close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Synthétiseurs hybrides analogiques/numériques
Matériel Synthétiseurs hybrides analogiques/numériques {{currentManName}}swap_horiz Dave Smith Instrumentsswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

LE NOUVEAU PROPHET!!! - Avis Dave Smith Instruments Pro 2

Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Les utilisateurs avertis
Le Pro 2 est le dernier né de la série des Prophet inauguré par Dave Smith via Sequential Circuits en 1978 avec le premier de tous, le Prophet 5. Plus de 35 après, la série reste toujours un gage de qualité et se distingue toujours singulièrement de la concurrence tant par ses aspects techniques que sonore.
Le Pro 2 comme son nom l'indique est, de ce fait, le fils ''légitime'' du Pro 1 sorti en 1980.
Qu'en est il des aspects techniques du Pro 2:
4 oscillateurs basés sur du DSP
1 sous oscillateur sinusoïdal
Par Oscillateurs:
-4 formes d'ondes
-13 Superwaves (pour varier les plaisirs)
-3 types de bruit par oscillateur: Blanc, rose, violet (non cumulable avec les formes d'ondes)
Modulation de fréquence croisée
Mode Paraphonic 4 notes (très intéressant)
Double filtre analogique: Série ou parallèle (impressionnant)
5 effets numériques (dont un sensé reproduire
4 LFOs synchronisables
16 x 2 matrices de modulation
Séquenceur pas à pas: Jusqu'à 32 pas par séquence et jusqu'à 16 pistes
Arpégiateur 32 pas
Distorsion analogique stéréo
Presets: 396 utilisateur et 396 usine
Entrée ligne sur Jack 6,3 mm
2 sorties ligne sur Jack 6,3 mm
4 entrées CV et 4 sorties CV sur mini Jack 3,5 mm
1 sortie Gate sur mini Jack 3,5 mm
Sortie casque sur Jack 6,3 mm
Connexions pour pédales d'expression et de sustain
MIDI In/Out/Thru
Port USB (MIDI)
Dimensions: 742 x 325 x 105 mm
Poids: 8,5 kg

UTILISATION

Déjà, à l'ouverture du carton et au déballage le Pro2 est très séduisant embarquant avec lui une partie de la robe du Prophet 12.
Un coffrage de métal noir pour la surface et de bois pour les côtés et le fond, 65 potards, un éclairage des boutons (50), un écran de qualité avec défilement instantané des fonctions en cours, une alim° digne de ce nom et un sentiment de solidité très net.
L'utilisation se fait aisément dès lors que l'on a quelques connaissances en synthèse (sinon ce sera nettement plus long). Les utilisateurs de machines Dave Smith retrouveront leur marque à coup sûr, ici on est en territoire connu.
Les nombreux potards permettent d'agir très rapidement sur de nombreuses fonctions et l'écran très fluide fait défiler les valeurs avec beaucoup d'aisance. Bref la prise en main est exemplaire à tous les niveaux.
Pour une fois le manuel me parait plus à son avantage que sur les précédents modèles de la marque. Ca n'explique en rien les notions de synthèse mais je le trouve plus didactique et avec une meilleure approche de l'appareil. Pour être honnête je ne l'ai pas vraiment ouvert, tout m'a paru assez cohérent sans avoir à le feuilleter.
L'édition des sons est extrêmement simple par deux pressions sur le bonbon ... "write''.

SONORITÉS

Le son est une donnée très importante sur un appareil comme le Pro 2 car comme son nom l'indique, il est sensé donner suite au Pro 1 paru en 1980. Alors qu'en est il vraiment? Avec 4 oscillateurs +1 Sub Osc, la machine a une belle longueur d'avance sur ce qui se fait en général chez la concurrence (entre 1 et 3 osc max°) donc on a de grandes chances de voir du paysage. Car en plus des 4 formes d'ondes de bases proposées le Pro 2 possède 13 'Superwaves' c'est à dire des forme d'ondes complémentaires assez inédites dans ce type de clavier 'Tines', 'Melow', 'church', Muted', Nasal' etc... et ça étend très nettement la palette sonore de l'appareil. Mais ce n'est pas fini parce que toujours pour chaque Osc on a droit à 3 type de bruit: 'blanc', 'rose', violet'.
Sans compter les 5 enveloppes disponibles: 2 pour les filtres, 1 pour le VCA et 2 en Auxiliaire.
Alors oui le son est là et sans hésitation je peux dire qu'il ne démérite pas son nom. J'ai un Pro 1 et j'ai eu la curiosité de les faites jouer côte à côté. Surprise! Le Pro 2 à une patate folle et n'a pas à rougir à côté de son ancêtre, loin de là. Certes le son est plus 'droit' bien sûr, mais il y a moyen de moduler les DSP et des les rapprocher de signaux typés VCO's. Dans les basses profondes on a un grain assez similaire et ça envoi sec, les enceintes le sentent bien! Ce sont bien sur des générations d'innovations qui les séparent et Dave Smith à beaucoup progressé tout comme la technologie de ses synthétiseurs. L'intégration d'un double filtre inspiré du Prophet 5 et du Oberheim SEM permet au Pro2 de varier les ambiances ou... de les fusionner puisque l'on peut user de ces deux filtres simultanément avec les 4 oscillateurs (en mode 'serial' ou 'parallèle'). Ca permet pas mal de variations en temps réel même si je n'aime pas du tout le filtre typé SEM (mais il ouvre toutefois, de nouvelles perspectives en terme de sons éthérés voir de percussions).
L'arpégiateur fait son travail (très bien d'ailleurs) avec les variations d'usage, donc RAS a signaler de ce côté là.
Le séquenceur comme d'habitude chez DSI est particulièrement réussi avec une nette amélioration dans sa programmation puisque l'on a le choix entre du 'temps réel' ou du 'pas à pas'. La durée du sequencing est passé de 16 pas à 32 et mine de rien ça fait une vraie différence. Surtout, il faut mentionner la possibilité de placer jusqu'à 8 lignes sur une même séquence (alors que les précédentes machines DSI en étaient pourvues de 4)! Du jamais vu sur un synthétiseur de ce genre!! Ces mêmes séquences sont modifiables en direct via la ligne de boutons (16) dédiée. Toujours dans la nouveauté, on peut y ajouter des modulation de filtre, résonance ou d'enveloppe en temps réel. Hallucinant! Vos lignes de programmations prennent alors une dimension personnel au point de rendre le son 'unique' et tout à fait singulier.
La matrice de modulation apparaît via l'écran et permet tous les routages possible, presque sans limite, un nouvelle fois vertigineux tant les possibilités sont vastes. D'ailleurs il me parait important pour les plus novices de ne pas partir de presets déjà finement modulés mais d'un 'Basic program' afin de vous faire la main et explorer les différents paramètres de l'appareil (aller dans Global, alinéa 31 et 'write now'), c'est comme un modulaire, tous les modules sont patchable via la fonction 'MOD'. Vertigineux! On peut, concrètement se fabriquer toute une palette se sons uniques avec beaucoup de simplicité.
La section 'effets' propose un delay paramètrable et très approfondi en 4 sections dont une sensée reproduire plus fidèlement un delay analogique. Pour une fois je trouve l'ensemble de cette section très pertinente et ça donne de superbe relief à certains réglages.
Et pour finir (?) le Pro2 propose 396 sons d'usines assez inégaux (et non modifiable) et 396 emplacements utilisateurs, ça laisse quand même pas mal de marge. Je ne peux donc que suggérer la création de ses propres patchs afin d'explorer les abysses de la machine et s'approprier le/les son(s) comme il se doit.
La paraphonie est un élément magistral sur le Pro2. Une fois votre son sculpté (avec les 4 osc sur la même onde pour que ce soit cohérent) et finement travaillé, il est possible, par un subtil tour de 'playback' de la voie Mono d'en obtenir 4. MISC PARAMS puis KEY ASSIGN et avec le POT 4 faites défiler jusqu'à PARAPHONIC. C'est binaire mais ça dépanne notamment sur les sons plus éthérés.

AVIS GLOBAL

Reçu peu de temps après sa sortie, ça été la baffe directe! Je l'avais pourtant essayé quelques semaines auparavant avec le P12 mais l'exemplaire de démo était déjà réservé.
Le ressenti avec un synthé de ce type (mono/hybride) est extrêmement rare (sonorités amples et massives, puissance, possibilités, finitions, robustesse, flexibilité, look) pour le signaler. Il en ressort l'impression d'un instrument extrêmement autonome (il peut faire une multitude de choses) et à l'aise sur bien des points.
Pourtant j'en ai eu des claviers de toutes sortes mais le Pro2 est une synhèse de ce que l'on peut faire de mieux aujourd'hui sans dénigrer l'héritage (la ligné des Prophet) d'un passé assumé et renouvelé.
Le meilleur MonoSynth sur le marché? Pour ma part, puisque le Evolver à disparu, sans hésitation oui!
Ultra recommandé!!!

ENJOY!!!

Edit 10/08/2015. Attention toutefois, suite à cet avis, j'ai reçu quelques messages quant à la comparaison du Pro1 et du Pro2. Je ne me suis pas arrêté sur ce point très longtemps dans l'avis mais il faut être très claire sur cette partie, ni l'un ni l'autre ne peuvent se 'remplacer'. On arrive, en les faisant jouer simultanément à des similitudes troublantes (les basses et quelques leads) mais de par leurs architectures tant au niveau des oscillateurs VCO/DCO que du/des filtre(s), des enveloppes , du séquenceur etc… Ils sont un peu différents! Et si l'un parait plus à son avantage sur l'autre ils ne peuvent prétendre à plus de similitudes que cela. L'esprit y est sur bien des points (petit, compact, puissant, sonorités très proches sur certains réglages, didactique etc…) mais pas plus. Un Pro 1 ne vaut pas un Pro 2 et inversement. Si vous avez la chance d'avoir les deux vous comprendrez ce que je veux dire. Maintenant si je devais en choisir qu'un seul ce serait le Pro2 pour toutes raisons invoquées plus haut: stabilité, connexions, grain, modulation, séquenceur etc…

Je tiens également à souligner que contrairement à certaines affabulations le Pro 2 n'est pas un MonoEvolverKey V.2! J'utilise ce dernier depuis des années et je n'ai ressenti que peu de similitudes tant en terme de comportement et de manipulations. Je ne rentrerai pas dans les détails technique (composants, filtres, matrice de mod° etc...) mais dites vous bien que si l'on retrouve un certain esprit commun (hybride, modulations à gogo, sonorités FM, sequencer, design) ce ne sont pas les mêmes machines/conceptions aux rendus assez différents.

Edit au 29/08/2019: Rien à redire ni à changer. Toujours le meilleur face aux autres! Et face à l'armada de synthés sur un marché saturé par des offres jouant la nostalgie par le low-cost, le Pro2 est une alternative sérieuse pour pour vous démarquer de la masse et affiner des sonorités ensorcelées. Car au final un 'tient' vaut mieux que 'deux tu l'auras'.