Les modes issus de la gamme mineure harmonique 2

Les bases de l'harmonie : 63e partie

Nous poursuivons ici notre exploration des modes de la gamme mineure harmonique que nous avions entrepris la semaine dernière. Je vous invite donc à découvrir ...

Le mode phrygien bécarre 3, le mode phrygien #3 et la « gamme espagnole »

Théorie musicale : 01 phrygien bécarre 3

00:0000:00

 

Le mode phrygien bécarre 3 est parfois appelé phrygien #3. Cela peut paraître très surprenant, mais l'explication est assez simple.

Ceux qui l'appellent ainsi partent du principe que, par rapport au mode phrygien naturel, le mode phrygien altéré qui nous intéresse ici possède une tierce un demi-ton au-dessus, donc #3 selon leur logique.

Nous employons ici la dénomination « bécarre 3 » qui fait consensus dans une bonne partie de la littérature pour la raison suivante : nous considérons que la tierce du mode phrygien naturel est bémolisée, et qu'elle reprend son état « normal » dans le mode phrygien bécarre 3. 

On emploie le mode phrygien bécarre 3 essentiellement avec des accords de dominante 7 b9 b13.

 

Théorie musicale : 02 exemple phrygien bécarre 3

00:0000:00

 

D'ailleurs, certains appellent ce mode également le myxolydien b9 b13. Cette dénomination colle assez bien avec l'usage harmonique que l'on peut faire de ce mode, mais nous éloigne de la logique de nomenclature décrite dans l'article 62.

Attention d'ailleurs, comme à chaque fois que l'on emploie un mode basé sur le cinquième degré d'une gamme, on peut facilement retomber dans un contexte tonal, comme le montre la cadence parfaite de l'exemple suivant :

 

Théorie musicale : 03 cadence parfaite phrygien bécarre 3

00:0000:00

 

On notera enfin que le mode phrygien bécarre 3 se rapproche beaucoup de la gamme dite « espagnole » à huit notes (octatonique), avec laquelle on le confond aussi parfois.

En fait, l'unique différence entre les deux consiste, dans la gamme espagnole, en l'ajout d'une seconde majeure en plus de la seconde augmentée déjà existante du mode phrygien bécarre 3. Dans l'exemple suivant, il s'agit du Si b.

 

Théorie musicale : 04 gamme espagnole

00:0000:00

 

 

Théorie musicale : 05 exemple phrygien bécarre 3 bis

00:0000:00

 

 

Théorie musicale : 06 exemple gamme espagnole

00:0000:00

Le mode lydien #2

Théorie musicale : 07 lydien #2

00:0000:00

 

Comme nous l'avons vu dans le précédent article, la seconde augmentée est la caractéristique la plus forte de la gamme mineure harmonique, et donc de tous les modes qui en découlent.

Mais c'est sa présence dès le premier intervalle de ce mode-ci qui rend ce dernier aussi facilement identifiable.

Le mode lydien #2 se rapporte aux accords de type majeur 7, majeur 7 #9, mais aussi majeur 7 #11.

 

Théorie musicale : 08 exemple lydien #2

00:0000:00

Le mode locrien b4 bb 7

Théorie musicale : 09 locrien b4 bb7

00:0000:00

 

Le mode locrien b4 bb 7(double bémol 7) se rapporte comme les autres modes locriens aux accords diminués.

Toutefois, comme souvent avec les modes locriens, ce dernier mode est assez peu employé. Avec sa quinte diminuée instable et sa tonique qui est la sensible de la gamme mère à laquelle il appartient, il est en effet difficile de le faire rester dans un contexte strictement modal, sauf à l'utiliser de manière purement mélodique sans harmonisation.

 

C'est ici que nous en finissons avec les modes issus des gammes mineures... mais nous n'en avons pas terminé avec les modes altérés, que nenni ! En effet, nous allons nous attaquer à partir de la semaine prochaine aux modes issus des … gammes majeures harmoniques et des gammes majeures double-harmoniques !!! 

Oui, vous avez bien lu ! Contrairement aux traditionnels systèmes majeurs et mineurs que nous avons explorés dès le début de ce dossier, nous abordons ici un domaine totalement nouveau ! Alors prêts pour l'aventure ? Je vous dis à la semaine prochaine !