close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Théorie musicale
Matériel Théorie musicale Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
  • settings_backup_restore

[Bien débuter] Les voicings et les cadences – suite et presque fin - forum Théorie musicale

Les voicings et les cadences – suite et presque fin
Nous terminons ici l'étude des voicings dans le cadre des cadences, en voyant un peu comment nous pouvons enrichir les accords des cadences que nous avons étudiés dans les articles précédents.

Lire l'article
 


Ce thread a été créé automatiquement suite à la publication d'un article. N'hésitez pas à poster vos commentaires ici !
Bon,ok.Merci.
Petite erreur à corriger sur le deuxième exemple: il est noté Do Maj7 6 13, je suppose que c'était Do Maj7 9 13 (la sixte présente ici étant la 13eme droppée).
Hors sujet :
Pourquoi employer un chiffrage à moitié anglo-saxon? Maj7 voulant dire "Major seven", (dans une langue latine, ça serait dans l'autre sens) il aurait fallu marquer C Maj7 9 13. A noter que les brésiliens font ce type de mélange, mais différent: ils écrivent "C7M" donc par habitude et réflexe, en lecture on joue C7, et puis là, trop tard, on se rend compte que c'était la 7eme majeure qu'il fallait jouer...
Merci newjazz. Toujours très intéressant à suivre. Et c'est très bien d'avoir ajouté le chiffrage des accords, mais autant aller jusqu'au bout avec la notation des lettres de C à B.
Une petite remarque, dans l'accord F7 9 13, c'est un Eb qu'il faut mettre sur la partition, ou chiffrer F Maj7 9 13 si c'est bien un si bécarre.

Une idée d'article : De l'utilisation des accords 6. Je me demande ce qui caractérise le fait que certains morceaux utilisent beaucoup de sixtes au lieu de septièmes.
Les accords 6 sont "stables", c'est une couleur moins transitive que la 7e. Du coup on les utilise sur des accords qui ont la fonction de tonique. Les 7e (mineures) sont en général sur les accords de dominante et de sous-dominante (dynamiques, transitifs) en tout cas dans le jazz dit "tonal" (dont le blues ne fait pas partie, par exemple. Là, les accords sont tous 7, mais pour une raison spécifique)

Les 7e Majeures sont en général stables, elles peuvent être transitives dans le cas d'une marche d'harmonie par exemple:
C6
Fmaj7 (transitif)
Bbmaj7 (transitif)

Am7 (anatole)
Dm7
G7
C6 ou Cmaj7 (stable))

En harmonie tonale "classique", on désigne ces 7e majeures avec le terme de "7e d'espèce", elles sont transitives.
L'accord avec 6te ajoutée n'est en fait qu'un accord de la relative mineure au premier renversement et n'a donc pas la même fonction tonale. (C6 = Am7 renversé)
L'accord avec 13e ajoutée sous entend la présence de la 7e mineure dans l'accord, et est une appoggiature, en général de la quinte de l'accord de dominante dans la cadence parfaite. Schumann, Schubert sont spécialistes, Chopin aussi (plutôt en mineur).
Exemple en tonalité de Fa majeur:

voix 1 : La (13e) - Sol puis Fa
voix 2 : Mi (sensible) puis Fa
voix 3 : Sib (7e) puis La
voix 4 : Do (dominante) puis Fa
Merci de toutes ces explications bbarns; je crois qu'il va me falloir du temps pour intégrer tout cela :-D
Et sans parler théorie harmonique, quelle est l'idée du compositeur quand il choisit d'utiliser beaucoup d'accords 6 ? Est-ce que cela donne un caractère sonore particulier au morceau ? Ou est-ce juste pour changer de style ?
Oui c'est vrai, choisir entre un accord 6 ou maj7 dans un morceau, c'est souvent une question de goût! La couleur, l'ambiance créée est différente, et le compositeur choisi en fonction du contexte. Il y a aussi des modes, des styles et des époques.

L'accord 6 sonne vraiment jazz 50's quand même... C'est aussi un choix d'accord très latino.
Par exemple il disparaît quasiment dans la pop européenne des 80's parce qu'il sonne très "soleil" et que la mode est au froid!
A contrario, on le trouve beaucoup chez Steevie Wonder à la même époque.
Un grand merci bbarns. Voilà une réponse très intéressante, que newjazz pourrait enrichir dans le cadre de plusieurs articles. Les types d'accords (je pense notamment aux sus4, diminués, demi-diminués) et les progressions les plus utilisés suivant les époques, les styles musicaux et les compositeurs. Ca c'est du concret, pratique et compréhensible de tous :bravo:
de rien, c'est une bonne idée, j'espère que Newjazz nous lit :D:
Bonjour,
Je voulais préciser que par rapport aux accords M7, les 6/9 (souvent chiffrés comme ça) empêchent l'intervalle dissonant de b9 avec la mélodie si elle se pose sur la fondamentale.
Ex : mélodie=do et accord=CM7--> la mélodie et la septième de l'accord forment un intervalle de b9
Mélodie=do et accord=C6/9--> Plus de b9
C'est le cas dans bien des standards vocaux, surtout à la fin de la grille ! :)

Sujets les plus actifs dans "Théorie musicale"

Les dernières questions dans "Théorie musicale"