close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Synthétiseurs hybrides analogiques/numériques
Matériel Synthétiseurs hybrides analogiques/numériques {{currentManName}}swap_horiz Rolandswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down

Commentaires sur le test : Test du synthétiseur hybride Roland Fantom

Joli premier piano, le timbre, les réactions, la dynamique, un peu daté mais très honnête (cf. Kawai) Le piano 2 aurait mérité d'être Supernatural, là ça pique les oreilles un peu, on sent la compression du son sur le Rhodes 1, le Rhodes 2 est très réussi, le 3 est une variation, belle âcreté des cordes, ensuite des nappes classiques assez belles (single string 4), des cuivres bien pêchus en production cela sera un régal (à la Quincy Jones), ensuite les chœurs pêchent comme sur tous les Roland, et leur effort en gérénal vers le Mellotron n'est pas efficace, le dernier patch de voix synthétique est très réussi et vaut le détour au clavier ça doit être fandard.

Les batteries, nouveauté chez Roland, des samples réels bien foutus et sonnant, des rythmes préenregistrés efficaces et bien joués, des beats Ibiza bien fonctionnels, ça groove le Phantom, puis des beats de hip hop dans trop de réverbe froide (un autre point faible de Roland la réverbe en général), mais toujours groovant, très bien,

Le sample11 est assez bluffant, c'est beau il y a de la profondeur de champ et de dynamique, le mixer numérique interne est à peine saturé et le pattern de beat à sauté ici donc voir le cpu (de mon pc?), le filtre est magnifique c'est le gros point fort de Roland depuis toujours, leur signature, et donc là cette couleur (le filtre sem se rapproche du roland que du curtis), et même la basse fait bien pouetû de mono classique, donc ensuite sample12 oberheim style superbe aussi, ça growle dans les graves et ce n'est pas déplaisant dans les aigus, là encore le filtre une belle couleur chatoyante, il y a du corps mais c'est bien mixé en interne, si c'est preset alors chapeau vraiment. Il n'y a rien là-dedans qui sonne en boite ou contraint ou qui manque de naturel ou de musicalité, c'est très convainquant vraiment, ensuite le beat il faudra composer sans doute avec son côté classique de ce point de vue là.

Sample13 est un peu urban style, on reconnaît la patte de la chauvesouris de Scott Tibbs pour ceux qui connaissent les démos de l'Intégra-7, j'aime bien sa musique personnellement, et ici l'intégration de samples de voix est bien maîtrisée, ça percute, mais on entend quand même encore la pointe nasale de la production Roland récente, cela devient un trait de caractéristique revendiqué alors si cela plaît tant mieux.

Sample14 surprenant, là encore Tibbs ou je trompe la belle guitare, pour un arrangeur ça fait de belles phrases bien foutues avec un son très léché et convaincant pour un arrangeur, sûrement là où ils dépassent le Montage peut-être il faudrait réécouter. La batterie jazz est un peu à la rue en comparaison de leur module edrums, mais c'est efficace, Sample15, c'est bien composé, l'orgue Hammond est présentable (mais on n'a pas pu le mettre dans une pièce individuelle on entend la leslie panner sec). On entend aussi que l'arrangeur intègre des notions de beat contemporaines, des triplets etc.

Sample16 avec le clin d'oeil à la demoscene, on mesure le potentiel de la réverbe ici profonde et un arrangement bien cool avec le double harmonisé de nappes à l'octave (sont-ce des arpèges intelligentes? si oui alors quel potentiel de plaisir de découverte de la machine). Sample17 alors comment c'est ducké? sans doute le Montage offre des pompes de ce type plus facilement, voir comment ça se programme facilement ou s'il faut le faire à la main sur le Phantom, mais beaux timbres de filtre SEM et de synthé à 3 osc, et beaucoup de réserve de voix analogiques encore, c'est très bien fait et ça sonne imparablement.

Sample17 on aperçoit la partie représentant la synthèse LA, là encore les arpèges en backbeat font très moderne avec de la triple croche ou das la modulation, et la demo monte aussi on doit pouvoir bien travaille ravc les contrôles une fois le tout mis en place.

Sample18 on découvre les avancées dans la modélisation des amplis et distorsions, ça sonne encore un peu en boite mais la réponse harmonique est très convaincante et le mixage brille comme il permet cet effet de présence sans effort semble-t-il sans nuire à la balance du mix du reste, déjà mes réserves à priori sur le mixer numériques sont levées, et la sync et tous ces petits éléments d'osc pas statiques qui chantent sont très convaincants aussi, aucune raideur dans les synthés analogiques, une vraie réussite de modélisation il faut reconnaître c'est flagrant ici, le meiller extrait jusque là, et le filtre énorme par dessus, ce que l'on attend d'un synthé en premier lieu, ce qui place le Phantom dans une catégorie supérieur à l'arrangeur en un sens. Ce filtre Roland se caractérisme par son ouverture dans les aigus et sa neutralité timbrale, puis la richesse des médiums qui colorent de façon si caractéristique, et une rigueur généreuse dans les graves non moins. On entend ici me semble-t-il la saturation du mixer tout de même quelque peu, mais déjà c'est exceptionnel d'avoir ce niveau de qualité de la couche musicale numérique ressortir du filtre (analogique n'es-ce pas?) Il doit y avoir un filtre numérique par émulation aussi j'espère.

Sample 19 sur l'autobahn, le mixage ne fait pas défaut et il y a de l'espace très produit et toujours ces synthés qui sonnent extrêmenent naturellement et authentiques, chapeau vraiment. On aperçoit le moment où l'on va néanmoins tourner en rond dans le temps si l'on ne travaille pas de façon créative avec cete machine, on sent le risque de la linéarité de couplets infinis sur des km d'automate que peut représenter un arrangeur pour des amateurs ou des non composeurs.

Sample20 Scott Skywalker Tibbs offre de l'intrigue en cartel de fin et on a l'occasion d'entendre justement le filtre à une seule partie, et ça comme si quelqu'un triturait filtre et réso sur un vintage en mixant sur la production (si c'est intelligent alors chapeau), ça sonne réaliste et c'est très pertinent. Pas sûr pour autant qu'un Vangelis aurait donné de la voix là dedans à l'époque de son âge où il jouait ces claviers de luxe grand public communément. Il y a un goût de l'inachevé ou d'une amertume dans cet interlude de fin, mais toujours très musicalement.

En tout, c'est très bien, c'est peu d'aperçu mais très rassurant.
Roland abandonne le Supernatural, sa technologie la plus avancée, et ici ce n'est pas une inquiétude parce que c'est encore meilleur. Pour composer ou jouer je garde l'Integra-7 en meilleure estime, mais pour programmer toutes ses ROMs et synthé virtuel pour obtenir un tel résultat serait extrêmement difficile, là dans le Phantom on a vraiment le meilleur des sons sonnant naturellement et des synthés Roland dans un format contenu, donc peu importe que ce soit pas Supernatural ou ACB, le zen est une façon de dire aussi, eh oh ça va hein on a plein de sons vachement bien alors lâchez-nous avec la R&D qu'on n'a plus sous la main de toute façon, regardez un peu ce qu'on sait faire!

Et donc c'est une grande réussite à mon avis, et on verra bien l'avenir ce qui sera, pour le présent, Roland is back baby big time!
Ce post est à lire avec le phrasé monotone de Frederic Mitterrand et l'Adagio for Strings en fond. https://static.audiofanzine.com/images/audiofanzine/interface/smileys/icon_mrgreen.gif
Mêmes pensées que moi HereWeGoAgain, je garde aussi mon Integra 7, connecté au Fantom c'est super (avec aussi la TR8S, un Montage,....)
Prix moyen de la chose : 3 500 € Quand même
A l'écoute des démos présentés ici on peut être un peu effrayé !!!
Honnêtement, à ce tarif, ce n'est vraiment pas concluant.
Mais bon, je ne demande qu'à changer d'avis. Après un véritable apprentissage, peut être peut on sortir de cette machine; des choses vraiment intéressantes
C'est bien le tarif qui n'est pas cohérent je trouve par rapport aux autres workstations, surtout pour le modèle 61 touches. Le Fantom 6 coûte 3500€, alors qu'un kronos 6 ou un montage 6 coûtent aux alentours de 2600€ chacun.
Citation de r0ck&roll :
C'est bien le tarif qui n'est pas cohérent je trouve par rapport aux autres workstations, surtout pour le modèle 61 touches. Le Fantom 6 coûte 3500€, alors qu'un kronos 6 ou un montage 6 coûtent aux alentours de 2600€ chacun.


Oui c'est vrai, il est très cher mais il vient juste de sortir...
Il vient de sortir mais certaines sonorités semblent déjà faisandéeshttps://static.audiofanzine.com/images/audiofanzine/interface/smileys/icon_mrgreen.gif
Ce qui est aberrant par exemple c’est que Roland avait d’excellents sons supernatural acoustic dans le Jupiter 80, et qu’ils ne sont meme pas dans le Fantom 8/9 ans apres....
Bizness, combien coûte une bank
en moyenne chez Roland ?
Mais non ils ne vendent pas de banques titipol.
Ce sont des orientations technologiques un peu bizarres.