close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Synthétiseurs modulaires
Matériel Synthétiseurs modulaires {{currentManName}}swap_horiz Selectionner
une Marque
Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
  • settings_backup_restore
Planète Eurorack - 4e partie

Les signaux - À quoi servent-ils ?

Dans le format Eurorack, il existe différents types de signaux : l’audio, le CV, le Gate et le Trigger. Tous sont des tensions électriques et selon leur comportement, ils peuvent chacun être utilisés dans les domaines de l’audio, de la modulation, du déclenchement ou de la synchronisation. Survolons les caractéristiques techniques cette fois-ci et regardons à quoi ils servent tout simplement.

Commençons par l’audio, c’est le signal audible provenant de votre générateur sonore, vous pouvez vous en servir comme source audio ou bien comme d’une modulation très rapide pour créer par exemple de nouveaux timbres sonores en modulant la fréquence d’un oscillateur.

Le signal CV (Control Voltage) peut être généré par différentes sources, comme des générateurs d’enveloppes, des oscillateurs à basse fréquence (LFO), des séquenceurs ou des interfaces. Il sert à contrôler ou moduler toutes les fonctions contrôlables en tensions dans votre système modulaire. Les cycles pour ce signal ne sont pas les mêmes que pour le signal audio, si vous augmentez leur vitesse au-delà de vingt cycles par seconde, vous obtiendrez un signal audible, donc audio. Il existe un signal CV plus précis, le CV 1V/oct. On l’utilise pour contrôler la hauteur de note des générateurs sonores de façon musicale, ceux-ci doivent en l’occurrence posséder une entrée du même nom pour que la communication soit compatible.

Article-02-Insert01Les signaux Gate et Trigger servent principalement à déclencher d’autres modules. Le signal est généré un peu comme un code binaire informatique. Exemple : 0 = pas de signal et 1 = signal. Pour le Gate la tension électrique peut être maintenue et on va plus l’utiliser pour déclencher un son et maintenir sa longueur de note, alors que pour le signal Trigger on a juste une courte impulsion électrique et ici, comme il n’y a pas de maintien, on va plus l’utiliser pour déclencher des sons courts ou plus percussifs. Vous pouvez aussi utiliser ces deux signaux comme d’un signal CV, par exemple pour monter et baisser de façon abrupte le volume d’un VCA avec un Gate, ou créer des particules de modulations sur la fréquence de coupure d’un filtre avec une séquence de Trigger.

Pour la synchronisation, par exemple celle des séquenceurs, on utilise le plus souvent une forme d’onde carrée générée à basse fréquence, mais les modules acceptent aussi généralement tous les signaux cités précédemment. Divers outils vous permettent de modifier, sculpter, mixer, atténuer ou amplifier tous ces signaux afin créer de nouvelles sonorités, des séquences plus complexes ou des automations improbables, nous verrons cela dans un autre article. Dans le prochain, nous rentrerons plus en détail sur les différentes caractéristiques techniques de ces signaux.