chargé dans les fréquences médianes. Le VP-330 est plus aérien, plus large (merci la stéréo), plus orchestrale. Le Solina est nettement plus dru/raw, toufu, avec un effet ensemble plus prononcé et efficace.

Si je le compare avec le Roland RS-202, le son est plus récent. Le RS-202 possède ce délicieux charme sonore du milieu des années 70. Une présence sonore bien dense, sucrée, chaude, impossible à atteindre avec le VP-330 ou un Solina.

C'est bien là que l'on remarques que tous ces instruments sonnent de manière différente.

Si vous n'avez pas la chance de trouver un VP-330 pour un prix correct, vous pouvez toujours vous rabattre sur le Roland VP-03. Celui-ci propose une très bonne émulation du VP-330 sous forme ultra-compacte et numérique. Par contre, il faut accepter le faire qu'il n'y a qu'une polyphonie de voix et qu'une porteuse externe ne peut être branchée que via USB.