close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Synthétiseurs modulaires
Matériel Synthétiseurs modulaires {{currentManName}}swap_horiz Selectionner
une Marque
Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
  • settings_backup_restore
Planète Eurorack - 5e partie

Les signaux - Caractéristiques techniques

Dans cette partie, voyons en détail les différentes caractéristiques techniques et les comportements de tous ces signaux.

Dans le format Eurorack, la plage de tension électrique est comprise entre -12 volts et +12 volts, les modules sont généralement conçus pour envoyer et recevoir une plage équivalente à 10 V PP (peak to peak) c’est-à-dire 10 volts d’un pic de tension à l’autre. Ces signaux peuvent être bipolaires ou unipolaires.

Pour les signaux bipolaires (ex -5 V à +5 V = 10 V PP), les cycles alternent entre des tensions électriques positives et négatives alors que pour les signaux unipolaires (ex 0 V à +10 V ou 0 à -10 V = 10 V PP), les tensions électriques sont seulement positives ou négatives.

Comme la tension électrique de tous ces signaux est bien supérieure à celle des signaux audio de niveau ligne, il vous faudra utiliser une interface pour les atténuer afin de communiquer avec un niveau compatible vers le reste de votre matériel de studio, ou au contraire amplifier les signaux de niveau ligne ou instrument vers votre système modulaire.

Regardons ici les différents comportements :

Article05-Photo01-LFO-VCO

Dans ce premier cas, le signal est bipolaire, on y voit une forme d’onde triangulaire générée à basse fréquence en provenance par exemple d’un LFO. Au début de la période, vous ne pouvez pas entendre de son, car la fréquence est bien trop basse, si l’on augmente la vitesse de ses cycles, nous obtenons un signal audible.

Article05-Photo02-Gate-Trig

Ici, on discerne deux séquences, une de Gate et une autre de Trigger. Pour le signal Gate, cette plage de tension électrique est aujourd’hui plus ou moins comprise entre 0 et +10 volts, alors que pour le signal Trigger, la tension est un peu plus faible, elle est comprise entre 0 et plus ou moins +2 volts.

Certains modules plus anciens génèrent et acceptent des tensions électriques maximales de +5 volts. Ne négligez pas ce détail, car vous n’aurez pas de réponse optimale et cela peut les endommager. Pensez à regarder les spécifications des constructeurs.

Article05-Photo03-CV-Seq

Dans cette séquence de CV ou CV de 1V/octave, générée par exemple avec un séquenceur de notes, la tension électrique est unipolaire et positive, selon le cas elle peut être aussi négative ou bipolaire.

On observe dans la seconde partie de la période un changement moins abrupt entre chaque note. C’est la fonction appelée Glide, Lag ou Slew Limiter qui vous permet d’exécuter ce portamento.

Voici comment est calibré le signal CV de 1 V/octave, entre chaque volt le signal est divisé en douze valeurs, pour les douze notes de la gamme chromatique, ce signal fonctionne le plus souvent entre 0 volt et + 5 volts, c’est-à-dire sur cinq octaves, certaines interfaces sont capables de recalibrer ce signal en fonction de la réponse de vos oscillateurs, cela offre un suivi de note beaucoup plus précis et sur plus d’octaves.

Article05-Photo04-1v-Oct-Shem-1 V2

Les séquenceurs possèdent une fonction ou une sortie non quantifiée, cela permet un calibrage libre pour jouer entre les notes et faire des séquences microtonales ; certaines interfaces peuvent être aussi programmées pour ça.

Article05-Photo05-DAHDSR

Pour terminer, voici le cycle d’une enveloppe avec différents étages, les générateurs d’enveloppe possèdent très souvent deux sorties unipolaires, une positive et une négative. On réserve normalement les générateurs d’enveloppe à trois ou quatre étages à un signal Gate, car elles possèdent un étage de maintien et on va privilégier celles qui n’en ont pas pour un signal Trigger.

AC et DC ?

Deux choses à ne pas confondre, les signaux AC ou DC avec les circuits couplés AC ou couplés DC. Pour le signal DC la tension est continue ou en évolution très lente (schéma 2/3/5), alors que pour le signal AC la tension alterne sur la durée (schéma 1). Le signal AC possède aussi une tension continue moyenne nulle qui est de 0 V DC, mais il se peut que celle-ci soit décalée. (schéma 6A)

Les modules qui ont une entrée dite Couplée AC ont un étage de filtrage qui permet de retirer toute information de modulation et de décalage de tension continue (DC) si présente en coupant tout ce qu’il se passe en dessous de 20 Hz / 30Hz (schéma 6B). Les modules qui ont une entrée couplée DC ne possèdent aucun filtrage. Par exemple un LFO génère un signal AC alors que son circuit est couplé DC, s'il était couplé AC le signal serait filtré.

Article05-Photo06-AC-Coupled

Dans le prochain article, nous parlerons des différents outils de communication pour l’Eurorack.