close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Claviers synthétiseurs analogiques
Matériel Claviers synthétiseurs analogiques {{currentManName}}swap_horiz Rolandswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Superbe vocodeur vintage - Avis Roland VP-330

(Note: je possède la version MkII)

Clavier 4 octaves sans vélocité ni aftertouch, mais de belles grandes touches blanches et noires agréables quand même.

Trois sections (Vocoder, Strings, et Human Voice) utilisables simultanément, en split (2 + 2 octaves) ou en superposition, avec réglage des niveaux pour chaque partie.

Connectique simple : sortie stéréo, entrée micro (XLR et Jack sont disponibles) avec possibilité d'entendre la voix directe, entrée synthé externe pour servir de porteuse pour le vocodeur.

Il y a 2 entrées "Control" pour le pitch et le "vocoder hold", que je n'utilise pas. Et une sortie casque.

UTILISATION

Utilisation assez simple sans manuel. Tout est là, sous les yeux. Un peu de chipotage au début suffit à exploiter la machine au maximum de ses possibilités, ensuite c'est l'imagination du musicien qui prend le relai.

SONORITÉS

Le son est très typé, mais sublime.

La section "Strings" dispose d'un chorus permanent, d'un réglage de tonalité (sorte de filtre passe-bas), réglage de l'attaque et du release. C'est un son purement synthétique, dans le style d'un ARP Solina mais avec son propre caractère (et sans doute moins de paramètres qu'un "String synthesizer" dédié).

La section "Human Voice" dispose de 2 sonorités différentes, superposables ou splitables (qui en réalité sont quasi les mêmes sonorités mais décalées d'une octave), d'un vibrato paramétrable et d'un effet d'Ensemble (chorus). Le réglage du Release est partagé avec la section Strings. Le son est assez pauvre sans l'effet d'Ensemble (on peut imaginer l'utiliser avec des effets externes), mais devient sublime dès que celui-ci est enclenché. Encore une fois, pas de réalisme à l'horizon, on dirait des voix venues de l'espace.

La section Vocoder partage la plupart des réglages de la section "Human Voice", mais dispose d'un effet d'Ensemble indépendant, et d'un réglage de tonalité.

C'est la partie Vocoder qui me l'a fait acheter, et je ne suis pas déçu. J'avais un Alesis Ion qui dispose d'un effet Vocoder vraiment médiocre, et là c'est totalement incomparable.

Avec le VP330 on comprend bien ce qui est prononcé, qu'on utilise la source interne ou une source externe comme porteuse. Il n'y a pas de bandes paramétrables, mais le réglage de tonalité remédie à cette absence dans une certaine mesure.

AVIS GLOBAL

J'utilise ce synthé depuis février 2011, et nous sommes fin mars au moment d'écrire ces lignes. J'ai demandé à plusieurs reprises à son propriétaire s'il ne souhaitait pas le vendre, jusqu'au jour où il s'est décidé. Je connaissais l'engin de réputation, mais les démos YouTube (malgré leur médiocrité) et un prêt de deux semaines ont fini de me convaincre de l'acheter.

Je suis en train de l'utiliser sur des enregistrements démos de mon groupe (mix de rock, pop, progressif, metal) et je compte m'en servir pour mon projet perso qui comportera plus de sonorités synthétiques, mais toujours dans un contexte pop/rock (je fais aussi guitare et chant). En tant que fan de Vangelis et JM Jarre, j'adore les sonorités de synthés "old-school".

Ce que j'adore c'est sa sonorité vintage inimitable et le côté intelligible du Vocoder.

Ce que j'aime le moins, c'est le côté fragile dû à son âge... Je ne prévois pas de m'en servir en concert, je chercherai une alternative le moment venu (style Korg R3), quitte à y perdre un peu en qualité de Vocoder.

Un avis précédent évoque le problème de l'enveloppe (attack et release) qui n'est pas polyphonique. Cela est une caractéristique importante de l'instrument, que je ne trouve pas génante pour ma part. Le résultat est que l'attaque n'influence que les premières notes jouées tant qu'on maintient au moins une touche enfoncée, et le release revient brutalement à zéro quand on joue une nouvelle note après les avoir toutes relachées. Je contourne ce problème ... en utilisant un autre synthé pour les nappes!