close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Synthés virtuels hybrides
Matériel Synthés virtuels hybrides {{currentManName}}swap_horiz Native Instrumentsswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Avis_Native Instruments - Massive X - Avis Native Instruments Massive X

Rapport qualité/prix : Correct Cible : Les utilisateurs avertis
Native instruments - Massive X

Le synthé a été annoncé en grande pompe par Native Instruments pour la sortie de la Komplete 12, repoussé car non finalisé, sorti d’ailleurs pas bien fignolé. Mais aujourd’hui le synthé qu’on a entre les mains est polishé ce qui va me permettre de donner mon avis personnel sur le synthé.

Massive X c’est un peu le “All in One” pour Native instruments, c’est un synthé virtuel basé sur les tables d’onde blindé de contenu, bouffi & obèse de fonctionnalités. L’interface en deux niveaux est inspirée de Pigments d'Arturia.
Le premier niveau correspond à toute la chaîne sonore plus les effets, et le second à toutes les différentes modulations. En terme d'ergonomie je trouve le synthé plutôt bien pensé mais également plutôt foutraque. On retrouve le même systême d’assignation de modulation que dans Pigments, où chaque type de modulation a une couleur différente, et on dose cette modulation avec des cercles autour des boutons des paramètres. Cette méthode était déjà la dans les blocks Reaktor donc difficile de crier au plagiat, même si ça se voit que Pigments à beaucoup inspiré l’équipe derrière Massive X, et c’est tout à fait normal vu comment le travail d’ergonomie derrière ce dernier était de qualité. Quitte à s’inspirer autant s’inspirer de ce qui se fait de mieux.
Par contre le trouve Massive X beaucoup moins agréable à l’utilisation que Pigments. Je sais pas ça vient peut-être de moi, mais je le trouve pas agréable de créer avec. Peut-être qu’il est trop puissant, et qu’on peut vite se sentir découragé devant cette débauche de moyens à notre disposition. L’interface est redimensionnable, on a un facteur de 4 entre la taille minimale et la taille maximale. On a également le choix entre plusieurs “skins” mais qui sont plus ou moins des variations des thèmes clair et sombre.

Par contre il sonne, je sais que certaines personnes sont un poil déçues du son de Massive X, mais pour moi c’est du bel ouvrage. Le son est très moderne certes, mais il est également très bon, puissant et pour tout vous dire bien mieux que le premier Massive qui moi ne m’a jamais totalement conquis.
Coté ressource processeur il est très bien optimisé, on a l’impression qu’il est lourd car il ne gère pas sa charge processeur comme d’autres instruments virtuels, il ne multiplie pas sa consommation par l’augmentation de la polyphonie, il consomme dès le choix du preset le maximum qu’il peut ce qui n’est pas énorme chez moi (5% de mon gros Ryzen 3900X pour les patchs les plus lourds) eu égard du son qui en sort. J’ai pas dit qu’il était léger et qu’il tournerait comme un charme sur une configuration d’il y a dix ans, attention !

Le schéma audio démarre avec deux moteurs identique de table d’onde. On choisit parmi la centaine de disponibles qui couvre la plupart des timbres possibles, auxquelles se multiplient la possibilité de rajouter un Mode avec lequel la table d’onde va réagir . Il en existe une dizaine de différents et chaque mode à des sous Modes. Rien que là déjà c’est du costaud, même si on ne peut pas importer ses propres tables d’onde, on a quand même la sensation d’être submergé de possibilités. Il y a une combinaison de variantes incroyable et s’investir dedans demande un temps fou pour ne serait-ce qu’effleurer la surface des possibles.

Le son passe ensuite par les 2 modules de Noise, dont bizarrement ici on peut importer ces “Noise table”, mais par défaut il y a en déjà plus de cent avec lesquelles déjà s’amuser.

On passe à la section Filtres. On a un choix de dix filtres différents, et chaque filtre à des choix de pentes différentes de résonance. On a les classiques filtre Ladder et SVF, et bien d’autres choix encore, les filtres sonnent très bien mais encore une fois que de choix !

Vient ensuite le module de Distorsion dans lequel on a un choix de 11 types de distorsion différentes, on peut en mettre jusqu’à trois. On arrive ensuite au “VCA” puis dernier module de la chaine sonore les effets qui regroupent des effets dits de modulation (Flanger, Phazer, Chorus), un delay,une reverbe, un EQ et un outil de spatialisation. On peut en chainer jusqu’à trois et on est pas limité à un seul de chaque. D’ailleurs à chaque FX ou presque on a le droit à des presets.

Bon déjà là on a de quoi faire, mais ce schéma logique n’est pas linéaire ! Car le synthé est un semi modulaire, on a un onglet “Routing’ qui permet de connecter chaque paramètre du moteur de synthèse comme on le souhaite. Encore une fois c’est très puissant, mais on peut vite s’y perdre.

Juste avant l’onglet “Routing” on a un onglet “Voice” pour gérer le comportements des voix du synthé pour jouer en mono, à l’unisson, on en mode polyphonique, bon là encore on peut faire des choses bien plus complexes mais je vais pas tout détailler.
D’ailleurs en haut du synthé on a seize boutons assignables pour faire des “Macro”

Coté modulation maintenant, on a : trois modules “Performance” qui sont trois modulations pour faire des mouvements rythmiques.

On a ensuite trois enveloppes et 6 LFO , la première enveloppe est fixe mais assignable à son choix, tous les 8 autres modulations sont à choisir selon qu’on veut une enveloppe ou un LFO. Il existe deux types d’enveloppe la première est est une enveloppe D ADSR dont on peut gérer la forme de la courbe de l’attaque et du sustain. La seconde est une Exiter Envelope qui agit comme un resonator et qui est très efficace pour faire des bruits de percussion.
Le module LFO nommé Switcher LFO est le LFO de base, on a 16 courbes différentes pour ce LFO, et on a un Random LFO qui comme son nom l’indique permet d’ajouter de l’aléatoire dans son patch. Bon honnêtement il y a de quoi faire. On peut assigner 2 à 3 de ces modulations par paramètre, alors autant le dire on a la possibilité de faire des choses bien débiles. :cool:

Ensuite viennent les 4 modulations de Tracking qui permet d’éditer via une courbe la réaction d'un paramètre selon l’endroit du clavier que l’on joue. Et on termine avec La modulation Voice Randomisation qui permet subtilement de donner de l’aléatoire au son, en modifiant très légèrement le tuning du son par exemple. C’est pour donner un côté moins droit et froid, et plus vivant au son.
Bon il y a encore d’autres petites subtilités du côté des choses qu’on peut faire mais le gros est là.

Mon avis du synthé c'est qu'on a trop de choix, trop de possibilités nous sont donnés, j’ai l’impression que NI a voulu faire le synthé ultime et mettre le paquet et poser le paquet sur la table pour montrer à la concurrence que c'est eux les patrons. Ce champ infini des possible pour le sound designer acharné peut être un vrai plus, mais pour le musicien qui aime quand même mettre les mains dans le cambouis c’est excessif. On est vite perdu dans le choix que l’on a. On a comme l’impression d'être dans un restaurant où tous les plats du monde seraient représentés sur la carte ; on a la migraine rien qu’à l’idée de faire son choix. Et pour moi le fameux adage “le trop est l’ennemi du bien” est tout à fait représentatif de ce qu’est Massive X.
Bon, par contre c’est un synthé qui sonne d’enfer, et qui permet de faire quasi tous les timbres utiles en musique existant. C’est un synthé somme, dont j’aurais aimé qu’il soit peut-être un peu moins touffu, ou alors un peu mieux organisé. Pourtant on sent le travail ergonomique derrière mais ils n’ont pas réussi à me le rendre suffisamment attirant. C’est le synthé du sound designer professionnel qui lui doit prendre un pied monstrueux avec toutes les possibilités qui lui sont offertes. 4/5

Les plus :
_Le son & la qualité des effets
_La consommation CPU tenue eu égard de la puissance du synthé
_Un synthé somme qui offre une multitude de possibilités
_Interface redimensionnable et possibilités de choisir sa skin
_Qualité des presets

Les Moins :
_Interface trop touffue
_Trop de possibilités.

4/5