close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Théorie musicale
Matériel Théorie musicale Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
  • settings_backup_restore

[Bien débuter] Les accords stables et les accords instables - forum Théorie musicale

Les accords stables et les accords instables
Dans les articles précédents, nous avons entamé la réflexion sur l’utilisation la plus pertinente des accords pour harmoniser une mélodie.

Lire l'article
 


Ce thread a été créé automatiquement suite à la publication d'un article. N'hésitez pas à poster vos commentaires ici !
Ouah, c'est coton pour moi.
J'y reviendrai plus tard.
Merci newjazz https://static.audiofanzine.com/images/audiofanzine/interface/smileys/icon_cool.gif

Merci NewJazz mais comment dire... c'est velu.

"la septième de l’accord de dominante 7 est le degré IV de la tonalité générale".
mais qui ne sait pas çà ?!
Citation de tuerie :
"la septième de l’accord de dominante 7 est le degré IV de la tonalité générale".
mais qui ne sait pas çà ?!


Danielle Gilbert peut-être ?https://static.audiofanzine.com/images/audiofanzine/interface/smileys/icon_mrgreen.gif

Ce rappel (qui n'en est pas forcément un, d'ailleurs, n'oublions pas que même si cet article peut sembler compliqué, j'essaie de m'adresser à des débutants), ce rappel, donc, visait à rapprocher l'instabilité du degré IV de la gamme de l'instabilité de l'accord de dominante 7 dont il est partie intégrante.

En gros, de rappeler que l'instabilité de l'accord de dominante 7 est également due à la présence en son sein du degré IV de la tonalité.

 

 

Oui !

Mais attention tout de même : le 4° degrés en tant que tel est d'une grande stabilité, presque autant que le 5° dans la définition de la tonalité. D'ailleurs il y a 3 piliers dans une tonalité : I, IV, et V. Ce sont des piliers "neutres" qui ne changent pas avec le mode Majeur/mineur. Ils sont constants.

Le triton lui est instable c'est vrai. Mais par extension en DoM, un triton Do#-sol est aussi instable bien qu'il ne fasse pas intervenir la sous dominante, et bien qu'il n'amène qu'un léger passage au II° degrés (ré mineur) sans qu'on puisse dire qu'on ait quitté DoM... On ne compte pas les exemple chez Mozart ou n'importe quel classique... Attention donc de ne pas généraliser trop vite !
Citation :
En gros, de rappeler que l'instabilité de l'accord de dominante 7 est également due à la présence en son sein du degré IV de la tonalité.


Donc l'instabilité de cet accord, entendre le fait qu'il ne soit pas "conclusif", est bien du au triton, mais cela tout à fait indépendamment de la présence ou pas du 4° degrés en son sein. C'est le triton qui porte cette instabilité, pas la sous dominante, qui est comme le reflet de la dominante "sous" la tonique... (quinte descendante sous la tonique, alors que la dominante est la quinte supérieure)

Oui:  c'est l'instabilité produite par la septième de l'accord  - degré IV de la gamme - en ce qu'elle forme un triton avec la tierce de l'accord.