close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Synthés virtuels FM
Matériel Synthés virtuels FM {{currentManName}}swap_horiz Native Instrumentsswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Lançons nous dans la FM! - Avis Native Instruments FM8

Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Les utilisateurs avertis
Pas mal d'avis déjà sur le FM8, qui est une valeur sûre depuis bien des années, mais c'est un synthé que j'aime vraiment, donc j'y vais de ma prose, même si j'arrive quelque temps après la bataille..
Aucun problème particulier à l'installation. L'autorisation se fait aisément en ligne grâce au logiciel "Service Center" fourni par Native Instruments.
Le FM8 est donc un instrument à synthèse par modulation de fréquence, update du FM7, lui même inspiré du célèbre hardware DX7 de Yamaha.
Le FM8 se compose de huit opérateurs qui peuvent se moduler entre eux selon toutes les combinaisons imaginables (chacun des six premiers peut même se moduler lui-même), grâce à une petite matrice remarquablement faite. Les opérateurs A à F offrent un choix de trente deux formes d'onde. Le septième opérateur ("X") est un générateur de bruit et processeur de distortion. Le dernier ("Z") offre deux filtres multimodes. Il y a même un neuvième opérateur: L'entrée. On peut en effet utiliser comme opérateur n'importe quel son externe. Je passe sur la foultitude de paramètres dont dispose chaque opérateur dans le mode "expert", y compris une courbe d'amplitude qu'on peut "complexifier" à loisir.
Mais voyons les autres pages: Une page "Easy" permet d'intervenir facilement sur le timbre et l'amplitude du son en général. Sur cette page, on peut aussi faire du morphing entre différents presets. La page "Effects" offre douze processeurs de très bonne qualité. On a aussi une page pour l'arpégiateur à trente deux pas extrêmement bien fait et pratique. Enfin, sur la page "Master", on peut régler les volumes d'entrée (le cas échéant) et de sortie, la polyphonie et l'unison détunable (de 1 à 64 voix), le pitch, le portamento, les paramètres généraux de l'arpégiateur, la "qualité" analogique (on peut imiter les comportements aléatoires des synthés analogiques) et numérique (on peut intervenir sur la résolution du son en nombre de bits) et enfin l'assignation des contrôleurs. A noter que tout peut être contrôlé par MIDI grâce au "MIDI-Learn" (en haut à droite de l'interface.) A noter enfin que l'on dispose de deux LFOs présentant un choix de trente-trois formes d'onde.
Avec le FM8 sont fournis plusieurs centaines de presets de fort bonne qualité (ceux du FM7 et autant de nouveaux presets.) Enfin, on a droit à un manuel de plus de cent cinquante pages, fort utile et en Français.

Je n'ai jamais eu aucun problème de fonctionnement sur Mac Book Pro avec MacOS 10.7.5 et Digital Performer. La charge CPU est très modeste pour un instrument de cette puissance, sauf bien sûr si on va chercher des unisons à 64 voix, mais j'aime à penser que c'est un cas exceptionnel.

J'utilise le FM8 depuis environ cinq ans. J'ai tout de suite été impressionné par la qualité et la variété des presets fournis (par exemple, les courbes d'amplitude complexes permettent d'obtenir des sons évolutifs de toute beauté.) Au début, j'étais bien sûr un peu intimidé par le principe de la FM. Mais en tâtonnant, je me suis vite aperçu qu'il n'était pas si difficile d'intervenir sur les sons dans la page "Expert". Et je ne vous dis pas ma joie, le jour ou j'ai réussi pour la première fois à créer tout seul un son qui ressemble à quelque chose (un chouette son de violoncelle en l'occurrence.) Certes, la FM est beaucoup moins intuitive que la synthèse soustractive, ce pourquoi j'ai classé le FM8 comme s'adressant à un public averti. Mais ce synthé est organisé de manière à la rendre la plus simple possible et il est vraiment un instrument idéal et on ne peut plus didactique pour découvrir et apprendre à manipuler la synthèse FM.
Le FM8 est donc un dérivé du DX7, mais il est extraordinairement plus puissant que le vieux hardware Yamaha. On peut s'en rendre compte par comparaison en chargeant dans le FM8 les banques de sons du DX7, facilement trouvables sur le net (Googlez sur "Sysex DX7", downloadez, puis faites "import sysex" dans le FM8.) On peut alors s'amuser à améliorer ces sons!
Au total, programmer ce synthé est une aventure passionnante qui réserve les plus belles surprises. Je le répète: C'est un des synthés que je préfère. Lançons nous dans la FM!

[edit] Pour les sons du DX7, cliquez sur ce lien:
http://www.synthzone.com/midi/yamaha/dx7/dx7patches2000.zip
Merci Guyomette.