close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Théorie musicale
Matériel Théorie musicale {{currentManName}}swap_horiz Selectionner
une Marque
Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
  • settings_backup_restore

[Bien débuter] Contexte et première résolution

Contexte et première résolution
Mes amis, nous avions vu dans l'article précédent ce qu'étaient les dissonances et les consonances selon notre conception occidentale, ainsi que la dynamique d'alternance qui préside à leur utilisation. Nous allons explorer à partir du présent article de quelle manière nous pouvons mener lesdites dissonances vers lesdites consonances et opérer l'alternance en question.

Lire l'article
 


Ce thread a été créé automatiquement suite à la publication d'un article. N'hésitez pas à poster vos commentaires ici !
j'espère qu'on va bientôt attaquer fugue et contrepoint ;-)
Ho la vache le temps qui s'est écoulé depuis le précédent article ! :8O:
Faut que je me remette dedans.
Ma perception sur certains mouvements parallèles conjoints: le fait de les éviter garantit au maximum l´indépendance des voix, c´est à dire percevoir chaque voix comme ayant ses propres mouvements, ce qui a pour effet de distinguer clairement ces voix, en plus de sonner plus "élégant" si on est puriste...
Bonjour,

Je ne suis pas d'accord avec le conseil de ne pas mettre la fondamentale et la quinte de deux accords successifs: il est tout à fait possible d'éviter les mouvement parallèle en changeant la voix - je propose qu'on voit le cas d'accords à quatre notes- ou donnent les fondamentales et quintes.

Exemple si j'écris du grave a l'aigu
Do Sol mi Sol comme degré I
Puis Re Re La Fa comme degré II
Il n'y a aucun mouvement parallèle ni octaves ni quintes

Par contre si j'avais fais le second accord
Re Fa La Fa erreur
L'octave sol sol du premier accord est suivi de Fa Fa est parallèle...

Ces accords sonnent plus pleins ce qui est bon pour affirmer la fonction, contrairement à ce qui est proposé en fin d'article qui certes est plus simple que de vérifier ses quintes...

Bon souvent on met les mouvements conjoints sur les notes de la mélodie, et on disjoint la basse, ce n'est pas du tout obligé.
;)
Rien ne l'est d'ailleurs!
Citation de dreamstar :
Ma perception sur certains mouvements parallèles conjoints: le fait de les éviter garantit au maximum l´indépendance des voix, c´est à dire percevoir chaque voix comme ayant ses propres mouvements, ce qui a pour effet de distinguer clairement ces voix, en plus de sonner plus "élégant" si on est puriste...


Citation de loicaucuneideedepseudo :
Bonjour,

Je ne suis pas d'accord avec le conseil de ne pas mettre la fondamentale et la quinte de deux accords successifs: il est tout à fait possible d'éviter les mouvement parallèle en changeant la voix - je propose qu'on voit le cas d'accords à quatre notes- ou donnent les fondamentales et quintes.

Exemple si j'écris du grave a l'aigu
Do Sol mi Sol comme degré I
Puis Re Re La Fa comme degré II
Il n'y a aucun mouvement parallèle ni octaves ni quintes

Par contre si j'avais fais le second accord
Re Fa La Fa erreur
L'octave sol sol du premier accord est suivi de Fa Fa est parallèle...

Ces accords sonnent plus pleins ce qui est bon pour affirmer la fonction, contrairement à ce qui est proposé en fin d'article qui certes est plus simple que de vérifier ses quintes...

Bon souvent on met les mouvements conjoints sur les notes de la mélodie, et on disjoint la basse, ce n'est pas du tout obligé.
;)
Rien ne l'est d'ailleurs!


Bien dit
Salut les érudits en solfège :bravo:

Hors sujet :
Question de mec qui ne connaît strictement rien en solfège, ni en harmonie.

Une compositrice me propose la suite suivante sur du 4/4 : [ Em ] - [ Em ] - [ G ] - [ Bm ] rien de rare.
La mélodie greffée sur ces 4 accords est assez plaisante.
Là où ça craint, c'est qu'elle s'est mise en tête de faire une seconde voix. Et à l'oreille, quelques notes me paraissent on ne peut plus chelou :(

Pour info, c'est de la variété et je suppose que ce sont des gammes banales. J'en ai déduit que c’était des gammes mélodiques. Si ça se trouve, je me goure :?:
Donc on a :
MIm mélodique : mi-fa#-sol-la-si-do-ré#-mi
Sol majeur : sol-do#-ré-mi-fa#-sol-la#-sol
Sim mélodique : si-do#-ré-mi-fa#-sol-la#-si
Ma questionne est très conne : est-ce qu'il n'y a que les notes communes aux trois accords Em-G-Bm qui sont admissibles ou faut-il prendre en compte la gamme de l'accord à l'instant où on se trouve dessus?
Merki de me répondre... euh sans trop m'embrouiller :|




Citation :
est-ce qu'il n'y a que les notes communes aux trois accords Em-G-Bm qui sont admissibles

Non.

Citation de : angieguitar

Salut les érudits en solfège :bravo:

Hors sujet :
Question de mec qui ne connaît strictement rien en solfège, ni en harmonie.

Une compositrice me propose la suite suivante sur du 4/4 : [ Em ] - [ Em ] - [ G ] - [ Bm ] rien de rare.
La mélodie greffée sur ces 4 accords est assez plaisante.
Là où ça craint, c'est qu'elle s'est mise en tête de faire une seconde voix. Et à l'oreille, quelques notes me paraissent on ne peut plus chelou :(

Pour info, c'est de la variété et je suppose que ce sont des gammes banales. J'en ai déduit que c’était des gammes mélodiques. Si ça se trouve, je me goure :?:
Donc on a :
MIm mélodique : mi-fa#-sol-la-si-do-ré#-mi
Sol majeur : sol-do#-ré-mi-fa#-sol-la#-sol
Sim mélodique : si-do#-ré-mi-fa#-sol-la#-si
Ma questionne est très conne : est-ce qu'il n'y a que les notes communes aux trois accords Em-G-Bm qui sont admissibles ou faut-il prendre en compte la gamme de l'accord à l'instant où on se trouve dessus?
Merki de me répondre... euh sans trop m'embrouiller :|

 Tout comme te le l'a répondu pauletsandra, non, les seules notes admissibles ne sont pas les notes communes des accords. Mais il faut définir la tonalité générale du morceau: ce sont les notes de la tonalité en question que tu pourras employer tout au long du morceau, en respectant certaines règles.
Si tu utilises les notes des gammes correspondant aux accords, certaines te feront sortir de la tonalité principale, ce qui peut être l'effet recherché dans le cas d'une modulation (mais cela se fait là aussi selon des règles bien précises).
Sinon pour information, les gammes mineures que tu cites sont des gammes harmoniques ( et non mélodiques...).

La différence est expliquée ici!

 icon_wink.gif

 

Enfin, la suite de notes que tu indiques pour sol majeur ne correspond pas du tout.

Sol majeur, c'est: sol-la-si-do-ré-mi-fa#-sol.

 

Je t'invite à lire l'ensemble du dossier ici présent, tu trouveras déjà un certain nombre de réponses à tes questions je pense!