close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Théorie musicale
Matériel Théorie musicale {{currentManName}}swap_horiz Selectionner
une Marque
Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
  • settings_backup_restore
Les bases de l'harmonie - 98e partie

Adapter son harmonisation en pratique partie 2

Cette semaine, je vous propose de poursuivre la tâche entreprise dans le dernier article, à savoir rendre un peu plus musicale notre harmonisation de Summertime, le fameux standard de George Gershwin.

Pour vous restituer exactement où nous en sommes, voici la partition harmonisée incluant les modifications opérées la dernière fois :

01 summertime harmonie 25

01 summertime harmonie 25
00:0000:53

Transition

Nous en étions restés au milieu de la mesure 5, plus particulièrement sur l'accord de La mineur qui forme la fin de la première partie de la structure du morceau telle que nous l'avions définie dans les articles 91 et 93. L'accord La dominante 7 suivant annonce la deuxième partie mais appartient encore concrètement à la première. Pour ne pas dénaturer l'harmonisation des premières mesures de ce morceau, nous allons, comme pour les autres accords du début, conserver au La dominante 7 une nature fermée en partant de la structure du La mineur précédent. Nous allons simplement adjoindre à ce dernier le Sol et faire évoluer le Do vers le Do # pour obtenir notre accord de La 7 tout en conservant la cohérence de chacune des voix. Voici le résultat :

02 summertime harmonie 26

02 summertime harmonie 26
00:0000:11

On ouvre les accords

Nous arrivons maintenant à la mesure 6 et donc à la deuxième partie du morceau. C'est à partir d’ici que nous allons commencer à ouvrir un peu la structure de nos accords. Le Ré mineur de la mesure 6 va donc ainsi trouver sa tierce (Fa) reportée en haut. Nous allons également doubler sa fondamentale (Ré) à l'octave supérieure. Cela nous permet de créer le mouvement conjoint « Do#-Ré », soit le passage de la sensible à la tonique de cette nouvelle tonalité passagère (Ré mineur).

03 summertime harmonie 27

03 summertime harmonie 27
00:0000:13

L'accord de Fa dominante 7 de la mesure suivante va subir un sort d'ouverture semblable, avec notamment sa septième (Mi b) reléguée en basse pour la mettre en valeur et ainsi également créer un mouvement intéressant à partir de l’accord précédent (« Ré-Mi b »). La fondamentale Fa rendue ainsi « inutile » dans les basses sera quant à elle montée de deux octaves pour maintenir cette fois une cohésion avec le Fa de l'accord précédent.

04 summertime harmonie 28

04 summertime harmonie 28
00:0000:15

Une nouvelle tension

Enfin nous attaquons le dernier bloc d'accords de cette deuxième partie du morceau, c'est-à-dire le  « II/V-V7/V-V » des mesures 8 et 9. Pour les deux premiers accords de la formule, nous allons conserver en basse leur Fa# commun pour assurer une stabilité dans le bas du spectre. En ce qui concerne le haut, nous n'allons pas hésiter à faire « frotter » leur La commun avec le Si de la mélodie pour accentuer encore la résolution sonore sur le Mi 7. Petit aparté : rappelons qu'il ne s'agit ici bien entendu que d'une résolution partielle, puisqu'on aboutit à un accord de dominante et non de tonique. Fin de l'aparté. Comme on peut le voir et l'entendre, on conserve encore ici la cohérence des voix entre elles qui évoluent chacune toujours selon des mouvements conjoints (cf article 22). Dans la voix de basse toutefois, on crée ici dans la mesure 8 une petite fracture par rapport au Mib de la mesure précédente, ce qui accentue encore la distinction de ce passage dans l'ensemble du morceau.

Voici le résultat de toutes ces modifications :

05 summertime harmonie 29

05 summertime harmonie 29
00:0000:20

Un coup d'oeil sur la basse

Enfin pour illustrer l'évolution des différentes voix de notre harmonisation, je vous propose comme dans l'article précédent celle de la voix de basse :

06 ligne de basse 2

06 ligne de basse 2
00:0000:20

Et je vous invite à vérifier par vous-même ce qu'il en est des autres voix !