close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Systèmes sans fil
Matériel Systèmes sans fil {{currentManName}}swap_horiz Sennheiserswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down

Commentaires sur le test : Test des Sennheiser XSW-D Vocal Set, Lavalier Set et Instrument Base Set

La série "XS Wireless Digital" de Sennheiser lance sur le marché un système sans fil haut de gamme au format de poche. Il est conçu comme un modèle pour débutant pour les musiciens, les blogueurs vidéo ou les journalistes.


Lire l'article




Ce thread a été créé automatiquement suite à la publication d'un article. N'hésitez pas à poster vos commentaires ici !
Bonjour,
je me pose une question depuis un certain temps :
Ce type de matériel, quelle que soit la marque, utilise une batterie dans l'émetteur ET le récepteur.
Or, le récepteur est censé être branché sur une console de mixage qui peut délivrer du 48V.
Pourquoi ne pas utiliser l'alim de la console pour alimenter le récepteur ?
Ça ferait une batterie en moins à fournir et recharger.
Si quelqu'un a la réponse...

D'autre part, les bruits parasites sur le set vocal sont-ils gênants ?
Est-ce que ça vient du micro ou du système de transmission ?
Est-ce que vous avez essayé de brancher un autre micro (SM58 par exemple) sur le système de transmission pour vérifier si ce bruit était toujours présent ?

Merci d'avance pour les réponses
C'est vachement cher leur truc ! J'utilise le Xvive U3 pour la moitié de ce prix, c'est vraiment bien, et je n'ai pas de problème de bruit. Il existe aussi le U3C qui fournit du 48 V.
Alimenter le répceteur en 48V serait techniquement possible j'imagine, mais engendrerait probablement du bruit audio dans le spectre audible. Et puis c'est d'un intérêt limité quand on y réfléchit
Ca peut être bien en sono ou installation fixe. Une batterie de moins à gérer. Par contre il me paraît important pour les sets Lavallier de disposer d'un récepteur sur batterie, vu qu'ils vont probablement être utilisés pour de l'usage nomade.
Ils n'ont pas encore compris que ces micros en 2.4 ne sont pas fiables et acceptables dans un environnement pro ?
Bonjour

Je suis séduit par sa compacité.
Pour la batterie on retrouve la tendance actuelle de l'industrie de proposer du sans fil à tour de bras. Que ce soit pour les vélos, la tondeuse à gazon, l'outillage à main, l'électro ménager ... et j'en passe, ce côté pratique nous enferme dans l'alimentation électrique propriétaire qui n'est pas universelle.
Pour ma part je me demande si sur la prise xlr on peut brancher n'importe quel micro : sm 58, e 945 par ex. de même un autre modèle de micro casque sur le mini-jack. Quelqu'un a-t-il la réponse ?
Merci
Apparemment le module XLR ne propose pas d'alimentation fantôme. Il sera compatible avec n'importe quel micro dynamique, mais pas un statique. Le gain semble fixe et la tension d'entrée maximale est de 5V, soit +16dBu. C'est plus que suffisant pour n'importe quel micro, mais ça peut être un poil juste pour certains appareils au niveau ligne pro (en sortie de console par exemple, qui peuvent monter à +22dBu).

Pour le minijack, il faut que le micro soit prévu pour ce genre de connexion (alimentation type "plug-in power"). C'est visiblement équivalent aux récepteurs série "EW" de Sennheiser, vu que le micro proposé est le même (ME2). Il existe pas mal de micros d'autres marques compatibles, à vérifier pour chaque modèle. Il est généralement possible d'utiliser des micros avec d'autres formats de prises grâce à des adaptateurs. Ces adaptateurs sont parfois fort chers (chez DPA c'est 80 euros).
Citation de luciolis :
Ils n'ont pas encore compris que ces micros en 2.4 ne sont pas fiables et acceptables dans un environnement pro ?

La gamme est clairement orientée pour les armateurs.
Nick Zefish, merci pour ta réponse précise concernant la compatibilité avec d'autres micros.
J'ai juste une question concernant la latence : 4ms ça n'est vraiment pas perceptible ?
Je sais bien que si on rapporte ça à une situation réelle, 4ms correspondent à 1,20m de distance, ce qui est réellement imperceptible en soi.

Je m'interroge plus sur les problèmes indirects causés par la latence : si la source est suffisamment puissante et s'ajoute au signal amplifié, ça créé des problèmes audibles de filtre en peigne et de phase non (qu'on ne retrouve pas dans une situation "naturelle") ?

Je m'interroge parce que j'utilise une carte son pour un rack d'effet en live, et je sais que je ne peux pas mélanger le signal traité (passant par la carte, avec latence) avec le signal sec (passant par la console, sans latence) si les effets ne sont pas suffisamment "destructifs" (reverb, delay, etc. Pas de saturation légère par exemple, ni d'EQ seuls).
Avec 5-6ms de latence on entend distinctement une sorte de léger chorus...

Qu'en est-il avec ce type de dispositif sans fil si la source est puissante et le signal amplifié minimal ?