close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Théorie musicale
Matériel Théorie musicale Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
  • settings_backup_restore

[Bien débuter] Les autres degrés de la gamme majeure et le mode mineur - forum Théorie musicale

Les autres degrés de la gamme majeure et le mode mineur
Comme nous l’avons vu dans l’article précédent, au sein d’une gamme majeure, les accords I, IV et V sont eux-mêmes… majeurs.

Lire l'article
 


Ce thread a été créé automatiquement suite à la publication d'un article. N'hésitez pas à poster vos commentaires ici !

Très bon travail de pédagogie de la part de newjazz, avec ton autorisation, je pourrais faire une version pdf, lisible hors ligne ?

Petit détail quand même, l'accord du 7ème degré d"une gamme majeure est avant tout un accord mineur, certes diminué, "quelque soient les traités d'harmonie".....0. 

Sur la gamme majeure cela peut se traduire ainsi sur des accords à quatre sons (avec 7ème) (avec 3ème tierce):

I maj7   II - 7      III - 7        IV maj7    V 7         VI - 7         VII - 7b5

Cmaj7    D - 7     E -7          F maj7      G 7       A -7          B -7b5

En partant du relatif mineur, nous aurions donc partant de la note la

I - 7     II - 7b5   bIII maj7  IV - 7      V - 7        bVI maj7   bVII 7

A -7     B -7b5    C maj7       D - 7      E -7       F maj7       G7

En partant à nouveau de Do pour construire sur le relatif mineur,

C - 7     D -7b5   E maj7       F - 7      G -7      A maj7       B7

 

 

 

 

 

 

Citation de alechat

Très bon travail de pédagogie de la part de newjazz, avec ton autorisation, je pourrais faire une version pdf, lisible hors ligne ?

 

Merci pour le compliment, ça fait toujours plaisir.

Pour l'autorisation, en ce qui me concerne, pas de souci. Après, il faut savoir que c'est AF qui détient les droits sur les articles qui sont édités sur son site, donc je n'ai pas grand pouvoir. Mais j'imagine que, du moment que tu n'en fais pas commerce, cela ne devrait pas poser de problème.

 

Citation de alechat

Petit détail quand même, l'accord du 7ème degré d"une gamme majeure est avant tout un accord mineur, certes diminué, "quelque soient les traités d'harmonie".....0. 

 

Les traités que je connais - notamment celui de Danhauser (clin d'oeil aux débats dans les commentaires des précédents articles) et le ""Clés pour l'harmonie" d'Anger-Weller - parlent d' "accord diminué" ou bien d' "accord de quinte diminuée", mais jamais d'accord mineur diminué, même si bien entendu sa première tierce est mineure, signant en quelque sorte sa forte parenté avec un accord mineur.

 

Mais si tu as des exemples de traités précisant ceci, je suis preneur.

 

 

 

Hors sujet :
Citation :
Pour l'autorisation, en ce qui me concerne, pas de souci. Après, il faut savoir que c'est AF qui détient les droits sur les articles qui sont édités sur son site, donc je n'ai pas grand pouvoir. Mais j'imagine que, du moment que tu n'en fais pas commerce, cela ne devrait pas poser de problème.

Peut-être que le mieux serait de préciser sur les articles s'ils sont libres de droits ou pas, creative commons, licence libre ou s'il y a un copyright, etc.


Et merci pour cette suite d'articles, c'est assez limpide!

Citation de Sri_Raoul

Peut-être que le mieux serait de préciser sur les articles s'ils sont libres de droits ou pas, creative commons, licence libre ou s'il y a un copyright, etc.

 Je vais en parler à Red Led, notre redac'chef.

Citation de alechat :
Très bon travail de pédagogie de la part de newjazz, avec ton autorisation, je pourrais faire une version pdf, lisible hors ligne ?
Petit détail quand même, l'accord du 7ème degré d"une gamme majeure est avant tout un accord mineur, certes diminué, "quelque soient les traités d'harmonie".....0. 
Sur la gamme majeure cela peut se traduire ainsi sur des accords à quatre sons (avec 7ème) (avec 3ème tierce):
I maj7   II - 7      III - 7        IV maj7    V 7         VI - 7         VII - 7b5
Cmaj7    D - 7     E -7          F maj7      G 7       A -7          B -7b5
En partant du relatif mineur, nous aurions donc partant de la note la
I - 7     II - 7b5   bIII maj7  IV - 7      V - 7        bVI maj7   bVII 7
A -7     B -7b5    C maj7       D - 7      E -7       F maj7       G7
En partant à nouveau de Do pour construire sur le relatif mineur,
C - 7     D -7b5   E maj7       F - 7      G -7      A maj7       B7
 
 
 
 
 
 

Je pense que le A Maj7 est plutôt un Ab Maj7

Oui, si le but est de représenter les accords construits sur une gamme de do mineur naturelle, effectivement, ainsi que Ebmaj7 et Bb7.

 

@ newjazz https://static.audiofanzine.com/images/audiofanzine/interface/smileys/icon_wink.gif

pour lever toute ambiguité.

Dans le mode mineur ,


le 2° exemple de cadence mineure que tu proposes,

tu le considères comme tonal ou modal (aeolien) ?
Bonne question, ike06100! quand j'ai lu l'exemple, ça m'a sauté aux yeux, moi aussi.
Le deuxième exemple, avec un Veme degré mineur, est modal, et aeolien. Il n'y a pas de mécanisme de tension/résolution propre au tonal, pas de cadence, pas de résolution du triton. Même si, parce que c'est culturel, une telle progression passant par IV et V rappelle une cadence, mais ça n'en est pas réellement une. D'ailleurs, tu peux mettre ces accords dans un autre ordre, ça ne choquera pas, alors que si ça avait été un Veme7 (avec sa tierce qui est la sensible devant se résoudre vers la tonique), ça ne marchait pas.
Dans la musique modale, en constatant qu'il y a dans chaque mode des progressions qui marchent typiquement bien selon le mode choisi, on parle de "degré cadenciel" pour celui qu'on trouve souvent juste avant de jouer l'accord de la fondamentale du mode. Mais c'est en quelques sortes une approximation: il n'y a pas vraiment de règle correspondant à ça, juste des constats.

Citation de : ike06100

@ newjazz ;)

pour lever toute ambiguité.

Dans le mode mineur ,


le 2° exemple de cadence mineure que tu proposes,

tu le considères comme tonal ou modal (aeolien) ?

 

Modal, aeolien, ce qui ne change rien au fait qu'il s'agisse d'une gamme relative mineure (si c'est toujours ce qui te tracasse icon_smile.gif ).

 

J'ai mis cet exemple pour titiller les oreilles des lecteurs de l'article, leur montrer qu'ils ont déjà entendu ce genre de choses et que l'absence de sensible n'est plus une chose inaudible de nos jours. 

Je l'ai également fait pour ouvrir la voie vers le modal, dont je parlerai dans un futur article.

 

Hors sujet :

 As-tu lu au fait les bouquins que je t'ai conseillés? Le "Clés pour l'harmonie", notamment, est un "classique, d'ailleurs édité par Henry Lemoine, la même maison que le Danhauser.

 

 

Citation de J-Luc Fabre

Même si, parce que c'est culturel, une telle progression passant par IV et V rappelle une cadence, mais ça n'en est pas réellement une.

 

Entièrement d'accord, c'est pourquoi je préfère parler de "fins de morceaux", en n'identifiant nommément que la progression finale du premier exemple comme une "cadence" (parfaite qui plus est).