close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Tête d'ampli guitare tout lampe
Matériel Tête d'ampli guitare tout lampe {{currentManName}}swap_horiz Tone Kingswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down

Test de l’ampli Tone King Imperial MKII + Imperial 112 cab

Un ampli impérial !
La marque Tone King établie en 1993 à New-York fabrique ses amplis à Baltimore depuis 1994. Elle avait déjà secoué les bases de l’amplification avec l’Imperial MKII dans sa version combo. C’est aujourd’hui cette version tête + baffle 1x12 que présente la marque.

Comme pour une guitare Gibson, déballer un ampli Tone King est une expérience unique. La marque construit ses amplis à la main à partir de composants de haute qualité aux États-Unis. Fan inconditionnel d’amplis Fender vintage, le fondateur de la marque a conçu les siens pour qu’ils sonnent et réagissent à la manière des amplis construits à Fullerton dans les années 50 et 60. Cette tête Imperial MKII ne déroge pas à la règle et propose 2 canaux, une réverbération à lampes, un trémolo à modulation de bias et un atténuateur de puissance Iron Man ainsi qu'une enceinte assortie.

Vintage vibe, vintage look

Tone King - Imperial MKII-31Tone King a toujours mis un point d’honneur à concevoir des amplis au visuel aguicheur. Le très célèbre Falcon au look de vieux téléviseur est d’ailleurs connu pour son esthétique très vintage. La tête Imperial MKII s’est vue appliquer le même traitement. De la police d’écriture aux coloris proposés en passant par le tissage tendu sur la façade de l’ampli, chaque détail visuel répond au cahier des charges de la marque qui se résume en un seul mot : vintage. 

L’enceinte assortie bénéficie du même look avec le tissage tendu devant le haut-parleur et des coloris très vintage. Elle est équipée d’un haut-parleur Celestion « 1660 » spécialement conçu pour cette elle. L'enceinte Imperial 112 produit des sonorités elles aussi très vintage et d’esprit boutique, très riches en harmoniques et assez équilibrées en fréquences.

Le panneau avant de l’ampli est décomposé en plusieurs sections et il est très lisible. L’Imperial MKII dispose de 2 canaux commutables en façade par l’intermédiaire d’un switch. Le premier canal, baptisé Lead, possède un contrôle de volume, un potard de tonalité et un réglage Mid-Bite. Ce dernier ajoute de la saturation dans les fréquences médiums et permet de faire saturer ce canal plus rapidement que le second. Il resserre également les fréquences basses pour davantage de punch. Ce canal est conçu pour reproduire les sonorités et réactions des amplis Tweed des années 50 comme le Deluxe ou le Twin. Le second canal baptisé Rhythm possède un contrôle de volume et une égalisation à 2 bandes, basses et aigus. On trouve juste après, le potard de réverbe qui dose le niveau de réverbération globale de l’ampli. Les réglages du trémolo, vitesse et profondeur, parachèvent la liste des contrôles se situant sur le panneau avant. 

À l’arrière du Tone King Imperial se trouvent les 2 commutateurs pour la mise en tension de l’ampli et le stand-by. Une fiche jack est prévue pour l’insertion du footswitch fourni avec l’ampli et qui permet de changer de canal et d’activer ou désactiver le trémolo. Une autre fiche jack permet de connecter une enceinte guitare possédant une impédance de 8 ou 16 ohms.

Tone King - Imperial MKII-2On trouve ensuite un switch relié à l’atténuateur de puissance et qui permet d’activer ou désactiver ce dernier sur le canal Rhyhtm. C’est une fonction intéressante si l’on souhaite faire saturer le canal Lead pour les soli mais conserver un son très clair pour les rythmiques. L’atténuateur serait alors enclenché sur le canal Lead pour permettre à l’utilisateur de monter le volume mais serait débrayé sur le canal Rhythm afin de conserver un son plus clair à volume équivalent. L’atténuateur Iron Man intégré à l’ampli dispose d’un unique réglage d’atténuation ; c’est un potard cranté à 6 positions. La position 0 correspond à un réglage d’atténuation neutre sur lequel l’atténuateur ne n’est pas engagé. Suivent ensuite les positions -3, -9, -15, -24 et -36 dB. Cet atténuateur permet de jouer dans de nombreuses situations, que ce soit dans un petit club de jazz ou une grande scène de festival. Enfin, pour terminer la composition du panneau arrière, on y trouve un commutateur High Frequency Compensation à 2 positions, Max et Normal. Ce switch permet de régler le niveau d’aigus général de l’ampli pour des sonorités saturées plus douces.

Au premier regard, la tête Imperial MKII tient ses promesses. L’ampli semble robuste et bien construit. Les finitions sont effectuées avec soin et les matériaux utilisés respirent la fiabilité. De l’épaisse poignée au badge Tone King en passant par le revêtement, on sent que tout est prévu pour durer tout en développant une esthétique très vintage.

L’enceinte conçue pour accompagner la tête Imperial bénéficie du même traitement esthétique et de la même qualité de fabrication. On y retrouve la même poignée qui permet un transport plutôt aisé bien que l’enceinte ne fasse pas partie des plus légères de sa catégorie. Elle dispose d’un dos semi-ouvert qui aide cette Imperial 112 à développer plus de basses et assurant une meilleure projection sonore qu’une enceinte à dos fermé. Construite entièrement en bouleau de la Baltique, elle inspire confiance et fiabilité. En termes de dimensions, elle est prévue pour accompagner la tête Imperial MKII, elle mesure donc la même largeur. 

La marche de l’empereur

Tone King - Imperial MKII-8L’ampli signale sa mise sous tension via sa LED orange située tout à droite du panneau de contrôle soulignant un peu plus son caractère vintage bien tranché. Le Tone King Imperial MKII est rempli de verre : pas moins de 8 lampes sont nécessaires à son fonctionnement. La partie amplification est prise en charge par une paire de lampes 6V6 que l’on retrouve notamment dans les amplis Fender comme le Deluxe, qui lui permet de développer 22 watts. Le préampli dispose de 4 lampes 12AX7 et la réverbe est alimentée par une 12AT7 et une 5AR4.

Le canal Rhythm développe une sonorité très typée Fender Blackface. En plaçant les 2 potards d’égalisation à 50% (le réglage médian correspondrait à 4.5 les potards étant gradués de 1 à 9), on constate que l’ampli délivre une sonorité très équilibrée. Avec une Fender Stratocaster, le son clair est cristallin et très droit. L’ampli réagit bien aux différentes sollicitations du guitariste et développe une compression naturelle très agréable. L’ampli prend très bien les pédales d’effets et une belle distorsion se verra sublimée. En montant le volume, on entre dans le territoire des sons crunch dans lequel l’ampli excelle. Comme tout bon ampli vintage qui se respecte, l’Imperial ne dispose pas de master volume ; un seul moyen d’obtenir des sons saturés, monter le volume ! Et c’est là que l’atténuateur se prouve fort utile…

Tone King - Imperial MKII-3Une fois le volume monté, le circuit de l’ampli commence à saturer légèrement. C’est une saturation naturelle qui possède beaucoup d’harmoniques mais qui ne laisse néanmoins pas le droit à l’erreur. Le son est très droit et précis et laisse la guitare s’exprimer librement. L’ampli demandera quand même beaucoup de travail de la part du guitariste pour se laisser apprivoiser. En plaçant le potard de volume sur sa position maximale, le canal Rhythm produit des sonorités saturées très agréables et à l’aise dans de nombreux styles. On se surprend à jouer des riffs des Beatles ou des Rolling Stones tant les sonorités de ce canal sont authentiques et rappellent vraiment un ampli Fender Blackface. Welcome in the 60's !

Le canal Lead quant à lui dispose d’une sonorité plus accentuée dans les médiums et le réglage Mid-Bite est vraiment très utile. En effet, ce canal ne possède qu’un simple potard de tonalité en charge de la balance entre les basses et aigus. Le potard Mid-Bite resserre les basses et fait saturer les fréquences médiums ce qui permet au canal Lead de saturer plus rapidement. L’ajout de ce réglage permet au canal Lead de sonner à la manière d’un ampli Fender Tweed. Avec le réglage de volume à moitié, on remarque que ce canal sature davantage que le canal Rythm. Le Mid-Bite ajoutant de la saturation, il est également possible de faire saturer ce canal plus rapidement. En jouant avec le potard de volume entre 6 et 9, l’ampli sature pour entrer confortablement dans le territoire du Classic Rock. La saturation est pleine et définie, on entend chaque note à volume égal. Le couple tête + enceinte fonctionne très bien, l’enceinte retranscrit la sonorité de l’ampli et développe beaucoup d’harmoniques ce qui donne cette sensation de « gros son » alors même que le niveau de saturation n’est pas très élevé. 

La réverbe à lampes est de très bonne facture et son réglage permet de simplement gonfler un peu le son ou de plonger la guitare dans une ambiance très surf. Le trémolo à modulation de bias est très authentique et comme la réverbe, ses réglages sont assez fins.

L’atténuateur intégré à l’ampli n’est autre que l’Iron Man II développé par la marque. Cet atténuateur équipé d’une charge réactive permet à l’ampli de développer la même sonorité et de réagir de la même façon quel que soit le volume. Dans sa position d’atténuation la plus élevée (-36 dB), il est largement possible de jouer l’ampli sur ses réglages de volume maximum, indifféremment du canal, à volume de chambre. C’est une fonction très utile qui permet de jouer l’ampli dans de nombreuses situations grâce à ses 6 positions d’atténuation. De plus, la fonction High Frequency Compensation permet de compenser toute éventuelle perte de fréquences aigües.

Rythm Channel Clean
00:0001:15
  • Rythm Channel Clean01:15
  • Rythm Channel EQ Sweep Clean02:14
  • Rythm Channel + Purple Plexi (classic rock tones)00:57
  • Rythm Channel EQ Sweep Crunch02:33
  • Rythm Channel crunch + Purple Plexi (hard rock tones)02:26
  • Rythm Channel Reverb Sweep crunch01:28
  • Rythm Channel Reverb Sweep light crunch01:25
  • Rythm Channel Tremolo Sweep02:24
  • Lead Channel Clean Sound00:46
  • Lead Channel Tone Sweep01:04
  • Lead Channel Mid-Bite Sweep01:07
  • Lead Channel + Purple Plexi01:36
  • Lead Channel Crunch + reverb00:26
  • Lead Channel Hi Gain + reverb01:07

Le vaisseau impérial

Considéré comme le fer de lance de la marque, le Tone King Imperial MKII est clairement un ampli de bonne facture aux sonorités très authentiques. Cette nouvelle version proposée dans un format tête + enceinte assortie est très complète. L’ampli est facile à utiliser et on obtient un son excellent assez rapidement. Le grain est très vintage, qu’il s’agisse de sons clairs ou saturés et il est très proche de celui des amplis Fender, Blackface et Tweed. Bien que fortement inspirés par ces amplis vintage, le Tone King Imperial possède sa personnalité qui s’affirme dès qu’on entre dans le territoire du son crunch. 

L’ampli prend très bien les pédales d’effets, particulièrement les pédales de saturation. Un boost magnifiera les sonorités déjà saturées de l’ampli et une distorsion appliquée sur le son clair du Tone King délivrera tout son potentiel. 

Bien que proposée au tarif de 2 490 €, cette tête Imperial MKII est une valeur sûre pour tous les amoureux du grain Fender mais désirant un ampli pouvant aller plus loin et équipé de fonctionnalités plus modernes. L’enceinte quant à elle incarne le compagnon parfait pour cette tête. Proposée au tarif de 600 €, il s’agit d’une enceinte au bon rapport qualité-prix.

  • Tone King - Imperial MKII-31
  • Tone King - Imperial MKII-17
  • Tone King - Imperial MKII-30
  • Tone King - Imperial MKII-29
  • Tone King - Imperial MKII-16
  • Tone King - Imperial MKII-20
  • Tone King - Imperial MKII-19
  • Tone King - Imperial MKII
  • Tone King - Imperial MKII-28
  • Tone King - Imperial MKII-27
  • Tone King - Imperial MKII-26
  • Tone King - Imperial MKII-25
  • Tone King - Imperial MKII-24
  • Tone King - Imperial MKII-23
  • Tone King - Imperial MKII-22
  • Tone King - Imperial MKII-18
  • Tone King - Imperial MKII-15
  • Tone King - Imperial MKII-14
  • Tone King - Imperial MKII-13
  • Tone King - Imperial MKII-12
  • Tone King - Imperial MKII-11
  • Tone King - Imperial MKII-10
  • Tone King - Imperial MKII-9
  • Tone King - Imperial MKII-8
  • Tone King - Imperial MKII-7
  • Tone King - Imperial MKII-6
  • Tone King - Imperial MKII-5
  • Tone King - Imperial MKII-4
  • Tone King - Imperial MKII-3
  • Tone King - Imperial MKII-2
  • Tone King - Imperial MKII-32
  • Tone King - Imperial MKII-33
  • Tone King - Imperial MKII-34

 

Notre avis :

Points forts

  • Look vintage
  • Caractère très affirmé
  • Philosophie plug’n’play
  • Simplicité d’utilisation
  • Sonorités authentiques
  • Qualité de fabrication

Points faibles

  • Pas très polyvalent
  • Pas de boucle d’effets