close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Tête d'ampli guitare tout lampe
Matériel Tête d'ampli guitare tout lampe {{currentManName}}swap_horiz Marshallswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Un Marshall Caméleon - Avis Marshall JVM205H

Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Tout public
En ce qui concerne les spécificités technique:

Général:
Modèle: JVM205H
Série: JVM2
Technologie: Lampes
Nombre de Canaux: 2
Nombre de boucles d'effets: 2
Dimensions: 750 x 310 x 215 mm (W x H x D)
Masse: 17,5 kg

ÉLectronique:
Puissance: 50W
Réglages par canal: Volume, Gain, Bass, Middle, Treble, Reverb et 3 modes de gain
Réglages de la section puissance: Presence, Resonance et 2 Master Volume

Lampes:
Section préampli: 4 x ECC83
Section puissance: 1 x ECC83 & 2 x EL34
Boucles d'effets:
1 série/parallèle (Send & Return jacks) avec réglage de niveau (switch) et du mix (potentiomètre)
1 série (Send & Return jacks) avec un switch on/off

Autres:
1 sortie ligne
1 entrée footswitch (pédalier programmable)
1 entrée midi, et 1 midi thru (Program Change uniquement)
Sorties baffles: 4, 8 et 16 ohms


J'utilise cette tête intensément depuis bientot plus de 2 mois. J'ai longtemps hésité entre la JVM205 et la 2555X silver Jubilee. Pour l'instant je ne regrette pas. Mais venons en aux fait.
Comme cela l'a déjà était détaillé mainte fois l'amplis dispose de 2 canaux parce que 205, le 2 = canaux et 5= 50W), chacun bénéficiant de 3 modes (green orange et red) vous l'aurez compris chaque mode augmente le niveau et la réserve de gain disponible dans le canal. Chaque mode étant actionnable via un bouton poussoir à coté de chaque Eq de canal.
Les 50w sont très bien gérables du fait de la précision de la course des potards de volume et de master. L'eq 3 bandes est relativement précise et en jouant avec les boutons présence et résonance on arrive à modeler la couleur du son.


Pour le son
Le son clean donc mode vert est très beau très cristallin très bien définis dans les aigus. je suis agréablement surpris, mais je regrette un manque de présence dans les basses. Cela se fait d'autant plus sentir avec des micros double. Les crunchs sont vraiment géniaux.
Les overdrives sont dans la ligné des Marshall. Peut importe la guitare qu'on y met ça sonne. A vous de sculpter votre son.
Pour info l'ampli est construit sur le principe cumulé du jcm800 2203, 1959 SLP. Je trouve ça astucieux car ça nous change des modélisations. On retrouve aisément les sons qui ont fait la gloire du rock, ACDC biensur en passant par ZZ Top, Iron Maiden et j'en passe. On peut taquiner des sonorités assez extrême grâce a cette réserve de gain phénoménale.

Pour les fonctionnalités.
Marshall nous offre en façade avant 4 autres boutons poussoirs permettant le contrôle de la reverb (qui est de qualité studio de toute beauté) les 2 niveaux de master (master 1 ou 2) la boucle d'effet (mais uniquement celle en serial/parallel Fx loop) pas celle en série du power amp, ainsi qu'un bouton dédié à la programmation du pédalier.

En face arrière on dispose de 5 sortie baffles allant de 4 à 16 ohms. Une boucle serial/parallel FX disposant d'un boost à +4dB/-15dB associé a un potard de mix qui envoie plus ou moins d'effet dans la boucle. Une deuxième FX loop en insert du power amp pouvant être bypassée. Une sortie XLR permettant si l'envi vous prend de jouer via un émulateur de baffle ou de vous connecté pour un enregistrement silencieux (pratique pour faire du maquettage). Une entrée et une sortie midi pour piloté l'ampli via un midi controler, ou le mettre dans une boucle midi si vous disposez de plusieurs amplis la programmation midi étant possible via le sélecteur en façade footswitch/midi program. Une entrée pour le pédalier, et l'alimentation bien-sur.

Le pédalier dispose de 4 interrupteur permettant l'assignation de mode et canaux ou de fonctionnalités comme le contrôle de la FX loop ou des master ou de la reverb. On peut très bien décidé de n'avoir qu'un seul canal utile par exemple overdrive vert sur le 1 , et controler la FX loop sur le 2, le master2 sur le 3 et switcher la réverb sur le 4.
Ces multiples fonctionnalités sont extrêmement bien pensées car moi qui aime utiliser un looper ou des delays dans la boucle (voir une reverb si celle de l'ampli ne vous convient pas ) on peut les bypasser d'une simple pression. On regrettera les 4 possibilités 6 voir 8 auraient été tout simplement démentes.
Quoi qu'il en soit on dispose de possibilités très intéressantes et surtout ergonomiques (quoi de plus simple qu'une pression au pied sur un switch ?).

J'utilise cette tête avec un cab 1960B signature Dave Mustaine. Quoi qu'il en soit le cab restitue de façon fidèle le son propre de la tête.
Je joue sur une SG gibson et une Strat US avec nombre de pédales d'effet et c'est un sacré rig avec le marshall au cœur du dispositif sonore.

Pour synthétiser:

Les +:
- la polyvalence sonore et l'adaptabilité de l'ampli au style recherché. on peut quasiment tout jouer, suffit de travailler le son de rechercher comment appréhender la bête.
- Les connectiques en face arrière, ce qui donne une souplesse sonore non négligeable, et - les boutons poussoir en face avant. Les assignations de multiples fonction au pédalier.
- Le son Marshall, la marque, on n'a que peu de chance de se tromper avec ce produit.

Les -:

Peut être son tarif, mais a ce prix la on a un ampli très professionnel (pas un hasard si nombre de guitariste l'utilise, mais plus la version 410H.)
Les fonctions du pédalier qu'on aimerait pouvoir étendre de 4 à 6 ou 8 presets.


SI c’était a refaire je n’hésiterais pas une seule seconde on est vraiment dans une dimension rock/metal incontestablement.



[edit] J'apporte quelques éléments en terme de similitudes sonores. Pour le canal clean (vert) on est sur des sons clean du style Guns N Roses, sur les mode Orange et Rouge, on se rapproche de son plus Bluesy dans le genre de Cream ou des Yarbirds, on peut regler le gain pour trouver la limite ou le son commence à craquer, c'est totalement dans l'esprit sweet home Alabama. En poussant le gain dans le mode rouge et avec un Treble booster on se rapproche des sons des Laney Supergroup qu'utilisait notamment Tony Iommy.

Pour l'overdrive en mode green, on s'approche totalement du son bien puissant des ZZ top, et en coupant la boucle d'effet et la reverb, on pousse le gain au max beaucoup d'aigus mid et bass a midi et on tape carrément dans du ACDC à l'ancienne.

Sur le mode Orange la réserve de gain nous donne des sons très heavy et Hard rock. La encore pour ma part on s'approche de ce que qu'on entend chez motorhead. Mais attention on est sur un son plutot Lead ... de ce fait on reste très propre et précis en saturation. Cependant il faudra jouer avec le volume du canal pour ne pas que ça Larsenne a tout va.
Pour finir le mode rouge nous donne accès a du métal Nordique Scandinave sans trop de soucis. Avec des micros actif on tappe dans du bon vieux Immortal pour ceux qui aiment ce genre la.

Un bémol à ajouter, je trouve que le son perd de sa précision lorsqu'on détune la guitare. On est très brouillon en dessous de l'accordage en D.

Enfin la section midi. L'ampli permet de ne recevoir que des Infos midis. Il n'en envois pas. La sortie midi Thru renvois exactement le signal reçu (et heureusement).