close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Théorie musicale
Matériel Théorie musicale {{currentManName}}swap_horiz Selectionner
une Marque
Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
  • settings_backup_restore
Les bases de l'harmonie - 94e partie

Harmonisation pratique 5

Nous avons vu dans l'article de la semaine dernière comment nous pouvions renforcer un accord en le faisant précéder par l'accord de dominante qui lui correspond. Aujourd'hui, je vais vous montrer que nous pouvons obtenir le même résultat non plus uniquement par l'emploi d'un seul accord, mais d'une modulation !

Pour ceux qui souhaitent se remémorer ce que c'est, je vous invite à (re)consulter les articles 17 à 21 de ce dossier.

Modulation transitoire

Intéressons-nous maintenant aux mesures 7 à 9 occupées par la progression qui va de Si dominante 7 à Mi dominante 7. Nous voyons que ce dernier accord s'étend sur deux mesures. Nous pouvons facilement animer cette partie tout en accentuant encore l'effet produit par l'accord de Si dominante 7 de la mesure 7 (cf article 91). Pour cela, en complément de ce dernier accord, nous allons carrément invoquer une progression de type II-V-I (cf articles 12 et 19). Nous allons donc remplacer l'accord de Mi dominante 7 de la mesure 8 par les accords du second et du cinquième degré de Mi majeur, à avoir Fa# mineur 7 et Si 7. Bien entendu, le degré I ici n'en est pas vraiment un, vu que l'accord d'arrivée reste le Mi dominante 7 et non l'accord de tonique Mi majeur que l'on obtiendrait dans un II-V-I normal. Et voici le résultat :

01 summertime harmonie 13

01 summertime harmonie 13
00:0000:43

Nous avons vu dans les articles concernant la modulation que celle-ci est effective notamment lorsque les altérations qui définissent la nouvelle tonalité sont présentes suffisamment longtemps dans le morceau. Ce pourrait être le cas ici : les nouvelles altérations se déploient en effet déjà sur deux mesures entières, la 7 et la 8. Mais le fait que la progression n'aboutisse pas sur un accord de tonique empêche de considérer le passage des mesures 7 à 9 comme une véritable modulation. Il n'y a donc pas réellement de changement de tonalité et l'on parle alors de modulation transitoire.

Le retour du substitut de dominante (substitution tritonique)

Sauf que maintenant que nous avons enrichi nos mesures 8 et 9, ne trouvez-vous pas que la répétition du Si dominante 7 entre les mesures 7 et 8 est un petit peu lourde ? N'y aurait-il pas quelque chose à tenter, quelque chose même que nous avons déjà effectué par le passé ? Les plus attentifs parmi vous se seront sans doute rappelé ce que nous avions effectué dans l'article 92 : le remplacement de l'accord de dominante par son accord de substitution ! Dans le cas présent, l'accord de substitution de Si dominante 7 est Fa dominante 7. Et vous savez quoi ? Il ne diffère dans sa composition que très peu de l'accord de Ré mineur qui le précède : la transition entre la mesure 6 et la mesure 7 peut donc se faire très naturellement, comme on peut l'entendre dans l'exemple ci-dessous (et comme nous l'entendrons encore mieux avec le bon renversement dans un futur article) :

02 summertime harmonie 14

02 summertime harmonie 14
00:0000:43

Comme nous l'avions déjà vu, la substitution tritonique est à employer aussi largement que vous le pouvez, puisqu'elle permet de conserver les effets de la dominante tout en cassant la monotonie de l'utilisation de cette-dernière.

Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour la suite ! D'ici-là, n'hésitez pas à tenter des choses par vous-mêmes.